dimanche 21 décembre 2014

Percée à nue (la série) de Scarlett Edwards

  
auto édition, "feuilleton" en 8 parties
 (1 à 5 publiées en VF, 6 en V.O, 7 en VO à venir le 27 décembre 2014)
Partie 1: Le contrat,  avril 2014, 108 pages
Partie 2 : Soumission, mai 2014, 102 pages
Partie 3 : Résistance, juillet 2014, 87 pages
Partie 4 : Châtiment, juillet 2014, 105 pages
Partie 5 : Confessions, septembre 2014,174 pages
[VO] Part 6: Deliverance, novembre 2014, env.150 pages
[VO] Part 7 : Resurection, 27 décembre 2014, 144 pages
  Première partie : Le Contrat  

Quand je me réveille dans une pièce sombre et inconnue, je n'ai aucune idée de ce qui m'attend dans l'ombre. Mon imagination évoque des démons de la pire espèce.  
La réalité est bien pire :  Un collier sans laisse. 
Une prison sans murs. 
Et une vie dépouillée de sens.  
On me présente un contrat ignoble et on me demande de le signer. Il précise les modalités de ma servitude. La seule information que j'ai à propos de mon ravisseur consiste en deux petites lettres en guise de signature en bas de page:  
J.S. 
Armé seulement de mes souvenirs, je dois faire tout mon possible pour éviter d'être prise au piège par ses manipulations d'esprit tordues. Mais au final, tout se résume à un choix :  Résister et mourir.  Ou me soumettre et être dépossédée de ma vie. 

  
IL FAUT QUE JE PARLE, QUE JE ME LIBERE...

S'il y a bien une série qui m'a fait tomber des nues...qui m'a pas mal secouée, malmenée, c'est celle de Lilly Ryder de la série Percée à nue. L'histoire est déroutante, déconcertante, complexe ! Je n'avais jamais lu une histoire pareille jusqu'à maintenant...J'ai lu les volumes 1 à 5 d'une traite, puis dès la sortie de la partie 6 en VO, je l'ai achetée et lue les jours qui ont suivi. J'attends avec grand impatience le volume 7 qui sera publié le 27 décembre 2014. Vivement !!

Qu'est ce que Percée à nue ? Une série fictionnelle en plusieurs volumes ( il y en aura 8)  qui traite de relations captive/kidnappeur "non-consentante", incluant du chantage, humiliation, sexe violent (viol)... parce que c'est du Dark erotica ! Pas de gros yeux, s'il vous plait, j'ai déjà hésité suffisamment longtemps avant d'écrire cette chronique. loool

**   Avertissement  **
Attention la série Percée à nue n'est pas pour tout le monde. Elle "contient des scènes de violence psychologique et physique intense. Le lecteur ayant une sensibilité à ces sujets sont invités à faire preuve de prudence." C'est pas moi qui le dit mais l'auteur elle-même ! Entre nous, j'ai survécu, mais j'avoue ça a été pénible, douloureux à certains moments mais c'est aussi pour ça que l'histoire est aussi prenante ! 

De quoi ça parle ?
Lilly Ryder, notre héroïne, (dont l'auteur emprunte la voix en narration interne), se réveille dans une pièce sombre. Elle porte un collier autour du cou qui lui envoie une décharge électrique qui l'empêche ainsi de dépasser une certaine limite (et de s’enfuir). Elle ne sait pas pourquoi elle est là, qui l'y a mise et pourquoi. Un contrat (accord de cautionnement pour une dette de 180 000 dollars de prêt étudiant) accompagne ses plateaux repas. Les termes du contrat ( pour faire court) sont les suivants :
  • l'Employée doit, en tout temps et au meilleur de ses capacités, effectuer toutes les tâches requises par l'Employeur (un certain J.S) et tous les services rendus seront imputés à la dette du Garant
  • l'Employée sera employée en qualité d'"assistante personnelle" dont les obligations et responsabilités actuels sont : "Assurer la satisfaction personnelle complète et totale de l'Employeur"
  •  Le contrat prendra fin automatiquement dans 5 ans
L'histoire s'enchaîne épisode après épisode (volumes découpés en parties), nous entraînant dans l'enfer toujours plus sombre et traumatisant de notre héroïne captive d'un homme qui la force à signer un contrat ignoble, la dépossédant de sa liberté, de son libre arbitre, de sa vie. Chaque épisode apporte sont lot de souffrances et d'interrogations :  Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ? Pourquoi lui fait-il subir toutes ces choses ? POURQUOI ELLE?
Et chaque épisode amène des éléments de réponses à ses questions tout en ajoutant de nouvelles. Petit à petit le puzzle prend forme, le plan de J.S se révèle...et c'est complètement...addictif (dans le sens : je veux savoir la suite (en mode *inquiète*), vite!!)

Et notre héroïne dans tout ça ? C'est un pion dont J.S se joue à sa guise. La pauvre en voit passer de toutes les couleurs : enfermement, menace, viol, violence physique...il faut avoir le coeur bien accroché à la lecture ! Pourtant Lilly ne manque pas de courage, de détermination. Elle est forte. Bien plus forte qu'elle ne l'aurait cru. Elle affronte chaque épreuve, accuse chaque "coup"  de son kidnappeur... et résiste. Il veut "son esprit" lui a-t-il dit, mais il n'aura que l'illusion de l'avoir brisé. Sa soumission elle ne la lui donne que pour mieux se jouer de lui, préparer sa vengeance. Lilly est une survivante. Elle est la raison pour laquelle j'ai continué à lire chaque épisode parce que même si c'était à la limite du supportable à certains moments, je ne pouvais pas, JE NE PEUX PAS  la laisser endurer ce qu'elle traverse sans savoir si et comment elle va se sortir de là. 
Si je m'étais arrêtée de lire (ce que je me suis demandée à plusieurs reprises étant donné le choc qu'est cette lecture !) j'aurais cette impression de l'abandonner à son sort, de me rendre coupable de non assistance à personne en danger (je sais je vais loin lol)

J.S, le héros est un monstre de cruauté !!! Qui cache pourtant une personnalité plus tendre, plus attachante aussi. Il m'est difficile de le décrire, c'est le genre de personnage insaisissable, impossible à cerner. Il est bizarre (par manque d'un autre mot) :/ 
Lilli arrive à discerner ses deux personnalités. Pour la citer (Part.6) : 

He can be soft, gentle, and caring. I've seen that side. I've had my fill of it during our dream-like getaways at the villa. That's when he's Jeremy.
Or, he can be cruel, harsh, and uncompromising. He can be Stonehart. They are two sides of the same man. They are his Jekyll and Hyde : One man. Two personas. One man. Two names.
[traduit par moi-même ]
Il peut être doux, gentil et affectueux. J'ai vu ce côté de lui. J'en ai été remplie pendant nos escapades à la villa. C'est lorsqu'il est Jeremy.
Ou, il peut être cruel, dur et intransigeant. Il peut être Stonehart. Il y a deux côtés d'un seul et même homme. Il y a son Jekyll et son Hyde : Un homme. Deux personnalités. Un homme. Deux noms.

Son passé, son attitude, sa double-personnalité...J.S. est déroutant ! Je ne sais pas si je déteste l'apprécier ou si j'aime le détester. J'ai dépassé ce stade, comme Lilly...J'ai arrêté de trouver une raison, de lui trouver des excuses. L'auteur nous fait supporter le pire, entrevoir le meilleur chez lui. Je verrai bien...pour l'instant, et après le volume 6, je préfère ne plus porter de jugement de valeur.

Pour finir
Si vous vous sentez l'âme de découvrir une histoire déconcertante, de vivre une expérience de lecture intense et très très très déroutante ou tout simplement vous tester au Dark erotica, je vous recommande cette histoire, elle en vaut le détour. Il y un vrai fond avec une intrigue bien menée (le puzzle dont je parlais, ce pourquoi du comment on en est arrivé là), une plume agréable à lire. C'est original, complètement hors de ma "zone de confort" sans pour autant dépasser mes limites.

5/5 
Coup de coeur !