mercredi 20 mai 2015

Le soleil est pour toi de Jandy Nelson

 Gallimard Jeunesse - Collection Scripto, 12 mars 2015 Grand Format 480 pages
(Disponible en eBook)
Noah et Jude sont plus que frêre et soeur, ils sont jumeaux, fusionnels. Sous le ciel bleu de Californie, Noah, le solitaire, dessine constamment et tombe amoureux de Brian, le garçon magnétique qui habite à côté. Tandis que Jude, l'éxubérante, la casse-cou, est passionée par la sculpture. Mais aujourd'hui ils ont 16 ans et ne se parlent plus. Un événement dramatique les a anéantis et leurs chemins se sont séparés. Jusqu'à ce que Jude rencontre un beau garçon écorché et insaisissable, ainsi que son mentor, un célèbre sculpteur...Chacun des deux jumeaux doit retrouver la moitié de vérité qui lui manque.
**Merci à Frédérique et aux Éditions Gallimard Jeunesse pour ce roman**

Depuis sa sortie ce livre me faisait envie. Je n'ai pas lu une seule mauvaise critique sur ce livre, et pour cause, il est tout simplement magnifique. 

Le soleil est pour toi, c'est l'histoire des jumeaux, Noah et Jude, les narrateurs de ce roman. 
Ce qui frappe en premier lieu c'est la structure du récit :
Des chapitres longs (seulement huit chapitres pour 480 pages) où s'alternent les points de vue de Noah et Jude. Nous restons donc longtemps dans la tête du même personnage, ce qui nous permet de le comprendre et de l'appréhender au mieux. Et puis, fait qui a toute son importance, nous ne les suivons pas à la même période : l'histoire de Jude est dans le présent (Jude et Noah ont 16 ans) et celle de Naoh dans le passé (ils ont entre 13 et 14 ans).

Noah c'est le bizarroïde de la famille, l'introverti qui n'a pas d'amis, et passe son temps dans sa "bulle". Le révolutionnaire asocial, qui, à grands coups d'imagination (son imagination débordante est sans fin) refait le monde. 
Son truc, sa passion dévorante, c'est le dessin. Il passe son temps, fusain à la main, à croquer les personnes qui l'entourent, à la recherche du visage qui l'inspire.
Noah n'a qu'un rêve, être accepté à l'IAC (L'institut des Arts de Californie). Et pour cela il se donne à fond !
Quand un nouveau voisin emménage, Noah a un nouveau rêve : Brian Connelly. C'est un coup de foudre pour ce voisin si atypique. (Car oui, Noah aime les garçons.)

Jude est le contraire de son frère. Intrépide, casse-cou, extravertie, elle est toujours entourée de nombreux amis. Une as au surf, elle s'est fait une jolie réputation parmi le "club" des surfeurs. Alors que Noah est très proche de sa mère, Jude, elle la met toujours au défi, en portant des vêtements de plus en plus courts, en se maquillant à outrance... bref, en faisant n'importe quoi. Jude est belle, c'est un peu la "mascotte" du lycée et elle en profite. 

Un drame et leur vie va radicalement changer. 
Comme s'ils avaient interverti les rôles et changé de peau l'un avec l'autre... 
Jude à seize ans, est devenue hypocondriaque, persuadée qu'elle a toutes les maladies les plus rares du monde. Elle parle aussi à des fantômes et pratique des rituels complètement loufoques tirés de sa "bible" (un ouvrage de sa grand-mère Granny). Elle est l'ombre d'elle-même, boycotte les hommes, le surf, et tout autres divertissements. 
Quant à Noah, il est devenu... populaire !! oui, oui. 
Mais chose bien plus grave, Jude et Noah ne sont plus JudeetNoah, ils ne se parlent plus, pire même, ils se détestent ! 
L'arrivée dans la vie de Jude d'un sculpteur de renom, Guillermo Garcia, et d'un garçon au passé douloureux, va changer le cours des choses. Et les secrets et mensonges si bien gardés vont être déterrés...

Noah et Jude étaient des jumeaux fusionnels. Deux entités distinctes, tout en étant en même temps le prolongement de l'autre. Chacun était le souffle de l'autre. Et malgré leurs différences et leur jalousie mutuelle, ils s'aimaient plus que tout. 
Qu'a-t-il pu leur arriver pour qu'ils se séparent et changent aussi radicalement ? 

Ce livre porte bien son nom car c'est un vrai rayon de soleil. Il illumine et réchauffe notre cœur. Comment ne pas craquer pour nos deux héros ?? C'est impossible. 

Au départ, j'allais dire que le gros point fort du roman, ce sont ses sublimes personnages et c'est vrai, ils sont trop choupinous, adorables et attendrissants.
Mais... après réflexion, l'humour est le gros point fort de ce récit : j'ai gloussé, pouffé et franchement éclaté de rire à de nombreuses reprises. 
Mais... après une nouvelle réflexion (oui j'ai réfléchi beaucoup), je dirais que l'écriture est le plus gros point fort de ce récit : une plume maîtrisée, fluide, des dialogues (ou pensées) excellents, cocasses, drôles, loufoques, surréalistes, magiques
Mais... après m'être grillée le cerveau (à force de réflexion), je dirais en fait, que c'est cette avalanche d'émotions, le gros point fort de ce récit : j'ai souri, ri, pleuré... Souvent en faisant les trois en même temps d'ailleurs !! 

Bon vous l'avez compris, tout est parfait ! Une histoire simple en apparence mais magnifiée par des personnages extraordinairement barrés, par une merveilleuse plume et par une tornade d'émotions.

Ce livre est un service-presse des Éditions Gallimard  Jeunesse- Scripto