jeudi 9 avril 2015

Scandales T1, Un infréquentable vicomte de Caroline Linden

J'ai Lu Aventures & Passions, 04 mars 2015 - Poche 384 pages 
(disponible en format eBook)
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle

Tristan Burke n’était qu’un galopin quand Joan Bennet a fait sa connaissance, et déjà il avait une mauvaise influence sur son frère Douglas. Devenu vicomte, il est toujours aussi infréquentable, un des pire débauchés de Londres. Ce qui n’empêche pas Joan de tomber amoureuse de lui. Mais comment le séduire ? Elle se sait trop grande, d’un physique quelconque et mal fagotée par sa mère. Peut-être faudrait-il chercher quelques astuces dans ce livre polisson qu’elle lit sous le manteau, les confidences d’une femme de la haute société sur ses multiples aventures. Au risque, pour Joan, de perdre ses principes, sa vertu… et peut-être beaucoup plus encore !

**Merci à Elsa et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

La première fois que Joan  Bennett a rencontré Tristan Burke , elle était âgée de huit ans, et ce dernier de deux ans son aîné, était déjà un vrai garnement, ne pensant qu'à s'amuser...
Depuis ? Rien n'a changé... Devenu le lord Butor, Tristan Burke est le plus sulfureux et scandaleux des gentlemans - qui n'a d'ailleurs de gentleman que son titre ! 

Joan est une célibataire de 24 ans. Malgré quatre saisons de bals, elle n'a pas eu un seul prétendant ! Aucune demande en mariage. 
Pourtant Joan est toujours vêtue à la dernière mode... dentelles, froufrous en tout genres, nœuds et couleurs pastels (bleu, jaune ou rose de rigueur !). Sans compter sur les anglaises qu'elle prend soin de faire à chaque événement mondain ! Alors où est le problème ? Bah, justement, la mode ne lui sied pas ! Joan est grande et enrobée. Et ses robes et coiffures, dont elle s'apprête, sont tout simplement immondes (mode ou pas !! ça ne lui va pas). 
Puis il faut dire aussi, que son caractère vif peut faire peur. Joan n'est pas le genre de femme à se taire ou à se laisser mener par le bout du nez...

D'ailleurs ce n'est pas Tristan Burke qui dira le contraire !! Joan est la petite sœur de son meilleur ami, Douglas. Il n'avait pas eu l'occasion de la revoir depuis des années. (La mère de Joan rend coupable Tristan  - à tort ou à raison - des vices de Douglas. Il est donc "personna non grata" chez eux.)
Quand il revoit Joan, qu'il surnomme très vite la Furie, en raison de son caractère volcanique et de sa langue acérée, on ne peut pas dire que ça soit le grand amour et encore moins le coup de foudre...
Et pourtant, ce débauché notoire est intrigué par cette jeune femme si mal fagotée qui semble cacher des secrets de volupté... Pressent-il que cette vierge n'est pas si ignorante que ça ??


Ce livre aurait pu être un petit bijou !! Les héros, Joan et Tristan, sont excellents ! Drôles, vifs et plein d'esprit. C'est tout à fait le genre de personnages que j'affectionne. D'ailleurs je les ai adorés ! 
Mais là où le bât blesse, c'est dans l'intrigue ou plutôt la trame de l'histoire car on ne peut pas parler d'intrigue ici, puisqu'il n'y en a pas ! C'est assez plat et souvent ennuyeux ! Que c'est dommage vraiment ! Avoir des personnages aussi géniaux et une histoire derrière qui ne tient pas ses promesses, arff, c'est même rageant. 

Si j'ai vite été prise par le récit (surtout en raison du charisme de Joan et Tristan), j'ai bien vite décroché. Beaucoup de longueurs et le fil de cette romance me semble décousu. De plus, et c'est peut-être ce qui m'a gêné le plus, cette constante référence à l'ouvrage  érotique que Joan lit en secret, nommé "Cinquante façons de se perdre" (si vous ne voyez pas l'allusion moi si, et je me demande ce qu'elle vient faire dans une romance historique) comme si toute la trame du récit portait dessus. C'est bizarre. 

Je ne vais pas dire que je n'ai pas aimé puisque j'ai fini le récit et j'ai même pris du plaisir à suivre nos héros, mais... je ne suis pas pour autant convaincue de ce premier opus.







Ce livre est un service-presse des Éditions J'ai Lu
J'Ai Lu Pour Elle