jeudi 9 avril 2015

La fureur du prince de Thierry Berlanda

éditions La Bourdonnaye, disponible en format papier, 296 pages ou en format numérique, ici



Le criminel le plus sauvage du pays vient de s’échapper. À l’issue d’un carnage qui promet d’être le premier d’une longue série, il a franchi les murs de son hôpital psychiatrique. Qui l’a aidé ? Et à quelle fin ? De nouveau, Jeanne Lumet, celle qui a permis son arrestation un an auparavant, se dresse sur la route ensanglantée de celui que les journalistes ont surnommé Le Prince. Et de nouveau, elle agit au péril de sa vie, entre Bareuil – son mentor qui joue un jeu sadique avec elle – et Falier – le flic en fin de parcours censé la protéger.



Merci aux éditions La Bourdonnaye pour ce SP

La fureur du prince  est la suite de L'insigne du boiteux.
Dans le tome précédent, Jeanne avait réussi à faire arrêter Le Prince, mais à quel prix ?
Nous la retrouvons un an plus tard, toujours traumatisée par ces événements (on le serait tout autant) , elle essaie de se reconstruire mais à beaucoup de mal à le faire. Un bruit...c'est Le Prince qui est là, tapi dans l'ombre... une silhouette, c'est lui qui est parvenu à s'introduire dans son appartement !
Elle est donc presqu'à bout de nerfs lorsque le coup de grâce lui est donné: Le Prince s'est échappé, non sans avoir laissé sur son chemin un cadavre, on ne change pas ses vieilles habitudes.
S'en suit une traque qui va permettre à Jeanne de lutter contre ses démons, aidée en cela par Falier, le flic à la retraite et en bout de vie qui a juré de la protéger.

Ce tome est tout aussi bon et prenant que le premier. Un (peu) moins sanglant  ^^.
Nous faisons des plongées dans le passé du Prince qui nous permettent de mieux cerner le personnage et de comprendre pourquoi (tout du moins en partie) il est devenu cet assassin.

Encore une fois, Le Prince est sans morale aucune, pour lui la mort n'est rien, lorsqu'il tue quelqu'un (et toujours de façon très violente) c'est comme, pour nous, écraser un insecte.
Le pire dans cela, c'est qu'il y a des personnes suffisamment malades dans leur tête, pour être fascinées par cet être et ne pas hésiter à l'aider à s'échapper et lui permettre de perpétuer ses crimes.

Mais Jeanne, nous surprend par sa force de caractère, bien que minée moralement par l'affaire, l'évasion du Prince lui donne un coup de fouet qui lui permet de partir de l'avant et de se battre contre lui.

Thierry parvient une fois de plus à nous scotcher au roman et je voudrais tant vous en dire plus sur les différents personnages: Falier, Bareuil, Lartigue....mais je ne peux pas.... c'est duuuur de ne rien dire....

Un second tome qui vous capture dès le début et qui, même terminé, ne vous lâche pas car, croyez moi, l'histoire est loin, très loin d'être finie.

 Pour retrouver la chronique de L'insigne du boiteux, cliquez sur l'image
http://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2014/03/linsigne-du-boiteux-de-thierry-berlanda.html


Ce livre est un service-presse des Editions La Bourdonnaye
http://www.labourdonnaye.com/