dimanche 5 avril 2015

Interview de Thomas Andrew



Bonjour Thomas, merci de te prêter à ce petit questionnaire qui va permettre à nos lectrices (et lecteurs) de connaitre un peu mieux l'homme et l'auteur.


- D'où t'est venue l'envie d'écrire ?
"L’envie d’écrire a toujours été présente dans ma vie. D’abord au lycée, j’ai écrit deux pièces de théâtre que j’ai mis en scène également. Ensuite, c’est à force de lire des romans dont les intrigues principales se ressemblent de plus en plus, aussi bien policier que dans le fantastique."

- Cupidon mortel est-il ton premier roman ?
"Oui, c'est mon premier roman."

- Pourquoi un roman dans le genre 'fantastique-surnaturel-bit-lit' ?
"Je n’aime pas trop le terme Bit-Lit. Je dirai plutôt que ce roman s’inscrit dans la veine d’Urban Fantasy des anglo-saxons ou américains, mais avec une touche française. Le terme Bit-Lit a une connotation un peu fourre-tout de nos jours.
J’avais envie d´écrire une histoire que j’aimerais lire, qui allie à la fois le surnaturel et le policier, une sorte de Castle à la sauce Supernatural. J’ai toujours été baigné par ce type d’intrigue, aussi bien dans les livres que dans les séries ou les films. Et puis, j’avais envie d’avoir un homme comme héros, chose bien trop rare dans la littérature du genre ces temps-ci, sans aucune prophétie à l’horizon et surtout, de m’amuser avec toutes les références surnaturelles que nous connaissons tous."

- Crois-tu aux fantômes et à l'au-delà ?
"Effectivement, je crois aux fantômes, à ces âmes défuntes qui hantent les maisons, qui se promènent dans les rues. Je pense que les esprits de nos défunts nous protègent, nous guident à chaque moment de notre vie."

- Comptes-tu faire de Drek, le héros d'une (longue) série ou sais-tu déjà à combien de tomes tu vas t'arrêter ?
"Une chose est sûre : je ne vais pas tomber dans le syndrome Anita Blake. Mon histoire est prévue pour cinq tomes, voire six. Pas plus."

- Quel est le personnage, entre Drek et Tony, qui te ressemble le plus ?
"Je pense que Drek me ressemble le plus, du point de vue du caractère et de l’humour. J’ai tendance à être assez sarcastique et ironique."

- As-tu des nouveaux projets d'écriture et si oui, peux-tu nous en dire un peu plus ? Toujours dans le même registre ?
"J’ai plusieurs autres projets notamment une saga dans le même registre, que j’ai écrit avec un autre auteur. Ça se passe à la fin du XIXe siècle à Paris."

Passons, si cela ne te dérange pas, à des questions un peu plus personnelles

- Thomas Andrew est-il ton vrai nom ou ton nom de plume ?
"J’ai préféré prendre un nom de plume afin de dissocier ma vie d’auteur et ma vie privée."

- Es-tu marié ? Si oui, as -tu des enfants ?
"Je suis marié et sans enfants."

- L'écriture est-elle ta principale activité ou, à l'instar de beaucoup d'écrivains, as-tu un autre métier ?
"Comme Bruce Wayne, j’ai une double activité. Enseignant le jour et écrivain la nuit."

- Quand trouves-tu le temps d'écrire ?
"J’écris quand je peux, et surtout quand l’inspiration est là. Il ne faut pas brusquer les choses. Je peux passer plusieurs jours voire plusieurs semaines sans toucher le clavier."

- As-tu des auteurs préférés ? Des modèles qui t'ont inspiré ?
"Pour l’inspiration, je dirais Cassandra O’Donnell sans hésiter. C’est une auteure adorable, humaine, avec un talent formidable. J’aime son écriture fluide, rapide. Elle ne s’embarrasse pas des détails, des descriptions à rallonge. Après, pour la beauté des phrases, de l’atmosphère, je pencherais pour Georgia Caldera."
Niveau policier, c’est la Reine du Crime : Agatha Christie. C’est extraordinaire ce qu’elle a réussi à nous léguer, avec plus de 88 aventures, toutes originales, et sans jamais se répéter. Il y a aussi Léo Malet, Jim Butcher, Georges Simenon, entre autre. 

Maintenant un petit questionnaire chinois ^^

Si tu étais un plat, tu serais ? "Une assiette de Gravad Lax (préparation suédoise de saumon marinée à l’aneth)"
Si tu étais un livre, tu serais ? "Le Meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie."
Si tu étais un film, tu serais ? "Hocus Pocus."
Si tu étais une personnalité, tu serais ? "L’humoriste Constance." 
Si tu étais un super pouvoir, tu serais ? "L’invisibilité."

~~Un grand merci pour ta gentillesse et ta disponibilité~~


Son livre :


Résumé :
« J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York.Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter.
Tout commence le 14 février. Ironique, non ?
Le jour de ma mort.
Sérieusement... Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi ! »