dimanche 9 août 2015

Je veux ! Et toi ? [10/08/15]

Pour tout savoir sur les sorties ! 

***
Catégorie

April & June de Coline Green
Couverture de April & June
Se confronter au monde moderne : tel était l’objectif de leur voyage, la raison de leur départ de leur village amish. Et de l’avis de June, le séjour qu’elle vient de passer à Boston avec April, sa meilleure amie, a rempli sa mission. Elle en a assez vu et n’a qu’une hâte : retrouver sa famille et le cocon protecteur de Sugarcreek. Mais April, elle, en veut plus : voilà qu’elle souhaite désormais pousser l’exploration jusqu’en France. June ne peut laisser son amie partir seule ; April est si rebelle et impétueuse ! Elle risque de s’attirer des ennuis si quelqu’un ne veille pas sur elle. Alors, direction Paris. Après tout, peut-être que la « ville de l’amour » saura réconcilier June avec ce monde étrange…


Pas pour toi d'Anne Rossi
Couverture de Pas pour toi
Les plus belles histoires d’amour sont toujours impossibles
Impossibles mais tellement tentantes. Ariane est tombée amoureuse du seul homme qu’elle ne pourra jamais avoir. Il est prof, elle est étudiante. Il est beau, elle se trouve fade. Il est charismatique, elle est la surdouée qui s’efface devant les autres. Il est marié, elle n’a jamais eu de copain. Elle sait qu’elle ne devrait pas céder à ses sentiments, mais c’est plus fort qu’elle : dès qu’elle le voit, elle s’embrase et devient une autre. Une autre faite de désirs et de pulsions, d’espoir et de passion. Alors, pour contenir le flot de ses pensées, elle se confie à son journal intime. Mais les pages parviendront-elles à endiguer cet amour interdit ?


***
Catégorie

Dévorante passion de Cristina Scandariato
Couverture de Dévorante passion
Il la déteste.
Elle le méprise.
Ils se désirent.
Un sale type. Voilà ce qu’est définitivement et irrémédiablement ce Lester Donavann. Serena n’en revient toujours pas de l’arrogance de cet homme ! Comme s’il avait le droit de remettre en question ses compétences journalistiques uniquement parce qu’elle a eu l’audace d’écrire un article – tout à fait objectif – sur les conséquences du nouveau parc d’attraction qu’il souhaite construire. Résultat, Donavann l’a prise en grippe et va sûrement s’assurer de lui mettre des bâtons dans les roues. Qu’à cela ne tienne, elle ne craint personne, même pas un puissant businessman. Anglais. Qui est aussi duc. Et très séduisant. Très très séduisant.

A la merci des rois de Penny Walson Webb
Couverture de À la merci des rois
À la mort de Clovis en 511, le royaume franc est divisé. Clotaire, l’un de ses descendants, n’a qu’une ambition : évincer tous ceux qui auraient l’affront de croiser son chemin vers la couronne. 
En Austrasie, terres nées du partage entre les fils de Clovis, un bâtard royal orphelin, Ubald, reçoit l’éducation d’un prince et s’engage aux côtés de Clotaire. Mais sa loyauté envers lui sera mise à rude épreuve. 
Ubald croisera la route de la belle et courageuse Adélaïde, fille idéaliste et sensible qui grandira protégée derrière les murs du couvent de Poitiers, premier monastère pour femmes, fondé par la reine Radegonde, touchant là les prémices du monachisme féminin et où la religion chrétienne peine à imposer les valeurs morales aux Francs de tradition germanique et païenne. 
Plongée au cœur d’un machiavélique complot visant à détrôner le roi légitime pour son fils Chramne, la pauvre Adélaïde deviendra traîtresse à son royaume et punie de mort... Mais Clotaire choisit d’envoyer Ubald contre le prince félon. Dès lors, il sera déchiré entre ses sentiments et la loyauté à son roi. 
Ubald devra choisir entre amour et fierté, Adélaïde entre amour et liberté. Pour survivre ensemble ils devront apprendre à marcher dans les pas de l’autre, à abandonner toutes leurs certitudes, sans jugements, ni faux-semblants.