mercredi 7 mai 2014

La vengeance d'une maîtresse de Tamar Cohen


Editions : JC Lattès, 04/2013 , Broché 377 pages



Tu crois t'être débarrassé de moi.
Tu penses avoir tiré un trait sur toute cette affaire.
Si tu savais comme tu te trompes. 

Après cinq années de passion secrète, Clive quitte Sally pour se consacrer à sa famille, laissant Sally en chute libre. Tout commence par une promenade innocente devant chez lui, une petite visite à la brasserie où travaille son fils. Puis Sally se met à épier la femme et la fille de Clive sur Facebook. Mais rien de grave, n’est-ce pas ? Tout le monde fait ça, non ? 
Jamais, depuis Liaison Fatale, les répercussions d’un adultère n’avaient été exposées de façon si dérangeante et pleine d’humour noir.


La vengeance d’une maîtresse est un premier roman très prometteur. Car après tout, qui n’a jamais rencontré de femme tout à fait normale qui a perdu la raison après avoir eu le cœur brisé ?

Jamais, depuis Liaison Fatale, les répercussions d'un adultère n'avaient été exposées de façon si dérangeante et pleine d'humour noir.






Tout d'abord merci à Anne et aux Editions Lattès pour ce service-presse.



C'est un peu compliqué pour moi de vous dire ce que je pense de ce livre. Je suis "mitigée" (zut que je déteste ce mot!) mais bon, je peux dire aussi "partagée". En choisissant ce SP, vu le titre et le résumé, je m'attendais à une histoire encore pire que celle de Liaison Fatale (que j'avais adoré), mais finalement non, pas de "vengeance" dans le vrai sens du terme, pas de suspense terrible comme j'attendais. J'étais déçue...

Mais je suis tenace et j'ai continué ma lecture et petit à petit je me suis laissée prendre à l'histoire de Sally même si, je ne vais pas vous le cacher je me suis parfois un peu ennuyée. C'est que Sally écrit son histoire sur un journal intime et s'adresse à son amant Clive et que nous, pauvres lecteurs, devons subir ses confidences, ses souffrances, ses obsessions et sa dépression.
Clive et Sally ont été amants pendant 5 ans au nez et à la barbe de leurs conjoints respectifs ( tous amis au départ ), d'où mon manque de compassion pour ces amants égoïstes et d'où mon manque d’intérêt pour la souffrance de Sally pour laquelle je n'ai eût aucune empathie. Donc, au bout de 5 ans Clive décide de la quitter et de retourner vers sa femme. Commence alors la descente aux enfers de Sally...

Allez, résumons!! Pas de suspense, pas de vengeance à proprement parler, juste une femme blessée, quittée par son amant qu'elle croyait à elle pour toujours et qui s'accroche à son désespoir. Mais... Oui mais... L'histoire se lit car l'auteure a une belle écriture agréable et petit à petit, la curiosité aidant, on a envie de savoir comment Sally va s'en sortir. On tourne les pages et d'un coup on se rend compte qu'on est arrivé à la fin et que ce n'était pas si ennuyeux que ça finalement.
Mais comme je vous l'ai dit au début, je suis "mitigée" donc ma note sera "mitigée" aussi ;)






En partenariat avec les Editions Lattès