jeudi 6 février 2014

Mystica, T.1 : Trahison de Cyndie Soue

Sharon Kena Editions, 150  pages

Alors que Sébastien doit se faire à sa nouvelle vie de loup-garou, Mystica essaie de protéger sa ville d’un plan machiavélique qu’organisent les vampires d’Agathe… À chacun ses problèmes ! Et plus l’histoire avance, plus les problèmes se multiplient… Y aura-t-il un jour de paix dans leurs vies ? Dans une grande marmite, mélangez une petite ville en apparence tranquille, des créatures surnaturelles, un soupçon de combats sanglants où chacun agit uniquement pour son propre compte… et vous obtiendrez la recette idéale pour un ouvrage réussi dans lequel le monde ne connaît plus de règle et où la trahison est l’arme favorite, la plus vicieuse, la plus dangereuse. Un cocktail détonnant qui risque bien de vous étonner… 


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Sharon Kena et, bien sûr, Cindie Soue pour m'avoir accordé l'autorisation de lire ce roman en avant-première[dans le cadre d'un service presse pour Les Anges de laNuit, le Mag  publié dans le Mag #6 Janvier-Février]. 

Dès le début, nous sommes happés dans l'histoire, l'action démarre directement et durera tout le long du roman. Nous faisons tout d'abord connaissance avec Mystica, tueuse de vampires et autres monstres, au passé mystérieux (et qui l'est toujours autant à la fin du roman). Une femme secrète, avec un caractère bien trempé. Ensuite, arrive Sébastien, homme sans problème, qui se fait attaquer, un soir par un loup (garou,vous l'avez sûrement deviné) puis,Jérémy, un tombeur, collectionneur de conquêtes féminines. Et d'autres personnages comme Agathe, chef du clan de vampires local, François, un immortel qui n'a qu'un seul but dans sa longue, très longue vie: ramener à la vie son grand amour Clara.

Au premier abord, l'abondance de personnages et de situations apparemment indépendantes les unes des autres m'ont un peu perturbée mais tout réside dans ce “apparemment”. En réalité, au fur et à mesure de la lecture, toutes les pièces du puzzle s'assemblent pour former un tout dans lequel la pièce maîtresse est Mystica. La cohésion entre les personnages commencent au moment où Mystica, dont Jérémy est le voisin, intervient pour sauver celui-ci des griffes de vampires. Étonnée par le fait que ces derniers voulaient Jérémy vivant et non pas comme nourriture, elle décide de le protéger et de trouver une explication à l'attitude des vampires. Cette recherche va l'amener à affronter les différents personnages pour des raisons sur lesquelles je ne m'étendrais pas pour éviter de spoiler l'histoire. Je préfère vous laisser les découvrir. Mon sentiment final sur ce livre : j'ai passé un (trop court) moment agréable. L'écriture est fluide et la lecture, une fois tous les personnages bien assimilés, se fait avec une facilité qui ne fait qu'augmenter le plaisir de la découverte. Mais l'histoire me laisse comme un goût d'inachevé. 

Au vu de tous les personnages, je me demande si Cyndie Soue, ne nous réserve pas par la suite plusieurs tomes qui reprendraient plus en détail l'histoire de chacun. Peut-être en apprendre plus sur les origines de Mystica et l'évolution de sa relation avec Richard ? Le parcours de Jérémy et l'évolution de son don? Sébastien sera-t-il un bon meneur? Le but secret d'Agathe vis-à-vis de Jérémy? Et si en effet Cindie Soue écrit de nouveaux tomes, vous pouvez me croire, je ne les raterai sous aucun prétexte.


J'aime beaucoup cet extrait car il permet de ressentir l'angoisse de cette scène sans pour autant révéler qui est qui ?! Suspense !!! :

"...L’agresseur murmura une sorte de formule, mais c’était incompréhensible, comme s’il parlait une langue morte. Le visage de la défunte se reforma, il devint rose, ses yeux s’ouvrirent, ils étaient bleu océan.
 Le jeune homme eut une pensée qu’il ne put contrôler dans un moment pareil : comment pouvait-elle avoir les yeux bleus avec des origines antillaises ?
Peu à peu, alors que la momie reprenait vie, la vue du jeune homme changea, devenant de plus en plus floue. Il eut l’impression que sa fin était proche, plus proche qu’il ne l’avait pensé. Dans quelques instants, il serait éliminé et personne ne pouvait l’en empêcher. Il résista pourtant autant qu’il le put à l’appel de la mort. Sa volonté de vivre se montrait plus forte que tout, même si la bataille était perdue d’avance. Pourtant, ses yeux se fermèrent tous seuls, il sombra dans un sommeil dont il ne se réveillerait jamais. Perdu. Tout était fini..."

J'ai choisi cet extrait car il nous montre une facette plus tendre, plus fragile de Mystica :

" ...Richard l’observa avec tendresse. Son visage s’approcha du sien, elle ne bougea plus. Il allait l’embrasser, mais baissa la tête avant. Elle fit de même pour ne pas se rendre ridicule, même si c’était trop tard.
- Tu t’inquiètes beaucoup pour lui, dit-il soudainement. Tu l’aimes ?
 - Je ne sais pas. C’est compliqué.
- C’est compliqué parce que tu le veux. Si tu écoutais un peu plus tes sentiments, tu saurais ce que tu ressens pour lui, ou pour moi. Je sais très bien que je ne te laisse pas indifférente. Alors pourquoi te fermes-tu ?
- Peut-être parce que j’ai peur de souffrir.
- Je ne veux pas te faire souffrir. Je t’aime, tu sais. Je me sens tellement bien quand on est ensemble, mais j’ai aussi mal parce que tu n’es pas avec moi.
Que pouvait-elle répondre à cette révélation ? Elle qui pensait qu’avec le temps ses sentiments avaient changé. Bien au contraire, ils s’étaient renforcés..."



A PARAITRE LE 18 FEVRIER