samedi 7 mars 2015

Ma famille normale contre les zombies de Vincent Villeminot et Yann Autret


Éditions Nathan,  Broché 240 pages, 22 janvier 2015
Disponible aussi en eBook

Je m'appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n'avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n'est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C'est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu'ils se sont mis à attaquer les gens. Qu'ils ont contaminé ma petite sœur. Qu'on a appris qu'il s'agissait d'une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu'on s'est retrouvés assiégés par dix mille morts vivants qui voulaient rentrer par les toilettes...

***Merci aux éditions Nathan pour ce moment de lecture très drôle***

La famille "normale" :
Madoloup a 16 ans (en vrai elle en a 15 mais son anniversaire est dans deux jours). Elle étudie la musique et habite en Haute-Savoie.
Son frère ThéoPaïle a 18 ans, c'est un excellent étudiant, très intelligent qui n'a pas  vraiment besoin d'étudier, il préfère passer ses journées sur le net.
La mère, Jul, ou Jule, ou Jul' (voire Jules) mais qu'ils appellent tous La Petite Personne a 40 ans. Elle est prof d'histoire-Géo et sa passion c'est son jardin.
Le père a 41 ans. Il s'appelle VanZan et est écrivain, ce qui signifie qu'il reste à la maison toute la journée.
Puis viennent les deux dernières...
Sarouchka, 13 ans, c'est une comédienne née.
Et la petite dernière de 5 ans, Louve. Elle sera vétérinaire en Alaska (???) lorsqu'elle sera grande.

Vous voyez ? Une famille tout ce qu'il y a de plus nor-ma-le.



Début août, la famille prend la route pour passer quelques jours en Bretagne chez les grands-parents maternels.
Dès le premier jour MadoLoup se casse le coude : urgences, hôpital, opération.
Mais tout se complique lors du retour à la maison... les goélands attaquent les hommes, et la ville est envahie de zombies.


Attention, ce livre n'est pas un roman comme les autres. 
Il est loufoque, déjanté et à prendre au second, voire troisième degré. 
C'est très drôle et le mélange texte/illustrations fait que ça se lit très vite.  
 C'est  un livre "détente" qui nous fait sourire tout le long de sa lecture.
Ce livre est un service presse