jeudi 5 mars 2015

Juste de l'amour, Tome 1 : Avec ou sans fleurs... de Cari Quinn

Éditions J'ai Lu, Broché 278 pages, 18 février 2015
Disponible aussi en eBook
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle


Propriétaire d'une boutique de fleurs en faillite, Alexa doit remiser ses rêves et vendre sa maison pour aller s'installer dans l'immeuble vétuste qui surplombe Divine Flowers, son magasin. Désormais, ses fringues haute couture et sa lampe Tiffany doivent camper dans un studio délabré, qui plus est infesté d'araignées... Et voilà qu'à présent la tuyauterie lâche ! Alexa frôle la dépression nerveuse. Mais quand elle croise sur le palier un superbe spécimen masculin, elle tombe des nues. Ce plombier ô combien sexy serait-il l'homme de la situation ? Et d'ailleurs, ne pourrait-il pas, sur un malentendu, atterrir dans son lit... ? 


***Merci à Elsa et à J'ai Lu pour cette lecture***

Après le décès de son amie Roz, Alexa reprend Divine Flowers, son magasin de fleurs et surtout... ses dettes. Son propriétaire, Cory Santangelo la presse de payer ses arriérés de loyer, la bombardant de mises en demeure. De plus, le magasin de bricolage de la ville, Value Hardware, propriété de la famille Santangelo à ouvert un rayon jardinerie avec des plantes et fleurs à bas prix et lui faisant perdre sa clientèle.
Pour se renflouer, Alexa vend sa maison et emménage dans un petit studio délabré au-dessus de son magasin.
Bon, assez tergiversé. Elle allait se débarrasser de cette petite bête – qui n’était pas si monstrueuse que ça, finalement – et s’attaquer au lessivage de son nouveau château.
De l’eau. Ce serait plus humain de la tuer comme ça. Voilà.
D’un pas déterminé, elle se rendit dans la salle de bains et ouvrit le robinet, dans l’idée de remplir son seau et d’aller botter les fesses de l’araignée vite fait. C’est là qu’elle se fit arroser de la tête aux pieds.
— Bordel, sérieux ?

Au bord de la crise de nerfs, elle part à la recherche du concierge et tombe au détour d'une porte sur l'homme à tout faire de l'immeuble (du moins, c'est ce qu'elle pense).

Au départ j'ai levé les yeux au ciel tant le cliché était gros ! Belle femme ayant des problèmes de fuite qui tombe pile sur le plombier sexy. Avec des références à l'outil bien dur, vous voyez le genre ? Mais ça fait toujours sourire.

Donc Alexa commence à fantasmer sur ce beau plombier, qu'elle classe de suite dans liste restreinte de "flambeurs de culottes". Mais Dillon (oui c'est le  nom du petit flambeur) va se révéler posséder bien plus de talents qu'un simple homme d'entretien. Sera-t-il l'homme de la situation ? Pourra-t-il réparer sa fuite ? ;)

Une romance d'aujourd'hui, très sympathique à lire. J'ai eu l'impression d'être devant mon téléfilm de l'après midi, et j'ai passé un moment fort agréable. Une lecture détente, sans se prendre la tête, qui ne donne pas trop à réfléchir et du coup c'est super agréable.
Alexa est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut et se donne les moyens pour atteindre ses objectifs, elle n'hésite pas a prendre les devants quand elle a envie de Dillon.
 En un éclair elle fut sur lui, plaquant les mains sur son torse et le poussant contre la porte avant que l’info ait le temps de remonter à son cerveau. L’arrosoir alla valdinguer plus loin. Elle lui accorda un bref regard, puis serra les poings sur le tee-shirt de Dillon et se cambra pour approcher les lèvres…
Et merde, rien à foutre.

Quand à Dillon, c'est le beau garçon, gentil, tendre, altruiste, habile de ses mains et de sa tête. L'homme idéal en somme. Ça fait du bien des personnages qui n'ont pas un passé brisé pour une fois. C'est reposant et ça nous donne la patate.
 Sa mère soupira et se frotta les tempes. Il avait peut-être réussi à lui transmettre son mal de tête par télépathie.
— Tu es un bon garçon, Dill. Tu l’as toujours été. Tu as aussi toujours été incroyablement têtu.
— Moi ?
Oui, toi. (Dès qu’elle sourit, la tension dans la pièce diminua.) Tu es un rebelle, mon cœur, et tu as une belle moto pour le prouver. Sans oublier les tatouages. Tu te souviens du jour où tu es revenu avec ce dessin tribal sur le bras, et où tu as cherché à me convaincre que c’était une idée brillante ? ajouta-t-elle en secouant la tête, mais en souriant toujours tendrement. Tu m’as dit que tu t’étais fait tatouer des ailes pour ne jamais te retrouver coincé quelque part.

 En bref : une jolie histoire d'amour contemporaine, de l'humour, de l’érotisme bien dosé. Et c'est reposant.
J'ai hâte de lire la suite qui portera sur Cory et Vicky (d’après ce que l'on comprend) et là ça risque d'être "électrique" entre ces deux-là. 


Ce livre est un service-presse des Éditions J'ai Lu


J'Ai Lu Pour Elle