dimanche 14 septembre 2014

Le Jeu de l'assassin de Amy Raby

 
Bragelonne, Mai 2014, 336 pages
(existe aussi en eBook)

Assassin surentraîné, œuvrant pour la libération de son peuple contre l'empire, Vitala Salonius est une femme aussi belle que dangereuse. Sa mission : séduire l'empereur et le tuer, provoquant ainsi une guerre de succession. Or la vivacité d'esprit du souverain, son charme et ses nombreux talents font naître un trouble inattendu chez Vitala. Un assassin n'a pas le droit de succomber à sa proie, mais la jeune femme ne peut s'empêcher de protéger cet homme attirant et sensible. À qui ira sa loyauté ?

Avant même l'annonce de sa sortie en France, ce roman me faisait très envie. J'avais lu des avis très positifs sur goodreads. J'étais tombée un peu par hasard dessus lors de mes petites recherches (parce que je lis en VO quand l'envie me prend lol). Une fois ce livre paru chez Bragelonne, malheureusement en grand format à 20€ (pffff je trouve cela un peu cher pour le nombres de pages !!) j'aurais mis le temps avant de me décider...et encore un peu plus avant de me plonger dans sa lecture.

Ce qui m'a attirée vers cette l'histoire c'est la situation complexe dans laquelle se retrouve notre héroïne. Vitala est une jeune espionne et un assassin qui va tomber amoureuse de sa cible. Sympa !! 

L'Assassin : Vitala (qui signifie "donneuse de vie") a des origines métissées : mi-Riorcan et mi-Kjallans. Pour cette raison, elle a toujours été rejetée par les autres enfants et n'a jamais réussi à trouver sa place. 
Les Kjallans ont réduit les Riorcans en esclavage. Le cercle de l'Obsidienne, un groupe de résistant, obtient le consentement des parents de Vitala pour emmener et éduquer la petite fille dans le but de "restaurer les jours heureux et la lumière à Riorca". Vitala sera une espionne, un assassin dévouée à la cause du peuple Riorcan. Pendant son apprentissage, Vitala se révèle être l'une des meilleurs élèves. Elle développe des dons surnaturels (une certaine magie est présente dans cette histoire) et des capacités physiques pour se préparer à SA MISSION : séduire et assassiner  sa Majestée Impériale Lucien Florian Nigellus, le tyran qui fait subir les pires atrocités à son peuple. Championne de Caturanga, (un jeu de statégie de guerre sur plateau), Vitala est invitée au palais par l'Empereur. Mais dès leur première rencontre rien ne se passe comme prévu.Vitala est captivée par cette homme jeune et intelligent, et elle en oubli presque qui il est et ce qu'elle est venu accomplir. A son contact, elle doute de sa mission et du Cercle de l'Obsidienne. Lucien n'est pas ce  tyran dont le Cercle lui a parlé ? Et si il y avait une autre façon de rendre sa liberté à son peuple ?

"Elle avait tant apprécié l'enthousiasme et la féroce énergie de l'empereur qu'elle avait presque oublié qui il était, et la raison de sa présence. Elle n'avait accompli aucun progrès concernant la phase de séduction. Lucien paraissait si agréable - pas franchement du genre à infliger des horreurs au peuple de la jeune femme."

La Cible : Lucien est jeune homme de 25 ans, intelligent, beau et athlétique mais estropié. Troisième et dernier fils de l'ancien Empereur, il n'était pas destiné à régner. Plus jeune, il a vu son frère se faire assassiner par le Cercle. Blessé lors de cette assassinat, il a perdu une jambe et marche désormais avec une jambe de bois. A la tête d'un Empire, son trône attise les jalousies. Alors qu'il se rend sur le terrain pour régler une rébellion à la frontière, il fait l'objet d'une tentative d'assassinat et Vitala, contre toute attente, lui sauve la vie. Elle le libère des ses détenteurs et déguise le meurtre de Lucien avant de s'enfuir avec lui. L'usurpateur s'empare du trône de Lucien. Pour le récupérer, ce dernier n'a plus le choix. Il  devra suivre Vitala qui lui cache sa  véritable identité. Qui est-elle vraiment ? Peut-il lui faire confiance?

Le couple de héros est très attachant. Il y a une vrai alchimie entre eux. On voit les sentiments amoureux de Vitala pour Lucien s'éveiller dès leur première rencontre et cela sans qu'elle en prenne conscience. Elle ne comprend pas vraiment ce que c'est en faite. Elle n'est jamais tombée amoureuse et la voir se dépatouiller avec les émotions, les sensations qu'il est le seul à lui faire ressentir a été un vrai plaisir. C'est un personnage que j'ai vraiment apprécié tout le long de ma lecture. Elle est forte et déterminée avec une  sensibilité qui m'a beaucoup touchée. Elle garde aussi un secret, un traumatique qui l'a rend d'autant plus touchante à mes yeux. On ne naît pas assassin, on le devient! et notre Vitala n'est pas du genre à tuer sans état d'âme....je n'en dis pas plus pour vous laisser le découvrir par vous même. Et puis il y a Lucien. Lui, je l'ai adoré! Il m'a plu tout de suite. Je crois que c'est son infirmité qui m'a séduite...amenant avec elle une vrai profondeur au personnage. Il a (eu) sa part de douleur, de souffrance. Je suis admirative. Oh jalousie loool Sérieusement je comprend Vitala. Cet homme est  courageux, gentil, généreux, doux, beau, intelligent...un personnage magnifique !

 L'auteur a imaginé un univers riche qui avait le potentiel pour nous amener à une réflexion plus approfondit sur le pouvoir, le multiculturalisme, la tolérance, etc. Tout y est mais voilà, nous sommes dans une sorte de romance paranormale mais dans un univers de fantasy...et on ne s'attarde que trop peu sur ses questions selon moi. C'est vraiment dommage ! D'ailleurs, ce n'est qu'en lisant le résumé du tome 2 que j'ai compris que j'avais lu une romance en un seul tome !! J'étais un peu surprise car je n'ai pas sentie la fin comme une FIN. Une fois la dernière page lu, je souhaitais retrouver notre couple de héros dans la suite de leur aventure (le Tome 2 étant sortir fin août). Mais nooooonnnnn le prochain tome nous entraîne quelque temps en arrière avec deux personnages principaux que nous avons rencontré dans ce tome (marié et avec un enfant en route) : le prince Janto et la princesse royale Rhianne. Donc oui, je suis un peu déçue (j'aurais pu l'éviter je sais mais je ne voulais pas m'imposer de spoiler en lisant le résumé du t2 pensant qu'il s'agissait de la suite du tome 1 pfff) mais bon je fais allez looool

Le point positif que je retire de ma mésaventure c'est que je me réjouis de retrouver les personnages féminins secondaires dans les prochains tomes : Rhianne, Céleste, Ista... avec la narration de leur propre romance. Il me tarde surtout de lire celle sur Ista, la meilleur espionne du Cercle. Je l'ai trouvé très intéressante comme personnage. C'est une tueuse sans état d'âme, contrairement à Vitala, et avec un sacré caractère de guerrière. Qui sera l'homme qui arrivera a apprivoiser ce coeur sauvage ?

Attention, ce roman n'est pas a mettre entre toutes les mains. C'est une romance avec des scènes de sexe explicites. Dans cette histoire d'ailleurs le sexe est une arme pour nos espionnes riorcans...et sans trop en révéler... j'ai trouvé cela très bien utilisé. Donc vous l'aurez compris, il y a des scènes de sexe comme il y a des scènes de combat. C'est décrit avec naturel et jamais le sexe ne vient faire du remplissage ou une plus-value. C'est juste indispensable à la  narration, à la compréhension de l'histoire. Juste parfait !!!

Pour finir, j'ai adoré ce roman même si j'ai été déçue qu'il s'agisse non pas d'une nouvelle série de fantasy-érotique à la manière de Kushiel (ou ce genre de saga) et non pas une simple romance paranormale qui n'aura pas de suite directe. J'ai bien aimé les personnages principaux, leur relation, leur couple. J'ai été, à plusieurs reprises, très surprise (en bien) de l'évolution de l'histoire. 

Amy Raby écrit en narration externe et a une jolie plume. Cependant j'aurais apprécié plus de description (les vêtements, les décors, etc) et peut-être aussi une narration interne du point de vue de Vitala aurait été le +  pour faire de cette lecture un vrai coup de coeur. J'ai passé un bon moment. Je lirais la suite même si ce sera sans Lucien et Vitala :( . 

Un belle découverte !

4/5