vendredi 17 octobre 2014

Les demoiselles de Spindle Cove T2 : Une semaine de folie de Tessa Dare

Éditions J'ai Lu Aventures & Passions, 05 mars 2014- Poche 409 pages
(disponible aussi en format eBook)


Minerva Highwood est catastrophée. Lord Payne, ce dépravé, s'apprête à demander la main de sa soeur. Pour empêcher un tel drame, elle lui fait une proposition : il va l'accompagner à Edimbourg où doit se tenir un colloque de géologie. Là-bas, elle espère remporter le prix de cinq cents guinées pour ses découvertes, somme qu'elle promet de lui verser intégralement. Sa réputation sera brisée ? De toute façon, elle a voué sa vie à la science et n'envisage pas de se marier. Quand Payne accepte, Minerva exulte sans imaginer une seconde que ce charmant scélérat aura bien d'autres exigences...

Me revoici à Spindle Cove, en compagnie de ses demoiselles. 
Après avoir beaucoup apprécié le tome 1, il me tardait de lire celui-ci avec l’insaisissable scientifique, Mlle Mirnerva Rose Highwood et le casanova mais non moins troublant, Lord Colin Payne.

Ces deux là non strictement rien en commun…. Et pourtant…

Dans la famille Highwood nous avons : la mère (la chef de famille, le père étant décédé), qui est, euh… particulière. Elle souhaite voir ses filles mariées à un bon parti, et pour ça, elle ne recule devant rien. Puis vient la douce, belle et angélique Diana, sur qui la mère fonde tous ses espoirs pour un beau mariage, de préférence avec Lord Payne (qu’elle voit déjà comme son gendre). Il y aussi l’exubérante et chaleureuse Charlotte, qui du haut de ses 15 ans est malheureusement trop jeune pour une union.

Et Mirnerva dans tout ça ? C’est le mouton noir de la famille Highwood, le vilain petit canard. Celle dont sa mère s’est fait une raison… elle est impossible à caser !! Trop intelligente, le nez dans ses livres. Elle ne vit que pour la science et les cailloux (oups les pierres)… Ni avenante, ni vraiment jolie derrière ses lunettes, elle est vouée au célibat. Bref, c’est la déception de la famille (enfin pour sa mère).

De l’autre côté, nous avons Payne. Lord Payne, vicomte et cousin de Bram. Un chien fou, indomptable, joueur invétéré qui lui a valu d’être mis sous la tutelle de son cousin. Et qui, malgré sa richesse, ne peut plus toucher un sou sans son accord. Il se retrouve donc coincé à Spindle Cove, lieu qu’il déteste. 

Pensant que Payne s’est mis en tête d’épouser sa sœur Diana et voulant à tout prix empêcher cela (Payne n’étant pas digne de sa sœur) Mirnerva va lui proposer un marché.

Et comme c’est Mirnerva, le marché ne peut être que totalement fou et absurde….
Et comme Payne est imprévisible et plein de surprises…
Les voilà partis pour une semaine de folie (et le livre porte très très bien son titre !!) !!


Une histoire loufoque, c’est bien le mot pour décrire cette histoire !! 

Le couple improbable de Payne et Mirnerva est surprenant, étrange même au départ. Puis, nous nous rendons compte que finalement, ils ne sont peut-être pas si différents. J’ai cherché à savoir qui était le plus barré des deux…et j’en suis arrivée au match nul lol ! 

C’est une romance drôle, fraîche et sans prise de tête. Elle sait aussi être tendre et émouvante quand il le faut. Un vrai moment de plaisir !!

Voir chronique T1, Un moment d'abandon 
Challenge Un brin de Romances 49/60