vendredi 7 août 2015

Pari risqué de Belinda Bornsmith

Éditions Cyplog, 17 juillet 2015 - Grand Format 534 pages
(disponible en eBook)

Depuis des mois, Jailyn lutte pour garder la tête hors de l'eau. En difficulté, elle risque de perdre sa bourse d'études. Aussi, quand sa colocataire décide de lui donner un coup de pouce, elle accepte sans se douter de ce qui l'attend.
Lui... Knox...
Tatoué, sexy, hot... et aussi glacial qu'un iceberg ! Mais elle n'a plus vraiment le choix et son aide, c'est juste l'histoire de quelques semaines. Pourtant, de rencontre en rencontre, il la déstabilise, l'intrigue et l'attire. Terriblement. 
Garder ses distances devient très dur. Se protéger, encore plus. 
Jusqu'au jour où tout bascule entre eux...


En lisant le synopsis et en découvrant la couverture de ce roman, je n'ai pu résister à la tentation. 
Oui, une énième romance avec un bad boy et une jeune fille bien sous tous rapports. Du vu et revu dans le domaine du New-Adult, certes, mais si le récit n'est pas forcément original, il n'en est pas moins attrayant. Prendre ce genre de trame quand on a du talent, c'est à coup sûr un pari gagnant (sans jeu de mots lol). Et de talent, Belinda Bornsmith n'en manque pas.

Avant de parler de ce que j'ai aimé - voire adoré - j'émettrai un bémol sur les répétitions qui alourdissent le récit. L'auteur nous décrit en long, large et travers les attributs physiques de nos héros et les réactions que leurs corps ont quand ils sont en contact l'un près de l'autre. J'ai trouvé ça exagéré... la description est nécessaire bien-sûr, mais répétée, cela devient vite redondant, limite agaçant. Après, viennent les introspections de nos protagonistes qui, là encore, sont de nature répétitive. Ils disent, pensent, souvent la même chose. Pour moi, certains passages n'étaient pas indispensables. Du coup, le roman peut, à certains moments, traîner en longueur et perdre de son entrain. 

Maintenant, le gros point fort du récit, celui qui m'a donné envie de lire le roman jusqu'au bout et cela, avec beaucoup d'avidité, ce sont les personnages. 
Ce n'est pas forcément le caractère de Jailyn et Knox qui m'ont marquée, mais le fait que l'auteur, par je ne sais quelle magie (que l'on appelle talent) arrive à les rendre réels. Vivants. 
Je n'ai observé ça qu'avec très peu de romans (le dernier en date étant Jamaica Lane de Samantha Young), et je suis ravie d'avoir de nouveau cette sensation, comme si les personnages faisaient partie de moi, vivaient à travers moi. C'est assez difficile à expliquer comme sentiment, mais c'est profond et très troublant. 
Et cette émotion ne se limite pas qu'aux héros, les personnages secondaires ne sont pas en reste ! D'ailleurs, mon petit cœur a craqué pour Cruz, le meilleur ami de Knox. Un personnage peut-être un peu caricatural, mais qui a ce petit truc indescriptible qui nous touche de plein fouet. J'ai plus que hâte de connaître son histoire avec la petite sœur de Knox, ça promet d'être terriblement intense. 

Concernant la romance, on succombe très vite à ce couple explosif. Règne entre eux, lors de leurs échanges, une tension sexuelle puissante, qui nous électrise jusqu'aux orteils ! L'histoire est bien menée, sans grands rebondissements (à part la surprise finale) mais de toute façon, elle est tellement belle, qu'elle se suffit à elle-même. Pas besoin d'artifice avec une si jolie histoire. 

En bref ? Une jolie découverte.