jeudi 14 août 2014

La Chronique des Anciens, T4 : L'Héritière de l'Oracle de Thea Harrison


Editions J'ai Lu Crépuscule, 21 mai 2014 broché 446 pages


A la mort de sa soeur aînée, Grace hérite de l'oracle de Louisville et doit également s'occuper de ses neveux. Avec l'arrivée de Kalil, elle est sur ses gardes car le puissant djinn pourrait être une menace. Cependant, Kalil semble être le seul capable de la protéger de dangers bien plus grands.



A la fin de ce récit, je me suis dit "mais qu'est-ce que je vais bien pourvoir raconter dans ma chronique ?", il y a des livres comme ça, où on ne sait pas vraiment ce qu'on en a pensé... et incontestablement ce livre en fait partie !!

J'ai eu quasiment un coup de coeur pour le premier tome de cette série, mais depuis je suis plus dubitative, non que je n'aime pas, mais l'action est beaucoup moins présente dans les tomes suivants. 

Dans ce volet, c'est un peu la même chose, l'histoire est essentiellement centrée sur les personnages (qu'on découvre, même si nous les connaissons un peu à la fin du tome 3) et sur la romance. 
Ici nous suivons Grace, qui à vingt ans à peine, se trouve avec la garde de son neveu de 9 mois et sa nièce de 4 ans...Ses parents étant décédés (donc sa soeur et son beau-frère), elle a en charge ces 2 petits bouts, alors qu'elle n'a pas le sou et surtout alors qu'elle possède maintenant la Force de l'Oracle (sa soeur était l'Oracle avant, son décès a engendré la "passation" du don à Grace). 
En tant qu'Oracle, elle a des devoirs et se doit de les exécuter...
Kalil, lui, est un Djinn, un être puissant qui remonte à la nuit des temps. Les Djinns sont des êtres malins, affables, ils ne font rien sans demander une faveur (qui doit obligatoirement être honorée) en retour. 
Kalil qui devait une faveur à Carling (tome 3) est intervenu pour trouver l'Oracle...C'est donc comme ça qu'il a rencontré Grace. Il s'est immédiatement pris d'affection pour les neveux de Grace (ayant lui-même une fille, malade malheureusement), et décide de les protéger (sans demander la permission à Grace). 
Voici comment un Djiin, soupe au lait, Une Calamité, selon Grace, investit la vie de cette dernière....

C'est une histoire où les personnages sont originaux.... première fois que je côtoie un Djinn dans un roman, c'est troublant mais aussi déconcertant par moment. J'ai aimé la romance entre Grace et Kalil, les joutes verbales, et leurs échanges caustiques. Kalil et son caractère de cochon, qui a beaucoup de choses à apprendre sur les comportements humains, et Grace qui parle plus vite qu'elle ne pense. 
Par contre, j'ai trouvé quelques longueurs au cours du roman, et j'avoue avoir rencontré quelques difficultés pour saisir tout l'univers (complexe) du récit. 

Voir chronique du tome 3 ici