mardi 31 mars 2015

Traqué Tome 3 : Piégée, la proie est plus dangereuse que le chasseur d'Andrew Fukuda

Michel Lafon, 26 mars 2015 - Grand Format 380 pages
(disponible en eBook)

Après s'être échappé difficilement de la mission, Gene et Sissy sont face à une tâche impossible : rester en vie assez longtemps pour arrêter un penchant du monde entier sur leur destruction. 
Liés sur un train en direction de l'inconnu, avec les filles de la mission, Gene, Sissy, David, et EPAP doivent rester ensemble et utiliser tout ce qu'ils ont pour se protéger mutuellement.
Leur seul espoir : le remède qui fera retourner les créatures assoiffées de sang autour de l'homme nouveau. 
Maintenant qu'ils savent comment inverser le virus, Gene et Sissy ont une dernière chance de sauver ceux qu'ils aiment et de se créer une vie meilleure. 
Comme ils ont du mal à y arriver, la mission de Gene le met sur ​​une trajectoire de collision avec Ashley June, son premier amour... et son ennemie mortelle.

**Merci à Camille et aux Éditions Michel Lafon pour ce service-presse**

Pour resituer l'histoire de Traqué : Gène vit dans un monde où l'homme a quasiment disparu pour laisser place à une autre espèce : ils ressemblent aux humains, sont tout aussi intelligents, mais surtout sont insatiables de chairs fraîches (surtout celles des humains), incapables de se limiter, ils ont ravagé la population animale mais aussi humaine... Le peu d'Homiférés (nom qu'ils attribuent aux humains) qui restent sont, soit issus d'un "élevage" et parqués comme le "bétail" qu'ils sont, ou s'ils ont un peu plus de "chance", comme Gène, doivent se cacher dans la masse, se comporter comme eux en arborant un masque d'indifférence, en mettant de faux crocs, en bavant excessivement (erk erk erk ), en ne s'exposant pas à la lumière (ils fondent au soleil)...etc.. . Gène grandit donc parmi eux, la peur au ventre. Un tirage au sort dans son école pour un jeu télévisé (sorte de télé-réalité) le propulse en avant avec sa camarade de classe Ashley June... Les 2 sont les grands gagnants, et vont participer à la traque des derniers homiférés.
Gene est le narrateur de cette trilogie. (quelques passages occasionnels sont en narration externe quand nous suivons Sissi ou Ashley)

<< SPOILER T2 (Surlignez pour lire le résumé ):  Au moment où Gene, Epap, Sissi, Ben, Jocob et David décident de  fuir la Mission et ce fou de Krugman, des Crépusculaires (ainsi qu'Ashey June devenue une des leurs !!) attaquent la Mission ! Cette attaque, ne sera pas sans conséquences puisque Jocob et Ben ne s'en sortiront pas indemnes :( 
Nos héros, Gene, Sissi, Epap et David  se retrouvent dans une situation insoutenable !! À part la perte de Ben et Jacob, cet échange avec les crépusculaires aurait dû  aussi être fatal à Gene et Sissi. Sauf que... ça n'a pas été le cas !! Pourquoi ? Sissi et Gene sont les Origines ! Ils sont, à eux deux, le vaccin contre ce fléau que sont les crépusculaires : leur sang lié ensemble permet de redevenir Homiféré !
Ça, c'est la bonne nouvelle (C'en est une, non ?...) la mauvaise par contre, la très mauvaise nouvelle c'est que le train dans lequel  ils ont été obligés de se réfugier et où ils sont confinés sans possibilité de s'échapper, les amène directement  dans la fosse aux lions, le palais du Patron... 
Comment nos héros vont-ils se sortir de ce très mauvais pas ? Il y a-t-il vraiment une issue ? >>


Ce denier tome est époustouflant ! INCROYABLE ! Il nous entraîne encore plus loin dans l'horreur et le glauque. C'est terrifiant mais terriblement jouissif ! J'ai stressé comme jamais pour nos héros... Nous sommes tendus, à bout de nerfs, jusqu'au dénouement final qui est tout simplement MAGNIFIQUE. Si bien pensé que je ne l'ai pas du tout vu venir !! Cette fin en surprendra plus d'un, je pense.

Je n'ai jamais lu un récit d'une telle intensité ! 

Nous n'avons pas une minute de répit. Nous sommes engloutis par une profusion de rebondissements tous plus hallucinants les uns que les autres et par des retournements de situations tout simplement incroyables, i-ni-ma-gi-na-bles !! Qui font que nous finissons le récit, haletants, tremblants, l'adrénaline nous submergeant et créant une sensation d'ivresse et d'euphorie.

C'est un truc de DINGUE !!

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes

Ce livre est un service-presse des Editions Michel Lafon