vendredi 23 octobre 2015

Ugly Love de Colleen Hoover

Éditions Hugo Roman,  Broché 326 pages, 5 novembre 2015
Disponible en eBook





Quand Tate Collins rencontre Miles Archer, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire, quand le sexe est si bon ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le coeur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?

Musique du livre : 


***Merci Anne et Hugo Roman pour cette lecture*** 


 La rencontre entre Tate Collins et Miles Archer n'a pas été des plus romantiques. Loin de là... mais... l'amour a ses raisons que la raison ignore.

Tate Collins vient poursuivre sa formation d'anesthésiste à San Francisco. Elle est infirmière diplômée et va habiter, pendant un temps, chez son frère Corbin, pilote de ligne.

Miles Archer est l'ami et voisin de Colin, ils travaillent pour la même compagnie. (Je vous passe la rencontre de Tate et Miles, rien ne vaut la plaisir de la découverte). Miles est aussi pilote de ligne.
Assez rapidement Tate et Miles vont ressentir une attraction irrésistible et puissante. Mais Miles ne veut pas tomber dans les pièges de l'amour et il propose à Tate un arrangement qui, au départ, leur semble parfait : pas de questions sur le passé et ne pas espérer un avenir. Du sexe et c'est tout !
Si au début, cet engagement semblait facile à tenir, pour Tate cela devient de moins en moins évident. L'amour est là oui... mais Miles n'en veut pas.

Colleen Hoover est l'une de mes auteures préférées, pourtant elle n'a publié que cinq livres en France. Jusqu'à présent, aucun ne m'a déçue.
Mais lorsque j'ai commencé à lire Ugly Love, il m'a semblé différent des autres. J'ai été déroutée par Miles, si froid si fuyant, bref, quelque peu antipathique. Je m'attendais à un type qui sautait sur tout ce qui portait une jupe... et non !
Les chapitres sont alternés entre Tate et Miles. Mais, alors que le point de vue de Tate est au présent, celui de Miles se passe six ans auparavant quand il n'avait que dix-sept ans. Et c'est là que c'est déstabilisant, car il nous raconte une autre histoire, avec Rachel... et je l'ai trouvé très neuneu et mièvre mais ça... c'était avant de comprendre... et lorsque mon cerveau a tout capté, j'ai dévoré les pages sans m'arrêter. Lu d'une traite.
Une petite mention spéciale pour un personnage secondaire que j'ai adoré : Cap'taine ! ;)

Colleen Hoover a un don, un talent extraordinaire. Elle possède un style d'écriture bien à elle. Elle sublime des phrases toutes simples par juste des points, des espaces et une mise en place de ses mots qui transforme un simple texte en un poème. Les chapitres de Miles sont incroyables avec leur mise en page si originale.

Une lecture, encore une fois, sublime, intense et dont on en ressort le cœur au bord des yeux.


**Cette histoire va être adaptée en film avec, dans le rôle de Miles, Nick Bateman. Pour le moment, on n'a pas trop d'infos mais nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Comme deux avis valent mieux qu'un...

**Merci à Anne et aux Editions Hugo Roman pour cette lecture**

Comme Fatima a déjà parfaitement décrit cette histoire, je ne vais pas revenir dessus. 

Je suis toujours épatée par la capacité de Colleen Hoover à retranscrire des émotions avec autant de justesse. Elle sait nous émouvoir comme personne et créer des personnages incroyables. 
Tous ses romans, sans exception, ont été des coups de cœur. Et Ugly Love ne déroge pas à la règle. 

J'ai beaucoup apprécié la construction de ce récit et l'approche innovante qu'a choisie l'auteure pour nous la narrer. Nous suivons Miles et Tate dans une narration à deux voix, mais là où se situe la différence, c'est que celle de Tate concerne le présent où l'on voit évoluer leur relation, alors que celle de Miles nous renvoie dans son passé, 6 ans plus tôt. Là où tout a commencé, là où  tout s'est terminé... où sa vie s'est brisée.
Ainsi nous avons une vision globale des choses, car les réactions et le mal-être de Miles sont intimement liés à son passé.  Plus nous progressons dans la lecture et plus nous découvrons l'étendue de la détresse de Miles. Sa souffrance est si intense qu'elle en est palpable.
Miles est un personnage hors du commun qui nous touche en plein cœur. 

Quant à Tate, je l'ai tout simplement trouvé extraordinaire  de par sa simplicité. C'est tellement facile de s'identifier à elle. Ses actions et sentiments, tout semble juste, crédible. 
Tate est une jeune femme aux réactions normales. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre, mais pourtant dans un roman, c'est très rare que les héros ne soient pas excessifs dans tout. Et là, avec Tate, c'est bien la première fois que je me dis que j'aurais réagi de la même façon qu'elle, et ce, de bout en bout.
De plus, c'est un personnage terriblement attachant. Sa fraîcheur et sa spontanéité font d'elle le rayon de soleil de ce livre. Miles est la tempête et la glace et Tate est la douceur et la lumière.
Extrait : 
- On se raconte quand même de drôles de choses, dis-je. 
Il part d'un petit rire soulagé.
- Oui.
Ce mot "oui" résonne si joliment dans sa bouche, articulé avec sa voix. Il pourrait sans aucun doute rendre n'importe quel mot magnifique. J'en cherche un que je déteste. Par exemple bœuf. C'est un mot horrible. Je me demande s'il ne parviendrait pas à me le faire aimer. 
- Dis le mot bœuf. 
Il hausse les sourcils, l'air de se demander s'il a bien entendu. Il doit me trouver un peu barge. 
M'en fiche.
-Allez, vas-y !
- Bœuf, finit-il par articuler. 
Je souris. J'aime le mot bœuf. C'est mot nouveau mot préféré.

Encore une fois Colleen Hoover fait mouche avec ce roman. Tout est réussi pour faire de ce roman un coup de cœur (certes pas aussi énorme que Maybe Someday - mais tout de même !). C'est addictif, intense, parfois  - souvent - douloureux, émouvant, tendre... beau ! Voilà, c'est ça, c'est BEAU !

Je rajouterai juste une dernière chose avant de conclure : Colleen Hoover est connue pour faire des romances New-Adult, plus proche du Young-Adult... sans  scène de sexe.
Ugly Love, lui, est tout en sensualité. Le sexe a une place importante dans le récit. Même si celui-ci  n'est ni vulgaire, ni détaillé comme dans un roman érotique par exemple, c'est tout de même chaud, chaud, chaud... Miles est torride ! 

En bref ? Un coup de cœur pour l'histoire. Un coup de cœur pour les personnages. Un coup de cœur pour l'écriture. 

Ce livre est un service presse
https://www.facebook.com/HugoNewRomance?fref=ts