samedi 7 février 2015

Psyché de Damien Eleonori

Damien Eleonori est en recherche d'un éditeur





Et si la fin du monde tel que nous le connaissons ne dépendait que d’un seul homme ?

Léo Liberati est un père de famille miné par la routine. Écrivain sans avenir, il se voit contraint de cumuler plusieurs emplois, dont journaliste en faits divers, afin d’assurer la situation de sa famille. Pourtant, le matin du 19 décembre 2012, toute sa vie va basculer.

Après un accident aux allures surnaturelles, Léo se réveille à l’hôpital et se retrouve accusé de meurtre. Trois jours avant la fin du monde, il n’aura qu’un seul but : comprendre. À la croisée de plusieurs destins, une aventure entre rêve et réalité, folie et raison, va alors débuter.

Je tiens avant tout à remercier Damien qui nous a envoyé son roman pour le chroniquer 


Ce livre est un thriller mêlant le fantastique et le surnaturel.
Le récit est bien écrit mais un peu trop fouillé et compliqué pour moi ^^ 
J'ai d'ailleurs trouvé dans le roman une phrase qui illustre parfaitement mon état d'esprit pendant ma lecture : les neurones de Léo (Rosalie dans ce cas-ci) se mirent en ébullition...(et je peux vous dire qu'ils ont surchauffés !Lol !)
A quel moment passe-t-on du rêve à la réalité ? Les deux ne sont-ils pas liés  ? Quelle est la frontière entre les deux ? Questions que nous nous posons tout le long de la lecture. 


Dans ce livre, tous les personnages se retrouvent tous en relation d'une façon ou d'une autre.

Nous avons Léo qui est un des personnages principaux. Homme marié à Manon, père d'une adorable Lily, qui pour palier la pause carrière de son épouse, cumule 3 boulots et s'éloigne peu à peu de sa famille. Etat de fait qu'il va bien regretter par la suite!
Il y a Philippe, éditeur prétentieux et imbu de sa petite personne, marié à Sophie et patron de Léo.
Il y a aussi Florent, l'amant de Sophie et de Hadya.
Aya, l'ex de Léo, qui travaille avec Gladys, la mère de Hadya.
Vincent, officier de police et son supérieur, Etienne, qui aime boire.
Edouard, le fils d'Etienne et Adrien celui de Philippe.
Et n'oublions surtout pas Esther... la fameuse Esther...
Tous ont un rôle a joué dans la tragédie qui se joue et ce, bien malgré eux.

Le thème abordé ici est assez vaste, Damien nous parle du christ, de Lucifer, d'anges déchus, de l'humanité qui se détruit elle-même, de l'apocalypse.
Mais c'est beaucoup plus complexe que cela. C'est l'humanité elle-même qui est mise sur la sellette et on pourrait même dire que quelque part, nous récoltons ce que nous semons.
Mais, grâce à l'amour, à sa puissance, une lueur d'espoir est quand même présente.
Je voudrais vous en dire plus mais cela risquerait de nuire à l'intrigue du récit et je crois que la meilleure façon de découvrir ce livre est de partir, comme moi, à l'assaut de ce récit qui, au final, s'avère très profond et nous oblige à réfléchir à ce que nous sommes et où nous allons. 
Il bouleverse tout ce que nous connaissons ou croyons connaitre. Et vous ne verrez plus certaines choses du même oeil (encore une fois, je ne peux rien dire..mais c'est duuuuuuur...)

Malgré une lecture parfois difficile car j'avoue que tout s'embrouillait et que je me suis trouvée plus d'une fois perdue, c'est une lecture coup de poing.