vendredi 28 mars 2014

Les yeux du diable de Céline Mancellon


Editions Sharon Kena, 18 mars 2014 - Broché 268 pages
(disponible aussi en format ebook)

Avertissement
Non recommandé aux moins de 18 ans
Ce roman Boy's love (homme/homme ou gay) comporte de nombreuses scènes érotiques ou sexuelles qui peuvent choquer certains lecteurs. C'est un récit fictif et idéalisé destiné en premier lieu à un public féminin.

Genre : Boy’s Love - Terreur - Dark theme

Dark Theme : l’histoire pourrait aborder des sujets dérangeants ou l’être dans le rapport entre les personnages principaux.
Suite au décès prématuré de ses parents dans un accident de voiture, Gabriel, dix-sept ans, se retrouve obligé de suivre son frère aîné, récemment embauché en tant que professeur particulier chez une famille aisée, en Angleterre.

Le couple souvent absent, leur confie leur fils, James, qui a le même âge que lui.
La personnalité de ce dernier met tout de suite mal à l’aise le jeune homme qui le trouve pour le moins étrange.
Pourtant James semble apprécié de tous.
Alors, pour quelle raison Gabriel ne supporte pas de le regarder dans les yeux ?
Et si, sans le savoir, il était devenu le jouet du diable ?

Mon premier roman M/M (Mâle/Mâle) !! Eh oui, pour moi c'est une grande première ! Et quoi de mieux que de se faire dépuceler par Céline Mancellon ? (je parle au sens littéraire bien-sûr hein !). Je ne suis pas très attirée par les M/M à la base, et certes je ne n'ai aucun point de comparaison pour juger ce roman, mais ce que j'ai lu m'a bien plu.

Gabriel Ginto est un jeune français de 17 ans (quasiment 18), qui vient d'emménager avec son frère Nathan, en Angleterre, dans le manoir de la famille Longwood. Il y fait la connaissance d'un garçon étrange James, qui le met mal à l'aise autant qu'il l'attire. Il découvre très vite que James est différent (en quoi ?), dangereux, avec une part d'ombre (Qui est-il ? Que cache-t-il ?). 
Gabe (Gabriel) va vite se confronter à des choses qu'il ne soupçonnait pas, à commencer par son désir pour James (désirer un homme pour lui est une première), mais aussi des phénomènes beaucoup plus étranges ....
Je n'en dirais pas plus car l'une des forces de ce livre est justement, ce mystère qui plane sur les personnages.

Le côté love boys du livre (ce que je redoutais le plus) est passé "comme une lettre à la poste", les personnages et l'écriture y étant pour beaucoup je pense. Gabriel, James, Samaël (mon chouchou) et Urielle sont des personnages très attachants. Urielle est la touche  féminine (?) de ce livre, et quel tempérament !! Elle décoiffe ! Samaël (mon chouchou ... j'insiste bien !!) lui, dès son entrée en scène m'a conquise. On se pose énormément de questions sur la nature des personnages, surtout James qui est très intriguant. La relation entre Gabriel et James est super touchante, empreinte de tristesse et d'un amour incommensurable. 
La seule chose qui m'a un peu gêné, c'est la partie "trop biblique" du récit, déjà parce que d'une part, je n'y connais rien du tout, et du coup je me sens un peu paumée, et d'autre part, bah je n'aime pas avoir un côté religieux dans un livre. Pour associer homosexualité et christianisme, fallait quand même oser, c'était un pari risqué pour l'auteure, mais elle l'a réussi avec brio. 

En conclusion, bah j'ai kiffééééééééé !!
Merci aux Editions Sharon Kena  pour ce  service-presse