mardi 3 mars 2015

Drek Carter T1 Cupidon mortel de Thomas Andrew

éditions J'ai Lu, 314 pages, 25 février 2015 disponible en version papier ici et version numérique ici




« J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York.
Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter.
Tout commence le 14 février. Ironique, non ?
Le jour de ma mort.
Sérieusement... Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi ! » 



Avant tout, je tiens à remercier  Elsa et les éditions J'ai Lu pour l'envoi de ce roman.

J'avoue que, avant de commencer ma lecture, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Mais bon, au vu du résumé qui nous parle de fantômes, de sorciers, de vampires, de loups-garous et autre bêbêtes surnaturelles et en sachant que tout cela fait partie de mes lectures préférées, je me suis dit pourquoi pas ?

Et j'ai bien fait!! ^^

J'ai été, dès le départ, harponnée par l'histoire et je n'ai pas pu m'en détacher avant la fin. 
Dès la première page, nous faisons connaissance de Drek, un ectoplasme... Heu, pardon... Un fantôme.
Il faut reconnaître qu'il prend plutôt bien la chose. 
Et le voilà qu'il nous raconte comment il est devenu fantôme et ma foi, c'est vraiment pas de bol pour lui. 
La mort, ce n'est déjà pas rigolo mais mourir comme lui, pfff !! Pas facile !
Avant sa mort, il enquêtait sur un serial killer qui tuait ses victimes en arrachant à mains nues (oui, oui ! à mains nues) le coeur de ses victimes. Et Drek (surnommé Bones par ses amis) en tant que expert médico légal, avait la lourde tâche de trouver des réponses dans les maigres indices récoltés sur les lieux des crimes.
Mais son trépas ne va pas l'empêcher de continuer à enquêter sur ces mystérieux crimes, aidé en cela par son meilleur ami et flic de surcroit, Tony.
Comment et grâce à quoi ? 
Je n'en dirai pas plus, même sous la torture, sous peine de nuire gravement à l'histoire ce qui serait bien dommage au vu de l'excellent moment de lecture que j'ai passé.
Comme vous l'avez sans aucun doute compris (du moins je l'espère ^^) le titre fait référence à la mort de notre ami qui est tué justement le jour de la Saint-Valentin ! Vraiment pas de bol, alors qu'il allait fêter ça avec la délicieuse Betty.
Mais bon, on ne choisit pas toujours son heure pour partir vers l'au-delà.
Je pourrais encore en dire des choses sur ce livre mais encore une fois, je risque de spoiler et pourtant, mes doigts me démangent, vous n'avez pas idée à quel point !!
Dans le récit, il y a juste ce qu'il faut de tout : action, humour, intrigue, violence (soft), amour, créatures de tout poils...
Tout y est subtilement dosé pour nous offrir, au final, un magnifique cocktail digne du meilleur barman.
J'adore Drek : son auto-dérision, son ironie et son humour qu'il manie avec brio. Et Tony n'est pas en reste. Ce sont deux meilleurs potes qui le restent même dans la mort.
Une excellente surprise à laquelle je ne m'attendais pas et qui m'a littéralement bluffée.
Je n'ai qu'une envie : connaitre la suite... Oh que oui...!
Et cerise sur la gâteau pour les amatrices de Rebecca Kean (et je sais que vous êtes nombreuses)....
Il y aura des révélations sur elle dans l'histoire.... et quelles révélations... vous n'en croirez pas vos petites mirettes ^^

Un roman à lire absolument!!!
 




Ce livre est un service-presse des Editions J'ai Lu
Un roman à lire absolument!!!