vendredi 2 janvier 2015

Rose Blanche de Amanda Bayle

Cyplog 12 décembre 2014, Grand Format 415 pages
(disponible aussi en format eBook)

Une nouvelle vie dans une nouvelle ville, voilà tout ce que souhaite Mabel en débarquant dans le port de Charleston. Mais dès le premier soir, sur ce continent étranger, elle est confrontée à un homme d'une arrogance et d'une impolitesse extrêmes. Pour qui ce Samuel Covington se prend-il ? Pense-t-il réellement qu'elle va lui tomber dans les bras au premier regard, comme tant d'autres avant elle l'ont certainement déjà fait ? Une chose est sûre : elle ne veut plus avoir affaire à ce personnage trop imbu de lui-même ! Malheureusement, les fantômes de son passé ne tardent pas à ressurgir. Pour aspirer enfin à une vie tranquille, elle doit les affronter ; même si cela signifie accepter l'aide de Covington. Mais après avoir été trahie par tant d'hommes, pourra-t-elle de nouveau faire confiance à l'un d entre eux ?

** Merci aux Éditions Cyplog pour cette lecture**

Rose Blanche est la suite de Une fée à Glade of Oaks, une série portant sur la famille Covington. Le premier opus était dédié au frère aîné des Covington, Brian ; celui-ci est sur le cadet, Samuel (mon chouchou). Et j'imagine que le prochain volet sera sur Connor, le dernier-né de la fratrie. 

Les Covington sont une famille riche et puissante de Charleston. Après la mort de leur parents, ces trois frères, bien que très jeunes à l'époque, ont su remettre et garder les affaires à flot (surtout Brian, le nouveau chef de famille). Ils tiennent l'une des plus grandes exploitations de coton de Charleston. Quant à Samuel, lui, il s'occupe de l'écurie et de la vente et achat de pur-sangs, sa grande passion. 
Les Covington sont aussi connus pour être des bels hommes, sans attaches et aux mœurs légères. Préférant butiner à droite, à gauche, que de se passer la corde au cou. Seul Brian a craqué et est devenu un époux fidèle et aimant auprès de Glynis, sa femme ( voir chronique tome 1).

Mabel Leroy est une jeune aristocrate (française) en fuite. Après avoir quitté Paris pour Londres où elle s'était réfugiée, son passé l'a rattrapée et Mabel a dû fuir une nouvelle fois. C'est dans la ville de Charleston qu'elle décide de poser à nouveaux ses maigres bagages. 
Elle se présente à l'auberge La Bisque, sous un nouveau nom (Marie), pour obtenir un emploi de serveuse. 

Samuel Covington est un habitué de la Bisque, il aime y faire escale lorsqu'il se rend en ville. Il aime aussi la compagnie de charmantes petites serveuses.  Alors quand ses yeux se posent sur la nouvelle aux grands airs, il est de suite sous le charme et décide de la "séduire". Sûr de son charme, Samuel n'y va pas par quatre chemins, et coince la jolie Marie dans un coin sombre pour lui voler un baiser (voire plus, s'il peut !). Ce qui semblait pour lui une affaire classée, -comment ne pas succomber à son charme dévastateur ?-, ne va pas être interprété de la même manière, par l'orgueilleuse et téméraire, Marie ! Elle va donc lui faire comprendre (bien comme il faut ! Oucht !!) qu'elle ne mange pas de ce pain là et qu'elle n'est pas une "catin". 

L'histoire aurait pu s'arrêter là....
Mais croyez-vous en la destinée ? 
Car il semble bien que le destin ait décidé de réunir, coûte que coûte, ces deux individus !

Alors que Marie/Mabel travaille depuis plus d'un mois sous la direction de l'infâme propriétaire de la Bisque, elle croise sa meilleure amie d'enfance, qu'elle n'avait pas revu depuis plusieurs années, Glynis ! La femme de Brian ! La belle-sœur de Samuel ! 
Avec cette rencontre fortuite, sa mascarade  de petite serveuse issue d'un milieu défavorisé vole en éclats. Glynis s'inquiète - à juste titre -  de voir son amie dans une situation aussi précaire. Alors quand une nouvelle fois, le passé de Mabel l'a rattrape et que le danger rôde (danger du nom Rufus Longchamp), les Covington décident de prendre les choses en main...Et c'est Samuel qui s'y colle....

Que fuit Mabel ? Pourquoi ? Comment Samuel compte-il l'aider ? Vont-ils parvenir à enterrer définitivement le passé de Mabel ? Vont-ils parvenir à s'entendre ? (ce qui, au premier abord, ne paraît pas évident !)

Entre Samuel et Mabel c'est une entente "je t'aime moi non plus", malgré leur attirance respective, ils ont bien du mal à se supporter. Elle, belle, froide et orgueilleuse. Telle une rose blanche, elle est d'apparence fragile et délicate mais derrière se cache un caractère emporté et, qui s'y frotte trop, risque de s'y piquer.
Samuel, lui est arrogant et sûr de lui. Il sait ce qu'il veut (et ne veut pas) et obtient toujours ce qu'il désire. Rien ne lui résiste....A part la jolie petite Mabel ! Et ça... ça le perturbe grandement ! Samuel a toujours été un grand charmeur, coureur de jupons. Mais derrière son côté Casanova, se cache un être sensible en mal d'affection et d'amour. D'ailleurs cet amour il le prend auprès de ses chevaux qu'il aime plus que tout. 


Samuel était déjà mon chouchou dans le tome 1 et dans ce deuxième volet, il réaffirme sa position ! Comme les trois frères Covington, il a son lot de défauts. J'ai découvert dans ce tome, un Samuel plus sombre, qui peut même se montrer cruel. Même si cela m'a étonnée, d'un personnage qui paraît au départ si enjoué et d'humeur égale, ce côté plus ténébreux le rend aussi plus humain et du coup, encore plus touchant. 
Mabel est un petit bout de femme hyper attachante. J'aime son audace, son caractère vif, mais aussi cette fragilité qu'elle essaye, tant bien que mal, de dissimuler. 

L'histoire, comme pour le premier volet, est addictive et entraînante. Une romance magnifique, de l'action, des rebondissements, des personnages sublimes (gros point fort de cette série !) et le tout narré sous une plume maîtrisée et fluide ! 
C'est une des romances historiques les plus belles et abouties que j'ai lu. Et rappelons (pour le petit côté chauvin !) que l'auteure est française !! Avec Amanda Bayle, nous pouvons maintenant compter sur la France en matière de romance historique de qualité !! 

Maintenant je n'ai qu'une hâte, connaître l'histoire de Connor qui semble très taquin, mais aussi très impulsif ! ça promet... ;)

Ce livre est un service-presse des Editions Cyplog 

***

Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique du tome 1