mercredi 26 novembre 2014

Charley Davidson T1, Première tombe sur la droite de Darynda Jones

Milady, 12 juillet 2012- poche 416 pages


Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

Chroniquer Charley Davidson est pour moi un défi ! Car cette saga est ma saga et je me dois d'être à la hauteur ! 
Avant la sortie du tome 6 (qui sort le 05 décembre) j'ai donc décidé de me lancer dans une énième lecture, histoire de me rafraîchir la mémoire, mais aussi et surtout, histoire de prendre mon pied !! Car oui, cette série est totalement jouissive pour moi !! 

***
Déjà parlons un peu de l'histoire en général : 
Charley Davidson (Charlotte Jean de son vrai prénom) cumule  plusieurs jobs :
- Celui de détective privé à son compte (son vrai travail dirons-nous)
- Consultante à la APD  (la police d’Albuquerque) où son oncle officie en tant que lieutenant.
- Barman à ses heures perdues pour son papa qui tient, depuis sa retraite de ADP, un bar en bas de chez elle.
- Et puis, Charley, c'est aussi La Faucheuse (sauf qu'elle n'a pas de Faux) ! Elle attire les morts (elle brille pour les morts autant qu'un soleil) et les aide à traverser de l'autre côté, enfin, quand ces derniers sont décidés à traverser évidement (c'est un peu un genre de portail quoi !). 
Ses enquêtes sont très souvent étroitement liées aux morts qu'elle côtoie. Mieux que Monk et ses tocs ou Véronica Mars et son appareil photo, Charley, elle, elle a ses fantômes pour l'aider. 
Et dans son domaine, elle est douée, très douée même (facile en même temps quand on peut parler aux morts ;) ).
Dans chaque tome nous suivons donc ses enquêtes.
***

Après dans Charley Davidson, il y a les personnages :

Charley Davidson est l'héroïne et la narratrice du récit. C'est  aussi mon personnage féminin préféré, tous genres confondus ! Charley c'est avant tout une philosophie de vie... Cherchant toujours le côté positif des choses. Elle préfère voir le verre à moitié plein que celui à moitié vide. Déjà rien que pour ça, je l'aime ! Mais Charley, c'est surtout, son humour décapant qui la définit ! Le sarcasme ? C'est comme une seconde peau pour elle, naturel, caustique et hilarant. Charley Davidson c'est mon héroïne !!

Cookie Kowalski, c'est la secrétaire, voisine de palier et meilleure amie de Charley. C'est une droguée à la caféine. "Cookie ressemblait beaucoup à une tortue, en moins nerveuse... imaginez une tortue sous Prozac." Sans café, Cookie n'est apte à rien lol !! Amie dévouée et aimante, elle mène sa vie (surtout sexuelle) par procuration, avec les récits et aventures de Charley, dont elle connait tous les secrets. En rémission d'un cancer du sein, elle est aussi maman d'une jeune ado, Amber. Cookie c'est aussi le roc de Charley, son oreiller doudou sur lequel Charley peut se reposer. Elle est toujours là, toujours disponible, toujours à l'écoute. Le genre d'amie parfaite !! Simple, gentille, attentionnée, drôle, joviale...Un amour !! 

Oncle Bob, aussi appelé Obie par Charley. C'est le frère du père de Charley. Lieutenant à L'ADP, Charley est un peu sa botte secrète pour mener ses enquêtes. Son succès est essentiellement dû à Charley dont il connaît lui aussi son "rôle" sur terre. Il est aussi souvent le sujet des sarcasmes et moqueries de Charley, qui prend malin plaisir à le tourner en bourrique.

Garrett Swopes, détective privé. "très agréable à regarder, avec ses courts cheveux noirs, ses larges épaules, sa peau comme du chocolat maya et des yeux gris anthracite capables de capturer l'âme d'une fille si elle les contemplait trop longtemps." Besoin de décrire son caractère ? Non, son physique suffit !! Garrett, même si Charley et lui s'entendent comme chien et chat, nous on l'aime !!

M. Wong, c'est un fantôme  qui squatte l'appartement de Charley. Il flotte au-dessus du sol et reste collé dans un angle, le nez au mur... ne bouge pas et ne parle pas... Bref il n'est pas chiant comme coloc et fait un peu office de meuble. Il décore.


Misery, c'est la Jeep Wrangler, couleur rouge cerise de Charley. Bon ce n'est pas vraiment un personnage, ça n'apporte rien de le savoir non plus lol, mais Charley aime sa voiture et donne souvent des noms aux choses qu'elle aime (des "choses" bien plus insolites).

Pour le reste des personnages, car oui il y en a plein d'autres, et pour éviter de faire un roman (car c'est quand même bien parti là !!), je détaillerai  à chaque chronique quelques personnages qui font de cette saga LA saga phare !! Et je laisserai pour la fin, mon amour, l'homme de ma vie, l'homme de mes rêves et de tous mes fantasmes ! Le number one, toutes catégories confondues ... Le grand, l'unique, le sublime (soyons généreux sur les qualificatifs) Reyes Alexander Farrow.(*cris hystériques*)
***

Concernant ce premier premier tome, si j'étais objective avec cette série (ce qui n'est pas le cas ^^) je vous dirai que ce n'est pas le meilleur. A vrai dire, à ma première lecture, même si je l'ai trouvé super, ce n'était pas un coup de cœur... Je pense que je lui aurais mis seulement la note de 4.5/5 !! Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas objective du tout, du tout (et j'en suis fière !) ma note sera donc de :

Charley et son humour que j'aime tant :
— On devrait vraiment lui faire passer des radios, confia l'ambulancier à l'oncle Bob pendant que je paressais sur le brancard.
Les ambulances étaient cool.
—Vous voulez juste tripoter les parties de mon corps qui dépassent, rétorquai-je en ramassant un gadget argenté qui ressemblait de façon perturbante à une sonde alien pour toutes sortes d'orifices.
Je le cassai et le remis aussitôt à sa place, en espérant que quelqu'un ne mourrait pas juste parce que l'ambulancier ne pouvait sonder ses orifices


la relation Charley/Swopes :
— Pour commencer, dit-il d'une voix remplie d'exaspération, je suis encore en train de digérer tout ça, mademoiselle Soupe au lait. Donne-moi un peu de temps.
—Non.
— Deuxièmement, poursuivit-il sans tenir compte de l'interruption, je veux juste qu'on en parle.
—Non.
—Je veux dire, comment ça marche ?
— Bien.
—Tu vois des morts tout le temps ?
—Un week-end sur deux et pendant les vacances.
— Est-ce qu'ils sont, tu sais, partout?
—Est-ce qu'une grenouille a le cul étanche ?
***
—Tu sais ce qui est troublant ? me demanda Garrett en fermant son calepin quand on arriva à sa hauteur.
—Ton addiction aux films porno avec des nains ?


Quand d'anciens camarades de lycée parle de Reyes :

—Toutes les filles du lycée étaient amoureuses de lui, mais il était si taciturne, si... renfermé.
— Il était vraiment malin, vous savez ? ajouta Chrystal. Je l'ai toujours pris pour un rebelle. Il portait toujours plein de couches de vêtements.
—Des sweats à capuche, renchérit Louise. Il en portait toujours, avec la capuche relevée. Il s'attirait constamment des ennuis à cause de ça, mais il continuait.
—Tous les jours, en classe, reprit Chrystal, il essayait de garder sa capuche relevée et, tous les jours, le prof lui disait de la baisser.
Louise se pencha vers moi, une étincelle au fond de ses yeux bruns.
— Il faut savoir que, même s'il n'est pas resté longtemps à Yucca, c'est devenu un rituel. Pas pour lui, pas pour les profs, mais pour les filles.
— Comment ça ? demandai-je.
— Oh que oui, approuva Chrystal en hochant la tête d'un air rêveur. Chaque jour, à ce moment-là, on aurait pu entendre une mouche voler. Il levait les mains, baissait sa capuche, et c'était comme si le paradis lui-même se dévoilait.
Je n'avais aucun mal à l'imaginer. Son beau visage se dévoilant de telle façon que les cœurs se mettaient à battre plus vite, le sang se précipitait dans les veines et des jeunes filles soupiraient à l'unisson.


Parce que deux avis valent mieux qu'un (quoique ... ^^)

Après maintes et maintes fois reportée pour des raisons bien souvent indépendantes de ma volonté, j'ai - enfin - lu le premier tome de Charley Davidson.

Charley est tout à la fois détective privée, assistante pour la police et serveuse de bar mais pas que comme nous le découvrirons par la suite.
Suite à l'assassinat de trois avocats d'un coup (excusez du peu), Charley va se retrouver, en compagnie des fantômes de ces trois avocats défunts, plongée au coeur d'une enquête où elle mettra plus d'une fois sa vie en danger et où une mystérieuse entité viendra, à plusieurs reprises, comme par le passé, lui sauver la vie.

Je ne vais pas m'étendre sur les personnages car, il faut bien le reconnaitre, Solenn a déjà très bien fait ça.
Mais je vais quand même donner mon ressenti sur chacun ( ou presque)
J'adore l'humour caustique et décapant de Charley et cette capacité qu'elle a de repartir même lorsqu'elle n'est pas au mieux de sa forme et son empathie pour le malheur des autres.
J'ai aussi une tendresse particulière pour Cookie, la meilleure amie de Charley, une copine comme on aimerait toutes avoir ! Toujours là pour Charley, la soutenant à fond et l'acceptant comme elle est aussi spéciale et étrange qu'elle puisse être.
Quant à Reyes, oui, il a l'air génial, beau, ténébreux, sexy en diable (et pour cause n'est-ce pas Solenn ??? ) mais je n'ai pas encore eu LA révélation à son sujet - et puis, il est déjà pris par Solenn et si j'empiète sur son territoire ... Caramba, je crois que j'ai intérêt à courir très vite ^^ !!!


Il y a de l'action, de l'amour, de l'amitié, de l'humour ...Tout ce qui laisse présager une bonne série mais pour l'instant, ce n'est pas encore un coup de coeur.
Je m'en inquiétais d'ailleurs quelque peu en voyant les appréciations d'autres lectrices mais quand je vois que Solenn  a écrit :
Concernant ce premier premier tome, si j'étais objective avec cette série (ce qui n'est pas le cas ^^) je vous dirai que ce n'est pas le meilleur. A vrai dire, à ma première lecture, même si je l'ai trouvé super, ce n'était pas un coup de cœur... Je pense que je lui aurais mis seulement la note de 4.5/5 !! 

je me sens mieux ! 

Une série qui ne détrône pas ma série préférée, à savoir les Rebecca Kean mais qui pourrait très rapidement se retrouver sur le même pied d'égalité !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire