mercredi 12 août 2015

The Originals T2, La perte par Julie Plec

Black-moon, 15 juillet 2015 - Grand Format 336 pages
(disponible en format eBook)


1766, vingt ans après la guerre qui opposa sorcières, loups-garous et vampires et qui manqua de détruire La Nouvelle-Orléans, la paix est revenue et la ville reconstruite. Mais Klaus n’est pas encore satisfait. Pour lui, aucun royaume n’est complet sans une reine pour siéger aux côtés du roi. Voilà des années qu’il cherche un moyen de ramener sa chère Viviane d’entre les morts. Quand enfin il trouve une sorcière assez puissante pour réaliser son souhait, Klaus n’imagine pas que retrouver l’amour de sa vie pourrait signifier détruire son espèce et son royaume.

**Merci à Betty et aux éditions Hachette/Black-Moon pour ce roman**

Après avoir adoré le tome 1, me revoici en compagnie de Klaus, Rebekah et Elijah. Et ce second volet est de tout bonnement génial ! 

Attention résumé pouvant spoiler le tome 1... Nous sommes en 1766. Quarante-quatre ans se sont écoulés depuis l'affrontement entre sorciers, loups-garous et vampires, et le terrible ouragan, né de la magie, qui a ravagé la Nouvelle-Orléans (et non vingt ans comme indiqué dans le résumé de l'éditeur).
Quarante-quatre ans depuis la mort tragique et prématurée de Viviane Lescheres, le grand amour de Klaus, alors qu'elle n'était âgée que de 19 ans. Autant dire que, pour Klaus, ces années passées ne sont qu'une infime goutte d'eau dans l'océan. Son cœur est meurtri si profondément qu'il est impossible pour lui de faire son deuil et d'oublier son aimée. 

Elijah, depuis la fuite des loups-garous et la retraite dans le bayou des sorciers, est devenu le roi de la Nouvelle-Orléans. Les Mikaelson se sont constitués une armée de vampires et règnent en grands maîtres sur tout le territoire. 
Ils avaient tout, la puissance, le pouvoir, la richesse, les terres... Mais c'était sans compter sur Klaus...

En égoïste qu'il est, Klaus ne pense qu'à lui, à son amour et la peine incommensurable qu'il ressent. Depuis des années, il essaye de faire revenir sa belle d'entre les morts, mais à ce jour Klaus n'a essuyé que des refus auprès des sorciers qui ne veulent pas accéder à sa demande. Jusqu'à Lily Leroux. Sa mère Ysabelle Dalliencourt, récemment décédée, était une alliée d'Elijah, mais ce n'est pas le cas de sa fille. Elle, elle prône la vengeance et exècre les Mikaelson qu'elle rend coupable de tous les maux  du monde (à tort ou à raison). 
Dans tous les cas, la demande de Klaus et son amour aveugle pour Viviane vont lui être bénéfiques... Elle la ramènera d'entre les morts mais au prix fort...>>

Comme  pour le premier opus, La perte est écrit à la troisième personne et narré à trois voix, nous suivons donc nos trois héros en alternance à chaque chapitre.

Ce tome est encore meilleur que le précédent ! Actions, rebondissements jalonnent ce récit et c'est le souffle court que nous finissons le roman. 

De plus, il nous apprend de nouvelles choses sur la psychologie des personnages, c'est un vrai PLUS pour les fans de la série ! Je dirais même que c'est une lecture incontournable pour tous ceux qui suivent Vampire Diaries ou le Spin-off, The Originals. 
Ce tome nous permet de comprendre au mieux les rapports entre Klaus, Rebekah et Elijah. D'où viennent leur méfiance réciproque et leur tension. Et puis, il dévoile vraiment les personnalités de nos héros. Nous découvrons comment Klaus est devenu aussi froid et implacable. Car les sentiments de Klaus sont toujours entiers. Quand il aime, c'est absolu, indéfectible... idem quand il se referme ou qu'il est face à un ennemi. 
Comme je suis une grande fan de Klaus, je suis comblée d'en apprendre plus sur lui ! 

En bref ? Je suis enchantée par cette lecture qui nous entraîne de rebondissements en rebondissements et nous permet d'en apprendre vraiment plus sur la personnalité de nos chouchous.

Le tome 3 est prévu pour  le 28 octobre 2015

Cliquez sur l'image pour voir la chronique précédente

Ce livre est un service-presse de :