mercredi 8 octobre 2014

L'émeraude oubliée T1 L'évasion de Lina Carmen

éditions La Bourdonnaye disponible en version numérique ici



Dans la sinistre ville de Mornia, à la végétation inexistante, seules des tours de béton grises aux dimensions célestes s’élèvent vers des hauteurs indistinctes. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son nom, gouvernée par un dictateur, le président Percy. 
Les plus riches vivent en haut des tours, dans un confort luxueux. Les plus pauvres vivent en bas, dans une brume permanente, le « smog » métropolitain. 
Yan, un garçon de 15 ans, est l’un de ces indigents dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Mais il rêve d’une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches ? Ou bien ailleurs qu’à Mornia. Existe-t- il un autre monde que celui-ci ? Pour le savoir, il faudrait s’échapper. C’est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L’évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes sont prêts à tout pour faire échouer ce projet.


 Merci aux éditions La Bourdonnaye pour ce service presse. Une belle découverte!

Nous démarrons cette histoire dans un futur pas si lointain, alors que le monde, surpeuplé, a connu de nombreuses catastrophes naturelles au cours desquelles la population mondiale a fortement diminué et où certaines villes se sont murées( c'est le cas de le dire) pour essayer de se protéger.
Nous voici donc à Mornia, ville régentée par un dictateur, Percy, qui croit posséder tous les droits et qui maintient son peuple dans un climat de peur et d'asservissement total.
Le peuple est donc divisé en deux: les riches qui vivent dans les hauteurs et qui ne manquent de rien et les pauvres qui n'ont aucun privilège, qui vivent dans un brouillard permanent et qui n'ont plus aucun espoir, leur vie se résumant en un travail exténuant pour servir ceux d'en haut.
Yan est un adolescent, abandonné par sa mère alors qu'il était enfant, un pauvre qui n'a aucun avenir mais il n'est absolument pas d'accord avec cet état de fait et la rencontre avec Sonia, une riche (et pas n'importe laquelle, vous verrez!!), va lui permettre de réaliser son rêve: s'évader de Mornia.

Ce roman qui s'adresse à la base aux adolescents, m'a littéralement bluffée!! On ne peut s'empêcher de prendre fait et cause pour Yan et Sonia qui, malgré sa richesse, n'en est pas moins prisonnière de sa cage dorée. Et je n'ai pu m'empêcher d'être émue lorsque Yan voit le soleil pour la première fois!!
Il y a de tout dans ce récit: de l'action, de doux sentiments, de la trahison, des retrouvailles émouvantes, de la jalousie. On ne s'ennuie pas une seconde.

De plus, il véhicule une certaine morale et les causes qui ont fait que ce monde soit comme cela ne sont pas tellement éloignées de notre vie actuelle et on ne peut s'empêcher de penser que entre la fiction et la réalité, il n'y a qu'un pas que nous risquerions peut-être, si le monde continue sur sa lancée, à franchir. 

La fin de ce premier tome m'a tout à fait prise par surprise, je ne m'attendais pas à un tel revirement mais...Chut....je ne peux rien vous dire de peur de nuire très gravement à l'intrigue! ^^ 
 
Ah oui, j'allais oublier, l'émeraude, ici, n'est pas ce que vous croyez, à savoir une pierre précieuse!! C'est ... Ah zut...Je ne peux pas vous le dire non plus...HiHiHi ( petits gloussements sadiques) 
Je ne peux que vous recommander la découverte de ce roman qui plaira aussi bien aux jeunes qu'aux autres.