mercredi 14 octobre 2015

Le prof, moi et les autres de Rachel McIntyre

Éditions Milan, Broché 246 pages, 9 septembre 2015
Disponible en eBook 


Salut, moi c'est Lara. J'ai 15 ans. Ma vie est un enfer. Mes parents s'engueulent, ma meilleure amie m'a lâchée. Je suis cernée par les crétins. Seul rayon de soleil dans ce monde pourri : Ben. Il est beau, il est fort, il est prof. Mon prof. Évidemment, j'ai craqué. Et miracle de la vie : lui aussi.


***Merci aux éditions Milan pour cette lecture***

J'avais aimé le résumé du livre. Cette histoire entre une élève et un prof m'avait intriguée.
Mais lorsque j'ai commencé la lecture, cela a été un peu la soupe à la grimace. Ce format journal intime ne me plaisait pas. Lire l'histoire du coup de foudre d'une ado de 15 ans pour son prof de littérature tout jeune et sexy qu'il était... hummm... ce n'était pas trop pour moi.
Oui mais... non... plus j'avançais dans l'histoire et plus la vie de Lara me prenait aux tripes. Mon instinct maternel se réveillait et je n'avais plus qu'une envie... aider Lara.

Voici donc Lara.
Lara a 15 ans. En ce 1er janvier, elle commence à écrire sur le journal intime que lui a offert sa grand-mère. Ce n'est pas régulier, ce n'est pas tous les jours, mais elle y raconte :
-Ses soucis avec ses parents, devenus pauvres après la la faillite de l'entreprise de son père.
-Que d'une belle maison, ils sont passés à un logement social.
-Que de mère au foyer, sa maman est devenue femme de ménage.
Tu vois, Molly Hardy-Jones, je n'ai pas honte que ma mère soit femme de ménage. Au contraire, je suis fière d'elle. Parce que quand elle ramasse tes culottes sales, elle le fait pour que mon père, mon frère et moi, on garde la tête hors de l'eau. ma mère n'est pas une bonniche, c'est une star !
Alors va te faire foutre, Molly Hardy-Jones, avec ta nouvelle salle de bains. Ma mère est la reine du ménage et ses gants en caoutchouc lui donnent la classe d'une déesse.
Et si tu laisses traîner tes sous-vêtements pourris exprès, je te jure que je vais te les faire bouffer en te les enfonçant dans ta grande bouche.
-Sa mère qui n'hésite pas à lui répéter qu'elle se sacrifie pour continuer à lui payer  l'école privée.
-Que ses parents qui sont au bord de l'implosion à cause des problèmes d'argent et qu'ils n'ont même plus le temps de s'occuper correctement d'elle et de son petit frère Justin, 6 ans.
-Le harcèlement qu'elle vit, jour après jour, au lycée. Molly Hardy-Jones et sa bande se moquent de ses cheveux roux, de son physique trop plat, du fait que sa mère nettoie les toilettes ( la mère de Lara travaille pour les parents de Molly).
-Que peu à peu, les moqueries deviendront des agressions physiques de plus en plus violentes.
- Et surtout que Lara traverse tout cela seule ! Elle ne peut se confier à personne sauf à son journal.
Puis arrive un prof remplaçant, Ben Jagger... C'est son premier poste, il est jeune, beau et terriblement sexy. Lara est sous le charme et, ô bonheur, il semble s’intéresser à elle.
Grâce à lui, elle va parvenir à supporter son quotidien dans l'école.

Comme je vous le disais plus haut, mon opinion sur la lecture de ce livre a chaviré. J'ai été happée par Lara et son histoire. Et même si on est quelque peu mal à l'aise avec la relation de Ben avec Lara, qui n'a que 15 ans rappelez-vous, on est embarqué quand même.
On oublie vite le format "journal intime" et l'humour avec lequel Lara nous raconte sa vie nous aide à traverser son histoire sans sombrer dans le pathos larmoyant.
J'ai beaucoup aimé la fin, je n'en voyais pas d'autre possible pour rester dans la réalité.

Au final, j'ai passé six mois avec Lara, six mois de sa vie, six mois intenses, émouvants et malgré tout pas si tristes que ça.


Ce livre est un service presse
https://www.facebook.com/MilanMacadam?fref=ts