lundi 14 septembre 2015

Prends-moi à l'essai de Louisa Méonis

Harlequin HQN, 18 septembre 2015 - Format eBook 41 pages



Marc a tout pour lui, et il le sait. En tant que rugbyman professionnel, l’argent, la reconnaissance et les filles sont loin d’être un problème, d’autant que, au-delà des muscles, il est plutôt beau gosse. Non, le problème c’est une fille. Une fille qui, pour des raisons incompréhensibles, semble complétement insensible à son charme. Charlotte – la meilleure amie de sa sœur –a l’air pourtant normale à première vue : une beauté douce, une personnalité discrète… Mais dès qu’elle pose ses grands yeux bleus sur lui, il se sent maladroit. Stupide. Complétement naze. Et ça, c’est juste inacceptable. Alors, il va falloir redresser le tir, et vite. Le match s’annonce serré, mais Marc entend bien gagner la coupe.

**Merci à Mélanie et aux Éditions Harlequin HQN pour cette lecture**

Après avoir découvert la série des "Lola, petite et grosse" que j'ai énormément apprécié, j'étais très heureuse de retrouver la plume de Louisa Méonis dans cette aventure de #SexyRugby. 
Je m'attendais à ce qu'elle soit aussi déjantée et pleine d'humour, comme dans sa précédente série, mais il n'en est rien. 

Avec cette nouvelle, l'auteure nous montre qu'elle peut faire, avec tout autant de brio, une romance plus intimiste, très belle et bouleversante !

Dans Prends-moi à l'essai nous suivons Marc (en narration interne), lors de son dernier match avant la fin de sa carrière. Et pas n'importe quel match, puisqu'il s'agit de la finale de la coupe du monde  de Rugby, où la France affronte l'Angleterre. 
À l'aube de cette rencontre, Marc replonge dans ses souvenirs, quinze ans auparavant... la première fois qu'il l'a vue... elle... Charlotte. Il était alors âgé de 22 ans et était en phase de passer chez les pros, le rêve de sa vie. Elle n'avait que 17 ans et c'était l'amie de sa petite sœur. Il n'aurait pas dû s'intéresser à elle... Et pourtant, dès que son regard à croisé le sien, plus rien n'avait d'importance que ces magnifiques yeux bleus...

En 41 pages, Louisa Méonis a réussi à me mettre les larmes aux yeux ! Me faire ressentir autant d'émotions en si peu de pages... chapeau l'auteur ! 

En bref ? Un essai transformé... C'est une réussite totale !!


Ce livre est un service-presse de :