mardi 22 juillet 2014

Ainsi commence la nuit de Vanessa Terral

Le recueil est disponible :
– en impression à la demande (13,50€ + 3,25€ de frais de port) sur The Book Edition
– en livre électronique version ePub (4,99€) en envoyant un message à l’auteure ou sur Lulu.com
– en livre électronique version mobi en envoyant un message à l’auteure (4,99€) ou sur Amazon (5,14€)


On les appelle parfois les « habitants de la Nuit ». Ils errent dans ces heures incertaines où l'humain n'est plus très sûr de ce qu'il voit. À la lisière de notre monde et de nos perceptions, leurs pas claquent sur le bitume en écho aux légendes urbaines et aux puissances oubliées.

À travers onze nouvelles, Vanessa Terral nous emmène sur la piste nocturne de ces créatures funestes et fascinantes. Puissiez-vous approcher vampires, fantômes et gardien des morts sans que votre âme ne soit assombrie par leurs tourments.


 En premier lieu, je voudrais remercier Vanessa Terral pour ce SP.

Ce recueil nous présente une série de nouvelles et un poème. Nous avons tout d'abord, 5 courtes nouvelles qui abordent différents thèmes tournants tous au niveau de vampires, sorcières, fantômes, du fantastique et de la magie. Ensuite vient une série composée de textes qui semblent provenir d'un roman complet ( un seul regret à ce niveau: ils ne me semblent pas être dans le bon ordre chronologique) et le recueil se termine sur un poème.


Tout d'abord, avec 'Mystères' nous plongeons dans l'univers d'un asile psychiatrique d'où toute fuite à l'air impossible mais qui est loin de l'être lorsque l'on est une sorcière.

Dans 'Cet homme à l'ombre du cyprès' nous vivons une histoire d'amour entre une jeune fille et un homme qui  s'avère n'être ni vampire, ni loup-garou, ni zombie mais un.... enfin, je ne vous en dirai pas plus mais la réponse est...insolite...

Pour 'La fontaine des innocents', là aussi, nous faisons la connaissance d'un petit garçon qui permet à Isabelle de voir le monde comme il est vraiment mais, encore une fois, qu'est donc au juste ce garçon?

'Red cloud' nous fait vivre l'histoire d'un vampire solitaire , tueur à gages. Mais...solitaire..l'est-il vraiment?

'Et si un chat' est le récit d'une chasse un peu spéciale. Récit qui nous amène habilement à la suite du livre 'Manu Sarmans, chroniques vampiriques'.

'Manu Sarmans, chroniques vampiriques' réunit plusieurs extraits de ce qui semble être un roman plutôt qu'une nouvelle.
Nous faisons connaissance de Manu, une vampire qui s'interroge sur sa relation amour-haine vis à vis de son créateur et qui va se lancer dans la quête d'une relique sacrée. Ces pages sont pleines d'actions, d'aventures, de questions aussi et j'ai apprécié de suivre Manu pendant ces quelques pages. C'est une vampire tourmentée et bien que cela peut sembler étrange, elle est quelque part, encore humaine.

N'oublions pas le poème 'La morsure froide'  très bien écrit et qui fait encore la part belle aux vampires!!

J'ai résumé de mon mieux et sans trop vouloir en dévoiler, le contenu de ce recueil

Encore une fois, je ne suis pas particulièrement fan de ces (trop) courts récits mais en quelques pages, Vanessa Terral parvient à nous captiver et à nous emmener dans son univers. Comme quoi, il n'est pas toujours nécessaire de beaucoup de pages pour nous évader.