dimanche 30 août 2015

Meurtres en majuscules de Sophie Hannah


éditions Le Livre de Poche, sortie le 2 septembre 2015, 408 pages, format papier, disponible ici





Hercule Poirot a décidé de mettre au repos ses petites cellules grises en surchauffe. Il se réfugie incognito dans une pension londonienne, où il fait la connaissance de l'inspecteur Catchpool. Un soir, trois meurtres sont commis dans trois chambres à trois étages différents au Bloxham, un hôtel luxueux de Londres. On retrouve un bouton de manchette en or, gravé des initiales PIJ, dans la bouche de chacune des victimes. L'énigme est trop tentante ! Poirot n'y résiste pas et offre ses services à l'inspecteur Catchpool. Pour démêler les fils de l'intrigue, il va falloir à Poirot toute son habileté, et à Catchpool beaucoup de patience...
 
 
 
 
Merci aux éditions Le Livre de Poche pour ce service presse !

J'avoue que jusqu'à présent, mon seul roman lu d'Agatha Christie était un roman en espagnol "Tres ratones ciegos" lu il y a très, très longtemps ...

Et je connaissais Hercule Poirot, comme tout le monde (en plus, il est belge donc, c'est normal ^^)
et par l'excellent film "Le crime de l'Orient Express".

Agatha Christie nous ayant quitté en 1976, c'est Sophie Hannah qui a eu l'honneur et le privilège d'écrire une nouvelle enquête du célèbre détective belge.

Nous nous retrouvons au coeur de Londres où Hercule Poirot a décidé de mettre au repos ses cellules grises. Mais un repos de courte durée puisque le voilà confronté à un triple meurtre dans un hôtel luxueux londonien.
Et notre détective va se faire un plaisir d'aider l'inspecteur Catchpool dans son enquête.( Je dirai même qu'il va faire plus que l'aider ^^)

Nous sommes donc plongés au coeur d'une enquête aux multiples rebondissements, à des suspects qui ne sont pas nécessairement coupables et des coupables pas nécessairement suspects et à des esprits machiavéliques.
 
J'avoue que j'ai été scotchée par l'esprit de déduction et les cheminements du raisonnement d'Hercule Poirot qui, il faut bien le reconnaitre, serait parfaitement imbuvable s'il n'était pas aussi doué. 
Il parle de lui à la troisième personne, n'hésite pas à dévaloriser Catchpool à plusieurs reprises (avec raison d'ailleurs), est quelque peu condescendant mais il est tellement bon qu'on ne peut que lui pardonner son caractère.
 
Je ne peux pas me permettre de comparer le style des deux auteurs mais, à la lecture de ce roman, si, comme je l'ai lu un peu partout, Sophie Hannah a respecté l'oeuvre d'Agatha Christie en rendant au mieux l'atmosphère des précédents Hercule Poirot, alors, je vais m'y plonger car j'ai adoré cette lecture.
J'ai dévoré les 400 pages en une après-midi, tant on se retrouve pris au coeur de cette intrigue.
J'ai essayé de suivre Hercule dans ses réflexions mais il est trop fort pour moi et la résolution de l'enquête est tout simplement un pur moment de plaisir !

Une excellente lecture et une enquête menée de main de maître du plus célèbre détective belge !
 
 

http://www.livredepoche.com/