mardi 17 juin 2014

Love Addict de Marianne Tran


Couverture de Love Addict
XO Editions, 12 juin 2014- broché 456 pages
(disponible aussi en format eBook)





Claire Carlson est amé­ri­caine, tren­te­naire, aban­don­née à Paris. Son riche mari s’est vola­ti­lisé, la lais­sant cri­blée de dettes. Alors que la situa­tion semble déses­pé­rée, cette jolie blonde pétillante est enga­gée par un groupe de médias pour déve­lop­per Love Addict, un site Internet dédié à l’amour.

Dès son arri­vée, elle doit com­po­ser avec le direc­teur géné­ral, un bel homme froid à l’inquié­tante répu­ta­tion de séduc­teur. Jusqu’au jour où elle suc­combe et plonge dans une liai­son pas­sion­née qui lui fait décou­vrir Paris sous un jour très sen­suel…

Mais voilà, Claire va devoir affron­ter la jalou­sie d’un puis­sant bien­fai­teur, les manœu­vres d’une ex-maî­tresse et l’ombre mena­çante du passé de son amant…




Tout d'abord je  remercie XO Éditions pour l'envoi de ce roman. 



Claire (presque trentenaire) est américaine, vit à New York et est serveuse dans un Starbucks. Elle tient un blog dédié à l'amour (Love Addict) et fait la connaissance de Patrick Roi, un jeune trader français. Elle l'épouse plus par amour de l'Amour que par amour pour lui  et se retrouve avec lui à Paris. Au début ils ont une belle vie : argent, bel appartement, sorties dans les plus beaux restaurants, Claire devient même une addict du shopping mais mais... ça c'était avant !! Car au début du roman on la retrouve à la recherche d'un travail, squattant chez son amie Béa et revendant tous ses vêtements et bijoux de luxe car son mari Patrick s'est volatilisé, poursuivi par la justice,  la laissant croupir sous les dettes...

Lors d'un cocktail où l'a entraînée Béa, elle fait la connaissance de Philippe Lartigue, richissime propriétaire de Médias Lartigue et autres entreprises, qui lui propose de reprendre son concept du blog Love Addict pour sa société. 

Le Directeur Général Frédéric Fort, ne voit pas sa venue d'un très bon œil et ne croit pas un instant au succès de ce blog . Mais Claire étant imposée par le grand patron la voilà à l'essai pour 3 mois dans un bout de bureau du côté des toilettes, avec deux stagiaires (trop choux les stagiaires gays) non rémunérés...

Voilà pour le début de l'histoire, mais ce n'est pas tout !! Claire va tomber follement amoureuse de Frédéric et va devoir faire face à son côté "sombre et mystérieux" d'homme à femmes. Elle va devoir gérer une ex-maîtresse délaissée, la jalousie de son bienfaiteur Philippe Lartigue, qui la voulait sienne, ainsi que le  retour de son escroc de mari.

Voilà pour la base de l'histoire, jusqu'au chapitre 22 . 

Puis, à partir de là, après une tentative de viol par un de ses collègues Claire va enfin "concrétiser" avec son beau gosse de patron et là on aura droit à la partie "amour sexe" mais sans engagement.


Ça vous semble bien confus tout ça non? Oui vous avez raison !! Pour moi aussi ce livre m'a semblé bien confus. J'ai peiné pour en arriver à la moitié. Pourtant c'est bien écrit, plein d'humour et des scènes très intéressantes mais...oui mais...allez comprendre, je n'ai pas accroché !!! C'est peut-être dû au fait que c'est narré à la première personne, donc TOUT tourne autour de Claire et qu'est-ce qu'elle est pipelette Claire !!! Elle nous décrit Paris et ses monuments entre chaque "baise", égratigne Paris la Belle et Paris la Moche avec ses métros puants, ses crottes de chiens sur les trottoirs etc... Rien de méchant non , mais tellement ennuyeux dans un livre qui nous promet : sexe, sentiments et humour, une histoire qui vous laissera complètement Addict ! Ohhh il y a du sexe, des sentiments et beaucoup d'humour oui, mais moi, personnellement, ça ne me rend pas addict !! Je vais faire une pause et la reprendre plus tard, car je trouve dommage d'abandonner en cours de route. Ça doit être moi qui ne suis pas assez disponible pour cette lecture. Donc pas de note pour le moment. Je laisse Claire et Frédéric en pleine jouissance sur la tombe de Jim Morrison au Père-Lachaise (oui oui ) Ils ne vont pas s'ennuyer jusqu'à mon retour ...

En pause