dimanche 7 juin 2015

Les étoiles de Noss-Head T2, Rivalités de Sophie Jomain

J'ai Lu - 13 mai 2015 - Poche 384 pages
(disponible en format eBook)
En vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle

"Pour moi, une nouvelle vie commençait : l'université à St Andrews avec Leith. J'avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n'importe quelle jeune femme, ou presque. Douce utopie, rien ne se déroule jamais comme prévu.
Il fallait qu'ils se fassent la guerre, c'était plus fort qu'eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J'étais dépassée, mais j'étais sûre d'une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés..."

**Merci à Elsa et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

Le fait que J'ai Lu sorte une nouvelle édition, était pour moi l'occasion (une nouvelle excuse) pour relire Les Étoiles de Noss-Head
J'ai donc décidé de refaire une relecture avec la version J'ai Lu, dont certaines scènes - par rapport aux anciennes éditions - ont été réécrites. Ne me demandez pas lesquelles, je ne saurais vous le dire. 
Peut-être cette version est-elle plus travaillée ? Mais quand on atteint un niveau si élevé de perfection (de mon avis, hein) bah, il est difficile de s'apercevoir des changements et améliorations. Je trouvais ce roman génial avant, je le trouve toujours aussi génial maintenant. 

Par contre, là où j'ai fait une grave erreur, c'est que c'est bien joli de faire une relecture avec l'édition de chez J'ai Lu, mais il n'y a que deux tomes de sortis pour le moment. Aiiiiiiiieeee ! Comment je fais moi maintenant ? Je ne suis pas sûre de pouvoir attendre la suite, bouuuh

Et même si je connais la suite, l'attente va quand même être une torture. Peut-être même plus que la première fois, car lors d'une relecture, les sentiments et émotions sont exacerbés
Comme je connaissais déjà les actions et rebondissements qui allaient suivre, mon corps réagissait par avance, palpitations, tremblements, mains moites, nœud au ventre et gorge qui se serre. 
J'ai été sur un fil tout au long de ma lecture, tendue, anxieuse, appréhendant certaines scènes que je savais difficiles. Avant même que l'action n'arrive, les larmes pointaient au bord des yeux. 

La sobriété de la dernière scène m'a une nouvelle fois tuée. Deux mots... juste deux mots, qui font que nos (mes) barrières cèdent et que mon cœur se brise. Pfiou, c'est ça non la magie des mots ? Réussir à te faire pleurer juste avec deux petits mots. Ce ne sont même pas des paroles dites, juste un simple constat, qui à chaque fois me remue les tripes. Peut-être ne suis-je pas rationnelle quand il s'agit de Leith, mais voir ce roc si malheureux est un déchirement. Et je ne parle même pas d'Hannah, la pauvre. 

Bref, je me rends compte que je n'ai ni résumé, ni parlé concrètement de l'histoire, juste de mon ressenti. Mais est-ce réellement utile ? C'est une série qui se doit d'être lue ( et relue)  et puis c'est tout !


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente


Ce livre est un service-presse des Éditions J'ai Lu
J'Ai Lu Pour Elle