jeudi 25 septembre 2014

Sarangins 3: Anhem de Emmanuelle Amadis

Sharon Kena Editions, août 2014, 194 pages

 Être victime d'une tentative de viol, une chose malheureusement trop courante pour faire les gros titres. Mais être secourue par le légendaire Sélog et sa non moins célèbre compagne Elliana, voilà qui ferait sensation si on l'apprenait. Sauf que Louise Laden n'est pas du style à s'en vanter. Fragilisée par son agression, elle suit le couple dans le Cerdhe de Zar et se voit offrir l'immense honneur de pouvoir s'y installer. Cela cache quelque chose évidemment, et elle ne met pas longtemps à apprendre quoi : elle est le Chèile d'Anhem, le frère de Sélog. C'est un puissant chef de Cerdhe et elle devrait probablement être honorée de devenir un jour sa compagne parce que, tout le monde le sait désormais, les Sarangins vénèrent leur compagne. Mais dans ce cas, pourquoi Elliana se montre-t-elle si réticente à précipiter leur rencontre ? N'y a-t-il pas quelque chose que l'on cherche à lui cacher à son sujet ? Louise devra découvrir seule les réponses, mais pour cela, il lui faudra affronter le Sarangin en face.

J'ai trouvé que ce  tome était le moins intéressant des trois (voir mon avis sur le T.1 : ici et le T;2 : ici). Anhem, le frère de Sélog et chef d'un Cerdhe, ne m'avait pas fait une bonne impression et je n'étais pas pressée de lire son histoire d'amour jusqu'à la fin du tome 2 qui nous présente son chèile : Louise, une jeune femme réservée et vierge qui a tout de la petite chose fragile et faible. On ne peut pas imaginer un couple plus mal assorti que celui là ! Anhem c'est le lion et Louise l’agneau. Mon intérêt était piqué et je me disais qu'avec ce menu de choix  on allait vraiment se régaler...mais je dois avouer que je suis restée sur ma faim. 

L'héroïne

Dans la première partie du roman, Louise, traumatisée par une tentative de viol de laquelle Sélog l'a sauvée, reçoit la protection du Cerdhe. La jeune femme se familiarise avec cet environnement et s'occupe des jumelles d'Elliana et Sélog pendant son temps libre...en attendant de rencontrer celui auquel elle est destinée : Anhem. Elliana, qui n'arrive pas à s'imaginer la fragile Louise comme étant le chèile d'Anhem, retarde leur rencontre. Et Louise se laisse porter... se montre trop douce, trop lisse, trop passive à mon goût (J'aime les héroïnes de caractère : fortes, courageuses, déterminées, volontaires, indépendantes^^ -> Louise c'est tout l'inverse loool). Le  peu d'interaction avec les autres personnages, le manque de réflexions de la jeune femme sur sa situation, ses envies et ses aspirations ne m'ont pas permis de saisir sa (vraie?) personnalité.  Puis, après sa rencontre avec Anhem, qui se fait désirer une bonne partie tout de même,  la petite chose fragile qu'est Louise prend enfin son destin en main (même s'il a fallu qu' Elliana la pousse un peu) et là j'ai encore moins compris l'évolution du personnage O.o Avec cette prise d'indépendance, elle prend confiance, elle se révèle... mais pourquoi ce changement soudain? Pour moi cela vient bien trop vite...et sans vraie explication. C'est le jour et la nuit et cette métamorphose m'a déconcertée, je n'ai pas compris ! 

Le couple

Pour ce qui est de la relation amoureuse, elle est quasi inexistante. Il y a trop peu de moments entre nos deux amants de vraiment mémorables. C'est difficile de penser qu'ils s'aiment, qu'ils sont faits l'un pour l'autre. J'aurais préféré plus de joutes verbales, de complicité...de moments de partage qui expliqueraient qu'ils se complètent, qu'ils s'aident l'un l'autre à être meilleur... mais rien de tout cela ne se produit. Il y a beaucoup d'ellipse une fois de plus, avec toujours cette impression de lecture en accéléré. Donc voilà, il faut que je le dise, j'ai été quelque peu déçue par ce couple pourtant si prometteur sur le papier :( J'ai  pensé que j'allais abandonner ma lecture à un certain moment mais la plume si agréable à lire d'Emmanuelle Amadis m'a amenée jusqu'à la fin de l'histoire  sans que je m'en rende compte...c'est fluide, ça se lit tout seul ! Je n'ai pas regretté d'avoir continué car les derniers chapitres amènent un nouveau souffle à la série ...la situation générale a évolué pour notre plus grand plaisir et j'ai très envie de continuer à lire la suite du coup ! 

Mon bilan 

Je suis déçue de ce tome sur lequel j'avais beaucoup d'attentes. Il donnait très envie mais....je n'ai pas été une lectrice satisfaite. Nous n'avons eu aucune nouvelles informations concernant les fascinants Sarangins (leur monde, leur culture, leur ancien mode de vie...comment était-ce ?), et surtout je n'ai pas réussi à saisir ni le personnage de Louise (voir je ne l'ai pas compris du tout) ni celui d'Anhem qui reste très énigmatique. Dommage... mais vivement le tome avec mon Zar (tome 5)  et le prochain sur Qivia (tome 4). 


2/5