lundi 5 mai 2014

Mission de haut vol Tome 2 de Ally Carter

Editions Michel Lafon poche, 7 Mai 2014, 336 pages
Une famille
Les Bishop, experts dans l’art du vol depuis quatre générations.
Une professionnelle
Katarina Bishop, quinze ans,
auteure du célèbre casse dans le musée le mieux sécurisé au monde.
Des alliés
Des amis qui n’ont peur de rien
et un amoureux secret prêt à tout pour lui venir en aide.
Une mission
Récupérer l’émeraude Cléopâtre et la restituer
à sa véritable propriétaire.
Une règle
Ne reculer devant rien.

Dans ce second tome, (voir chronique tome 1 ici ) Kat, Hale, Gabrielle et le reste de la bande, nos voleurs en herbe sont de retour.
Au début du roman, nous retrouvons Katarina, devenue voleuse-justicière. Entendez par là qu'elle ne vole que des objets de valeur qui ont été dérobés à leurs légitimes propriétaires.
Kat est engagée par une très respectable dame âgée : Constance Miller, pour récupérer une fabuleuse émeraude : l'émeraude de Cléopâtre, injustement dérobée à sa famille.
Et voilà Kat, aidée de Gabrielle et de Hale, qui se lance à la poursuite, pas du diamant vert, mais de l'émeraude de Cléopâtre.
Et nos héros, par un brillant tour de passe-passe, parviennent à dérober l'émeraude et la rendent à sa légitime propriétaire.
Mais alors que Kat et ses amis profitent d'un repos bien mérité devant la télé, ils voient une interview de Constance Miller, la vieille dame, mais il y a un hic... Ce n'est pas LA Constance Miller qui les avait engagés !! Et Kat comprend qu'elle s'est fait arnaquée par plus malin qu'elle. Elle se sent humiliée, honteuse et flouée. Mais rapidement, sa nature opiniâtre et le réconfort de ses amis lui permettent de reprendre le dessus et d'élaborer un nouveau plan.
Et les voilà donc repartis pour récupérer cette pierre. Mais cette mission de haut vol ne sera pas de tout repos !!
Un suspense plus soutenu et une intrigue plus recherchée font que ce deuxième tome n'a rien à envier à son prédécesseur, bien du contraire et si la série continue sur cette lancée, le troisième tome va être du tonnerre !!
Un grand merci aux Editions Michel Lafon pour ce service presse