vendredi 10 octobre 2014

Une si parfaite comédie de Cora Carmack

La Martinière J. Fiction, 09 octobre 2014 - 304 pages
(disponible aussi en format eBook)



La visite surprise de ses parents n'arrange pas du tout Mackenzie, dite Max. Disons qu'elle a omis de les prévenir de ses nouveaux tatouages, son boulot de danseuse dans un bar et ne s'est pas étendue sur le style de son petit copain. Max risque de devoir donner des explications... à moins qu'elle ne trouve un garçon parfait pour faire illusion.

Cade, venu à Philadelphie pour oublier Bliss, accepte de jouer le rôle du parfait petit ami, et sa prestation dépasse largement les attentes de Max.

Mais faux baisers, complicité feinte et étreintes fictives pourraient bien faire naître d'authentiques sentiments... Résisteront-ils au désir toujours plus pressant qui les secoue à chaque contact ?

**Merci  à La Martinière J. Fiction pour l'envoi de ce roman**


Après avoir adoré Ce si joli trouble, je ne pouvais pas passer à côté de ce second tome "Une si parfaite comédie". Ce récit est toujours à deux voix (pour mon plus grand plaisir). Dans ce tome nous allons suivre un chapitre Cade et le suivant Max.

Cade c'est (ou "était" vu les circonstances) le meilleur ami de Bliss (l'héroïne du tome 1) depuis plus de 4 ans, mais Cade était (euh non "est" car c'est encore malheureusement d'actualité) aussi amoureux d'elle ! La venue de Garrick lui a coupé l'herbe sous le pied, il a donc préféré garder ses sentiments pour lui, sans se battre pour Bliss. 
Nous retrouvons donc, quelques mois plus tard, à Philadelphie (ville où il s'est réfugié pour finir ses études), un Cade totalement déprimé mais qui essaye de faire bonne figure face aux autres...après tout se composer une façade c'est son métier, et il joue très bien la comédie. 
Mais quand même, ce n'est pas évident tout les jours...

Max (de son vrai nom Mackenzie- mais vaut mieux éviter de l'appeler comme ça si on tient à ne pas déclencher ses foudres !!) est une jeune fille de 22 ans au tempérament de feu comme le laisse présager son look, cheveux rouges, tatouages, et piercings. Sa passion, c'est la musique (et accessoirement les batteurs pour lesquels elle a un faible). Elle ne pense et ne vit que pour la musique.
Sur un quiproquo au téléphone avec ses parents très conservateurs et surprotecteurs (qui ne connaissent rien de la vraie Max au look improbable) elle se doit de trouver un petit ami parfait avant qu'ils ne débarquent... d'une minute à l'autre, dans le café où elle est !! (la merde totale quoi !!) Son vrai petit ami Mace (le batteur de son groupe - forcément-) n'est pas franchement du genre présentable (quant à être parfait euh....les deux ne vont pas dans la même phrase). 
Son regard se porte alors sur un jeune homme (en l’occurrence Cade), pantalon à pince et chemise à carreaux, seul en train de réviser ce qui semble être ses cours....Parfait ! Elle lui expose les faits et lui demande de jouer le rôle de son petit ami....
Cade y voit, le temps d'un moment, une échappatoire... Un moyen d'oublier tous ses soucis, d'oublier Bliss et son bonheur, d'oublier son mal-être, d'oublier son avenir qui semble obstrué.
Il se jette donc sur ce nouveau rôle avec délectation, surtout qu'il est de suite troublé par Max, si loin de ses "standards" habituels. 
Mais s'il doit jouer la comédie, il est loin d'être le seul....
Max cache bien des choses, que ce soit à ses parents, à lui et à elle-même...

Une si parfaite comédie porte parfaitement son titre ! Ce qui démarre sur un petit jeu de rôle sans conséquence et plutôt très sympa à effectuer, où les caractères opposés de Max et Cade s'affrontent dans de savoureuses joutes verbales, va se révéler plus complexe. Cette histoire va prendre une tournure qu'aucun d'eux n'imaginait, et les forcer à faire tomber le masque. 

Même si je ne l'ai pas autant apprécié que le tome 1, ce tome reste hyper agréable à lire. Un récit à la fois drôle et émouvant. Mon bémol sera quand même pour Max que j'ai eu beaucoup de mal à cerner. J'ai trouvé ses réactions souvent disproportionnées, surtout concernant Cade. Elle m'a agacée plus d'une fois. Malgré tout, on ne peut qu'être touché par son histoire et sa volonté de s'en sortir. Quand à Cade, il joue le petit ami parfait à la perfection ! Normal quand on n'a pas à se forcer !! Il est  déjà parfait !

En bref : un tome agréable, avec des dialogues savoureux, des personnages attachants, et une très jolie romance !!

Voir chronique du tome 1, Ce si joli trouble

Ce livre est un service-presse de La Martinière J. Fiction


Challenge Un brin de Romances 46/60