vendredi 13 juin 2014

Panic de Lauren Oliver


Éditions Hachette Black Moon- le 11 juin 2014, broché 368 pages
(disponible aussi en format eBook)




« Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l’État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux, Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vit avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa sœur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa sœur, qui a fini dans un fauteuil roulant, après une épreuve d’une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.



Merci aux Éditions Hachette Back Moon et à William pour ce service-presse.


Je m'attendais à une lecture dans le genre dystopique, mais pas du tout. Panic se déroule de nos jours, dans le monde d'aujourd'hui, pas de monde post-apocalyptique ou de truc "bizarre". L'histoire se situe dans une petite ville paumée et pauvre, celle de Carp dans l'état de New-York. Se cache dans cette ville, un secret : Panic, le jeu des ados en mal de sensations. Ce jeu se fait au nez et à la barbe des adultes et des forces de l'ordre.
Durant  l'année les lycéens doivent tous cotiser chaque mois pour la cagnotte de Panic- cotisation obligatoire sous peine de représailles (des plus désagréables). La cagnotte s'élève généralement autour des 50 000 $.
Le lendemain de la remise des diplômes a lieu le Saut Inaugural, les participants (participe qui veut) doivent se jeter dans l'eau du haut d'une falaise.Puis le jeu se poursuit tout au long de l'été, les candidats étant éliminés au fur et à mesure des épreuves. A l'issu de la dernière épreuve, le dernier candidat en lice et donc le vainqueur remporte la cagnotte. 
Les épreuves, elles, sont toutes plus stupides et dangereuses les unes que les autres...Les accidents (graves) ne sont pas rares voire les décès. 

Le récit est narré à la 3ème personne et axé sur deux concurrents : Heather et Dodge. 
Heather était venue au départ au Saut Inaugural pour encourager sa meilleure amie, Nat, qui participait cette année à Panic et puis, dépitée par son échec amoureux avec Matt, elle décide sur un coup de tête de participer et de se jeter elle aussi dans le vide. 
Dodge, lui, sa participation est prévue, planifiée et calculée dans les moindres détails. Il ne se lance pas dans Panic au hasard, il le fait avec un but ultime : la vengeance. 

Nous allons donc suivre leur progression, leur évolution tant au sein du jeu que leur évolution à titre personnel -ce que le jeu va changer en eux - mais aussi comprendre leurs motivations, les conséquences que ce stupide jeu va engendrer sur eux et leur entourage. 

C'est une histoire qui dès le départ donne le ton : angoisse, stress et tension seront au programme. 
Même si le récit commence "gentiment" au début (le temps de nous mettre dans le bain), il y a tout au long une tension, qui au fur et à mesure des pages monte crescendo, pour finir le cœur battant et les mains moites dans les derniers chapitres. C'est vicieux, cela s'immisce en vous subtilement, l'air de rien, et au final vous vous rendez compte que vous êtes comme les candidats du roman, en panique totale !

J'ai été captivée par cette histoire, je ne peux pas dire que je me sois vraiment attachée aux personnages car pour moi c'est juste inconcevable d'être aussi bête et de risquer sa vie pour 50 000$, mais j'ai compati et été émue plus d'une fois, surtout par le cas d'Heather qui est vraiment courageuse et combative. 

Mon seul bémol sur ce livre est sur l'écriture, non pas que ce soit mal écrit non, c'est juste que j'ai trouvé plus d'une fois ma lecture ardue, j'ai dû relire des pans de phrases voire des paragraphes entier pour me resituer ou bien comprendre l'histoire au risque de décrocher (chose que je ne voulais pas). Je pense que cela se situe dans le style d'écriture de l'auteur qui ne me convient pas. C'est donc un ressenti très personnel, qui m'est propre. 

En conclusion : Même si le style d'écriture ne me plait pas forcément, j'ai adoré l'histoire que j'ai trouvé captivante et palpitante !! Un  vrai bon moment de lecture. 

Ce livre est un service-presse des Editions Hachette, Black Moon