dimanche 25 octobre 2015

Corto Maltesse La ballade de la mer salée de Hugo Pratt

éditions Denoël, seconde parution 10 septembre 2015, 304 pages, disponible en format papier et numérique ici 
Traduit de l'italien par  Fanchitta Gonzalez-Batlle




De sa célèbre bande dessinée La Ballade de la mer salée, prélude aux vingt-neuf épisodes de la saga de Corto Maltese, Hugo Pratt, peu avant sa mort, avait décidé de faire un roman.
Naviguant dans les mers du Sud au milieu des tempêtes, des naufrages et des îles perdues, pirates et aventuriers farouches font souffler un vent de violence extrême tempéré de soudaines bouffées de tendresse. Tous les ingrédients qui ont porté les aventures du Maltais à la dimension d’une légende sont ici réunis pour que le romantique marin nous entraîne une fois encore dans son univers magique, sous la plume d’un auteur dont on découvre que le génie tenait aussi à ses dons d’écrivain. 
Merci aux éditions Denoël pour ce service presse.

Comme beaucoup de personnes, je ne connaissais Corto Maltesse que via les bandes dessinées que, il faut bien le reconnaitre, je n'ai jamais lues car le graphisme ne m'attirait pas particulièrement.
Mais en voyant qu'Hugo Pratt en avait fait un roman (le seul d'ailleurs car il est décédé peu après) je me suis laissée tentée. Et j'ai bien fait !!!
L'auteur nous emmène dans un voyage au coeur de l'Océan Pacifique. Océan qui sait se montrer aussi bien amical que terriblement mortel !
Nous nous trouvons donc embarqués dans cette aventure au début de la première guerre mondiale.
Corto qui est un marin contrebandier, a pour seuls compagnons Le Moine, un être énigmatique qui tient sous sa coupe bon nombre d'îles et de vaisseaux.
Il n'hésite d'ailleurs pas à faire des affaires avec les Allemands tant que le profit est au rendez-vous.

Il y a aussi Raspoutine, un russe, devenu pirate quelque peu psychopathe qui n'a aucun scrupule à tuer et à brutaliser.

 A se demander ce que Corto a en commun avec ces deux individus ! Mais ceux-ci semblent l'apprécier bien que Raspoutine le menace régulièrement de lui faire la peau et que Le Moine tente de le tuer.
Mais sous ses airs de flibustier, Corto est en fait un homme d'honneur et au grand coeur.
Il prendra d'ailleurs sous son aile deux adolescents, rescapés d'un naufrage, que Raspoutine veut échanger contre une rançon. Ce dernier cherchera d'ailleurs à se débarrasser du jeune homme Caïn pour s'approprier la jeune Pandora.
Mais Corto veille au grain et il devra intervenir plus d'une fois pour leur sauver la mise.

Du début à la fin, ce roman a été passionnant !
Nous sommes embarqués dans un récit d'action, de trafique, de piraterie, de guerre, de trahison avec, comme décor, l'Océan Pacifique, ses archipels (nous voyageons des îles Fidji aux îles Marianne en passant par la Chine), ses légendes et ses tempêtes.

Un roman que je vous recommande vivement ! Mon seul regret : que Hugo Pratt n'ait pas eu le temps d'en écrire davantage.


http://www.denoel.fr/