mercredi 8 juillet 2015

La main immaculée de Anne Bardelli

éditions du Petit Caveau, parution 29/06/2015,  194 pages, version papier et numérique disponible ici



Marie Costello, journaliste, est plongée au coeur d’une enquête nauséabonde.
Deux gosses gothiques ont été violemment agressés à la sortie d’une soirée.
Afin de découvrir l’identité des coupables, elle tente d’infiltrer le milieu de la nuit, un monde qu’elle connait peu et dont elle ignore les codes.

Au coeur du Black Pearl, boite branchée dont l’énigmatique patron ne la quitte pas des yeux, elle va découvrir que cette affaire est beaucoup plus sordide que ce qu’elle imaginait…



 Merci aux éditions du Petit Caveau pour ce SP !


Voilà une histoire comme je les aime !
Bourrée d'action, d'aventure, de bagarres, de sentiments avec des personnages attachants.

Marie, une jeune reporter, se retrouve en charge d'un reportage sur l'agression de deux gothiques.
Poussée par son caractère téméraire et un tantinet impétueux, elle n'hésite pas à enquêter dans des milieux troubles.
Témoin d'une agression, la voilà prise, à son tour, comme cible par une organisation "La main immaculée" qui s'est donnée pour mission d'éliminer tous ceux qui sont différends.
Elle fait la connaissance d'Alexis, le patron de la boite de nuit dans laquelle elle menait son investigation et il faut bien reconnaître qu'il ne la laisse pas indifférente, loin de là et la réciproque et tout aussi vraie.
La voilà plongée dans un monde dont elle ignorait tout au prise avec des fanatiques prêts à tout pour "purifier" notre monde.
Et parfois, le danger vient de là  où l'on s'y attend le moins !

On ne peut s'empêcher, à la lecture de faire un rapprochement entre cette secte, dirons-nous, qui sous prétexte de purifier notre monde en se targuant d'être un ordre religieux, n'hésite pas à trucider tout ce qui n'est pas conforme à leur croyance quitte à sacrifier des innocents.
Et la similitude avec les nazis pour les juifs, avec l'église qui considérait comme hérétique tout ce qui s'éloignait un peu du droit chemin (droit pour eux, bien entendu !) est évidente.

C'est un récit au cours duquel on ne s'ennuie pas une seconde ! Marie est tout à la fois fragile, attachante mais aussi courageuse, téméraire et parfois (très) têtue. Il suffit qu'on lui dise de ne pas faire telle ou telle chose pour qu'elle fasse le contraire de ce qu'on lui demande au risque de se retrouver, plus d'une fois, dans de biens mauvaises situations.

Quant à Alexis, je le trouve craquant. Sous ses airs de dur à cuire, se cache un cœur tendre, il ne peut (presque) rien refuser à Marie qui lui en fait parfois voir de toutes les couleurs.

Une chouette lecture qui se lit d'une traite. Une fois entamée, on ne voit pas le temps passer tant nous sommes pris dans la trame.


http://www.editionsdupetitcaveau.com/