jeudi 6 mars 2014

Reboot de Amy Tintera


Editions Le Masque, Collection MSK- 12 février 2014, 328 pages 
(disponible aussi en format ebook)

Wren est morte après avoir reçu trois balles dans la poitrine. 178 minutes plus tard, elle est revenue à la vie, plus forte, plus rapide, plus résistante à la douleur et aux émotions. Elle est devenue une Reboot. Plus le temps de mort clinique est long, plus l'adolescent reboot est puissant et insensible. 120 minutes suffisent déjà à faire d'un adolescent normal un robot guerrier. Ce qui fait de Wren 178 l'arme la plus dévastatrice de la république du Texas. Aujourd'hui âgée de dix-sept ans, elle est l'un des meilleurs soldats de la SHER (Société Humaine d'Évolution et de Repopulation) et forme les nouvelles recrues d'une main de fer. Le dernier en date est loin de satisfaire ses exigences. Callum n'est qu'un 22, encore quasiment humain. Ses réflexes sont ceux d'un nouveau-né, il a peur de tout et semble destiné à faire sortir Wren de ses gonds. Sans trop savoir pourquoi, la jeune Reboot accepte pourtant de le prendre sous son aile. Si elle n'arrive pas à le former correctement, elle devra l'anéantir elle-même. Wren n'a jamais désobéi à un ordre, et, si elle le fait, elle subira le même sort que le jeune 22. Mais comment oublier cette incroyable sensation d'être toujours en vie, celle qui l'étreint quand elle est en compagnie de Callum ?


J'adore ce genre de livre alliant la dystopie et la science-fiction. Lé résumé ci-dessus est très complet, et explique bien la situation du récit. Nous sommes dans le futur, où la population est ravagée par un virus très virulent le KDH. Si celui-ci tue la plupart des gens, un pourcentage (les plus résistants, donc essentiellement les enfants et adolescents) se voient "revivre" , ils rebootent même s'ils sont décédés d'une cause toute autre que le virus (une simple contamination suffit), ils reviennent à la vie plus forts et plus puissants mais aussi froids et dénués d'émotions. Plus la personne met du temps à revenir à la vie, plus elle sera forte, puissante et surtout sans "âme" , inhibée de tout sentiments. On les appelle les Reboots. Ils sont systématiquement retirés de la population humaine (car les humains leur vouent une grande haine) et parqués dans un centre de la SHER (Société Humaine d'Evolution Et de Repopulation). Cette société gouvernementale fait office "d'armée" et utilise les reboots pour les basses besognes tels que les arrestations/assassinats .... pour toutes les opérations dangereuses. 

Je n'ai eu aucune difficulté à plonger dans cet univers, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, les personnages de Wren et Callum sont très touchants, diamétralement opposés mais en même temps tellement complémentaires. Callum est une sorte extraterrestre, ce garçon est un ange, toujours souriant et gentil, j'en suis même parfois venue à me demander s'il n'était pas un peu "simplet" ! Parce que bon, Wren durant l'entraînement lui pète les bras, (les Reboots se régénèrent vite) et lui malgré la douleur violente qui le vrille, il arrive à faire de l'humour "— Maintenant, on passe à la jambe ? proposa-t-il. Cette fois, tu pourrais peut-être prévenir ? Un petit « Eh, je vais te casser l’os à mains nues. Prépare-toi » " et ce n'est qu'un exemple, Callum est toujours égal à lui-même, toujours le sourire aux lèvres, comment ne pas s'attacher à lui ? impossible ! Il est trop chou (même s'il est too much !). Wren, elle, pour quelqu'un qui n'est pas censé avoir des sentiments, bah , la jeune demoiselle en a quand même beaucoup lol .... on va dire que c'est Callum qui la transforme, mais ça ne va pas avec la logique de la description d'un reboot de sa catégorie ... mais bon ... .
Par contre j'ai été un poil déçue par la fin du livre, quand j'ai vu que la "grande action" arrivait et qu'il ne restait que quelques pages, mmh, je me suis dit ça risque d'être du rapide ! Et effectivement c'est trop vite réglé, dommage. 

En conclusion, c'est un livre très agréable, qui se lit vite, avec une histoire sympathique, je n'ai pas été transcendée mais je ne regrette absolument pas ma lecture ! A découvrir.