mercredi 26 novembre 2014

Les Tegs Tome 1 : être humain de Mell 2.2

Lune Ecarlate Editions, septembre 2014, 380 pages, 20.50€ 
existe aussi en format eBook
Les Tegs 70 % de l’humanité a succombé au virus Absinthe-8, amené lors des guerres toxiques. Hélas, l’ADN des survivants a subi des changements. Deux formes de mutation voient le jour : les légères, et les lourdes engendrant les Tegs. Une unité entre ces deux espèces aurait pu s’établir si « elles » ne sécrétaient pas une odeur aussi enivrante… 
Au cœur de la cité Clair-FD, des hommes luttent pour conserver leurs places, affrontant chaque jour la domination de ces nouveaux êtres surpuissants. Cependant, la bravoure de certains n’est parfois qu’illusion. Ma-L 2.2, T-S-A-7245, N-00-B… 
Quel terrible destin se cache derrière ces codes ? Qu’est-ce qui définit qu’une personne est plus humaine qu’une autre, l’apparence ou les actes ? Quelle est la véritable menace ? Eux ? Nous ? Ou autre chose…
 Les Tegs, est le premier tome d'une série d'un genre novateur, la "Dystopie Cyberpunk", qui nous introduit dans un univers sombre, déroutant et très original.
Le monde que nous connaissons a changé. Dans le futur, les guerres toxiques ont causé des mutations et la plus importante d'entre elle : la naissance des Tegs, des hommes-libellules, - une espèce humanoïde avec des ailes comme celles des insectes et une peau cuivrée -,  à l'origine nés de parents humains. Les Tegs se sont imposés comme l'espèce dominante. Oubliant leur humanité, ils ont asservi les Hommes qu'ils traitent comme du bétail. Les deux espèces auraient pût vivre ensemble s'il n'y avait pas eu les femmes humaines (et oui toujours les femmes! lol) et leurs phéromones ovariennes qui les attirent. Les scientifiques Tegs ont découvert que les humaines sécrétaient non seulement des hormones mais aussi un liquide curieux : le pollen, une substance apparue chez les femmes suite aux modifications génétiques lors des guerres toxiques. Le peuple Tegs, en inhalant son essence, en est devenu dépendant. Comme une "drogue", le pollen apporte la félicité et leur permet d'atteindre un état d'extase. Impossible de se désintoxiquer. Ceux qui ont essayé en sont morts. C'est pourquoi, ils kidnappent les femmes, les exploitent dans des Centre de Culture, tandis que les hommes, eux, sont de la  main d’œuvre et des reproducteurs. Les humains qui n'ont pas encore été capturés, tentent de survivre cachés et se rebellent contre les Tegs.
Ce roman comporte trois histoires, racontent trois romances, qui sont contenues dans ce que l'auteure à nommé des  "Archives". Chaque Archive est rapportée en narration interne, du point de vue d'un personnage différent.
  • Archive N°1 : Ma-L 2.2 
Ma-L (qui se prononce Maëlle je suppose) se réveille à l'intérieur d'une cuve dont elle était "prisonnière", secourue par deux hommes qui semblent la connaitre : Lucas, le médecin aux yeux verrons et Flash Jemsef, un jeune homme blond au regard mordoré. L'ex-amant et le meilleur ami. Ces deux sauveurs, des rebelles, l’emmènent à leur base. Là-bas, tout le monde semble aussi la connaitre. Qui est-elle ? Pourquoi ne se souvient-elle pas de son passé ? Ma-L veut  comprendre, savoir ce qu'on lui cache. Tout ce qu'elle a oublié. Mais sera t-elle prête à découvrir la vérité ? 
Et quelle vérité !! Les révélations arrivent au compte-gouttes et on ne peut pas s’arrêter avant d'avoir fini la dernière page de cette première Archive. L'auteur s'amuse intelligemment avec nos nerfs. On se prend très vite au jeu pour une raison évidente : le personnage de Ma-L, auquel on s'identifie (grâce à la narration interne) est une page blanche tout comme le lecteur qui apprend à la connaitre et appréhende l'univers dans lequel elle vit exactement en même temps qu'elle. C'est pour moi, l'introduction idéale dans une histoire. J'aime que les personnages principaux soient au même point que nous, en sachent autant, découvrent les informations au même moment. J'adore !  L'Archive N°1 m'a complétement happée du début à la fin. Et en ce qui concerne la fin, c'est surprenant...et choquant. Chapeau ! C'est un coup de cœur !!!
  • Archive N° 2 : T-S-A 7245 
Avec cette seconde archive, on passe de l'autre côté du miroir, du point de vue d'un Teg...59 années après la fin de la précédente archive. 
Bien que cette archive se nomme T-S-A, c'est Djoën O'Donataa, le narrateur et héros de cette histoire. C'est un Teg. Il travaille au Centre de Culture B-15 comme jardinier, c'est-à-dire qu'il s'occupe des transfusions du pollen de ses fleurs : les femmes dont il est en charge. Les explications de Djoên sur le fonctionnement d'un Centre de Culture, le sort réservé aux femmes humaines n'est pas sans rappeler celui des exploitations fermières.
 Un soir, en sortant de chez son dealer, il aperçoit cinq individus qui tentent de fuir une horde d'agents de la commission de chasse; il vient en aide à l'un d'entre eux, qui se révèle être un humain...plus exactement une femme. Décidé à la protéger, il l'a cache chez lui, dans son appartement. Par contre, il ne s'attendait pas à ce que sa fugitive : une jeune femme aux longs cheveux parme, aux yeux bleuâtres soit aussi... attirante!  S-A (c'est son prénom) tente de le séduire à sa façon... et avec ses armes : grossièreté, franc-parler, le contact direct (toucher, frottement, caresse...) S-A c'est une "morue" du futur !! -> Lire extrait "Morceau choisi" (plus bas)
Combien de temps Djoên résistera t-il à la tentation ? Pourquoi la présence de la jeune humaine lui coupe-t-il toute envie de prendre sa dose quotidienne de pollen ? S-A est-elle la fugitive qu'elle prétend ? Pourquoi ne semble-t-elle pas pressée de quitter Djoën ?
Petite appréhension au début de ma lecture...je me suis dit  "ouh la où va t-on ?" !! Et de nouveau, l'auteur m'a agréablement surprise. Je n'ai pas pu lâcher cette histoire tant elle est prenante et bourrée de révélations qui auront leur importance pour la suite de la série. Une touche plus humoristique vient ponctuer également cette histoire avec le personnage de S-A (Essa)/T-S-A (Tessa). Djoën et S-A, c'est le choc des cultures, des dialogues drôles et piquants... une belle réflexion sur les relations mixtes aussi. J'ai beaucoup aimé la dynamique de ce couple "improbable" et le caractère déluré de S-A !
  • Archive N° 3 : N-00-B
 Dans cette troisième et dernière archive, on fait un saut en arrière...35 années avant les évènements de la précédente archive. On nous raconte l'histoire du point de vue d'un personnage féminin assez déroutant, caractérisé comme une "prédatrice" (vous comprendrez à la lecture) que nous avions rencontré dans la première archive. Des années plus tard où nous l'avions laissé, Calyo s'enfuit d'un centre de culture tenu par des trafiquants. Sa captivité et l'extraction excessive du pollen par la gorge l'a rendue quasi muette..et l'a aussi beaucoup changée !
Le commandant Naël, son sauveur,  l'a retrouve dans un sale état. C'est "une petite chose" affaiblie. Il va l'aider à retrouver son humanité et le goût de (sur)vivre. Ensemble, ils seront une force dans le combat contre les Tegs, et la rébellion.
Cette romance m'a moins intéressée que les deux précédentes en raison du choix de l’héroïne...je ne l'aime pas vraiment. Elle est difficile à cerner.  Toutefois, je reconnais que les pensées de Calyo retranscrites ici par l'écriture de son auteur avaient ce quelque chose de très poétique qui m'a touchée. Il y a  cette souffrance, cette culpabilité qui se dégagent des pensées du personnage. J'ai ressenti cette histoire comme une forme de rédemption pour l’héroïne. Et Naël, son enfance est aussi tellement...horrible ! Mais pourquoi ?! lol  Calyo et Naël sont tellement abîmés, usés...ils m'ont attristée.  J'attends de voir ce que nous réserve la suite.. pour ces deux-là. Ça ne peut pas s'arrêter comme ça, n'est ce pas ?

Point important : l'auteur, nous précise dans sa note  que tous les lieux cités dans l'histoire existent réellement. Clair-FD puis Ferran où se situe l'action de ces histoires est la ville que nous connaissons sous le nom de Clermont-Ferrand. Cool :-) !


 Mon bilan 

J'ai vraiment était très agréablement surprise par la construction du récit, la tournure des différentes intrigues, les révélations inattendues (l'identité de la Tour ça m'a scotchée O_O !!), l'écriture de Mell 2.2...j'ai bien accroché !  Avec Les Tegs, je suis sortie de ma zone de confort. Je me suis laissée emporter dans un univers et un genre que je n'ai pas l'habitude de lire et  dont je me suis toujours détournée. Bah ouais, les histoires avec des cyborgs...c'est pas mon truc :/. Enfin ça, c'était avant Les Tegs ;-)

Une lecture qui m'a convaincue !
 A découvrir !!


Archive N°1 : 
Une entrée en matière teintée  de mystère, de secrets et révélations troublantes !
5/5 ~ Coup de cœur
  Mention spéciale "Fin sur le c**"

Archive N°2 : 
Un héros imparfait, une héroïne pétillante et grossière 
 pour une romance improbable, drôle et touchante!
4/5

Archive N°3 :  Un couple de héros brisés à la fois forts et fragiles.
3/5

qui nous donne une note de plaisir de
4/5

Morceau choisi

Archive N°2 page 143
conversation entre S-A et Djoën (le narrateur Teg)

- Mutant ? On ne m'avait jamais traité de mutant, soliloquai-je.
- Ah bah, tu crois que tu es quoi, abruti, tu n'es pas un insecte! Les premiers sont nés d'humains, t'es humain toi aussi, face d'enclume!
Voilà un détail auquel je n'avais jamais vraiment songé. J'en fus troublé et m'assis à côté d'elle, l'air soucieux.
- T'as un cœur ? me demande-t-elle.
- Oui.
- T'as un cerveau?
- Oui, mais...
-T'as un trou de balle ?
-Oui...mais je...
- Eh bien ! On est pareils, crétin ! T'as juste des ailes, une peau moche et quelques capacités physiques, c'est tout !Enfin, non t'es aussi un putain de camé de merde !
- Bon tu vas arrêter de parler comme ça, m'agaçai-je.
- Tu vas faire quoi sinon ? Tu vas me mettre la fessée ? minauda-t-elle.
Ne me tente pas! songeai-je .