lundi 25 mai 2015

Sinder T1 Expérimentation de Jane Devreaux

  CreateSpace Independent Publishing Platform, Broché 286 pages,
17 janvier 2015, disponible en eBook  ICI

Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer. Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River. Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson. Jamais, Sandre ne reconnaitra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route. » Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?


***Merci à Jane Devreaux de sa confiance et surtout sa patience***

Sandre River est une jeune lycéenne de dix-sept ans, complètement asociale. Que cache-t-elle sous ses vêtements difformes et son regard charbonneux ?
Elle passe son temps cachée, à prendre des photos de ses "camarades" du lycée.
Parmi eux, Josh Anderson et Marcy Cheparde. C'est le couple vedette du lycée. Lui, le beau gosse sportif, a les hormones en ébullition mais malheureusement (pour lui) il est toujours puceau. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer, mais Marcy est la fille du pasteur de la paroisse, et elle prône l'abstinence jusqu'au soir du mariage. Alors, elle doit lutter souvent contre les mains baladeuses de Josh.
Pourtant il y en a une qui est plus que prête à dépuceler Josh et par là même à lui offrir sa virginité : c'est Sandre.
Mais elle est trop "hors-normes" pour un garçon comme lui. En fait, tout le monde a peur d'elle et la surnomme "la rebelle".
Et puis un jour, le professeur Salomon, les met en binôme pour un exposé sur l'évolution des droits de la famille.
Dès la première rencontre :
– Tu sais quoi mon vieux, t’as les couilles en ébullition et t’arrives plus à penser avec ta tête.
Quoi ?
C’est à mon tour de la dévisager ahuri en esquissant une grimace. Elle a sorti ça comme ça, même pas gênée par les insanités qui s’échappent de sa bouche. Je n’arrive pas à le croire ! C’est écrit puceau sur mon front ou quoi ? Bon sang, c’est évident, tout le monde le sait. Je rampe comme un caniche stupide aux pieds de Marcy et ils ont tous pitié de moi.
– Tu sais quoi… tu as raison, m’entendis-je souffler.
Je n’en reviens pas d’avoir dit ça et en plus je continue comme si les mots étaient incapables de rester confiné plus longtemps.
– Marcy, elle est vraiment sublime… enfin, c’est la fille parfaite… y pas mieux… C’est juste qu’elle n’est pas vraiment prête pour… enfin tu sais quoi…
Comme si j’avais besoin de me justifier. Zut !
– Et tu crois vraiment qu’une gonzesse avec un balai dans le cul peut aussi baiser comme une déesse ? Tu rêves mon pauvre, ce n’est pas compatible. Tu sais ce qui t’attend ? Tu vas céder à ses conneries de pureté avant le mariage et une fois que t’auras bien vidangé la bête, tu réaliseras quelle monumentale erreur tu as commise.
Ça y est, elle recommence. Ses mots sont pires qu’une gifle. Comment pourrais-je savoir ce que je ressentirais en le faisant ? Ce qu’il se passera entre Marcy et moi à ce moment-là ? Et en plus, elle continue.
– Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route.
Elle veut m’achever ou quoi ? Cette fille a de ses sorties, je te jure ! Elle croit vraiment que je suis stupide à ce point, que je ne sais pas tout ça. Et puis, une fois de plus, le mot puceau me revient en pleine figure. Elle sait que j’en ai trop envie, au point que je n’arrive plus à me le sortir de la tête. Elle lit en moi comme un livre ouvert. Mon Dieu, je meurs de honte en y pensant, il faut que je remédie à ça et tout de suite. Et puis, l’idée me vient comme ça. Sandre n’a rien de canon ou d’exceptionnel, mais une fille doit bien se cacher sous ses vêtements trop larges.
– Tu… tu voudrais bien faire ça pour moi ?

Eh bien, croyez-moi ou non, mais Sandre va se plonger dans les livres de sa mère, qui est sexologue, et étudier l'anatomie masculine ET féminine pour paraître moins gourde lors de sa première fois.
S'ensuit une relation purement sexuelle. Et c'est "chaud bouillant" pour des débutants (ou alors j'ai perdu ma mémoire) !! 
Et pendant ce temps, au lycée, Josh continue à fréquenter Marcy, les hormones en paix et Sandre continue à être la "rebelle".
Je vous laisse découvrir par vous-même le reste car cette histoire ne se résume pas  QUE à ça !

Cette lecture a été une réelle surprise. J'avoue que la couverture m'a induite en erreur, je m'attendais à un érotique plus adulte et je me retrouve avec deux puceaux complètement innocents des plaisirs de la chair même si ça les travaille... beaucoup. Mais ils se dévergondent vraiment très très vite.
J'ai beaucoup aimé Sandre, les grossièretés qui sortent de sa bouche lui servent de rempart face aux autres et les tiennent éloignés. C'est un personnage vraiment intéressant.
Josh lui, ne pense qu'à sa b***, donc j'attends son évolution dans le prochain épisode.
Malgré quelques défauts dans le texte, on les oublie assez rapidement pour se concentrer sur le mystère qu'est la vie de Sandre. C'est vraiment intrigant et on échafaude diverses hypothèses, je me préparais au pire.
Ce livre se lit très vite et, si l'auteur le veut bien, j'attends la suite avec impatience d'autant plus que ça se termine sur une révélation énormissime qui va bouleverser la vie de Sandre.
En bref, une lecture plaisante qui demande vite la suite. 

Note : ce livre contient des scènes de sexe vraiment très explicites pour de jeunes ados.