vendredi 20 novembre 2015

Éveille-moi ! de Christie Bronn

Éditions de la Reine, 20 octobre 2014 - Grand format 295 pages
(disponible en eBook)


 « Cher Journal, J’ai dû quitter Toulouse. Céline est morte ! Il a retrouvé ma trace et a assassiné mon amie. Je me suis réfugiée à Paris, auprès d’Hugo. Désormais, il ne me reste que lui. Il demeure le seul qui connaisse tout de moi, le seul en qui j’ai une confiance aveugle. Hier, j’ai croisé un homme. C’était étrange. Il a éveillé chez moi des sensations inédites. Comme si par sa simple présence, plus rien n’existait, ni passé, présent. Oh, cher ami, à toi je peux le dire : l’espace d’un instant, j’ai entrevu dans ses yeux un avenir à l’opposé du mien. Quel bonheur ce serait d’avoir quelqu’un à mes côtés, chaque jour ! Quelqu’un qui éclipserait mes peurs. Si la vie ne m’avait pas forcée à l’exil, je crois que j’aurais adoré rire, sortir, aimer vraiment un homme comme lui. Connaître autre chose que l’avilissement et la haine. Mais il en est bien autrement, cher ami. Nous savons tous deux que tout rêve d’avenir n’existe pas dans mon monde. Bientôt, il sera là à nouveau et je devrais supporter le poids de la culpabilité d’un nouveau drame. Te rends-tu compte ? Vois-tu ce que représente la mort de Céline : un dommage collatéral ! Voilà pourquoi je ne peux rêver à connaître un jour ce genre de bonheur. Je suis un danger pour ceux qui me sont proches. Chaque minute qu’Hugo passe à mes côtés est un pas de plus vers sa perte. Alors, cher ami, que dois-je faire ? Aspirer à vivre, néanmoins ? Fuir ? Ou peut-être devrais-je tout simplement cesser de lutter, accepter ma fin ? Et si mon chemin vers la liberté n’était pas l’amour, mais ma mort ? Et, pourtant, au moment où je t’écris, un magnifique visage balafré flotte devant mes yeux, me détournant de mes résolutions de ne pas espérer qu’un avenir soit possible »

**Merci aux Éditions de la Reine pour ce roman**

Bien que cette histoire soit prometteuse, je suis tout de même très mitigée

Emily Maricourt est une jeune femme  de 27 ans au passé douloureux. Traumatisée par son enfance, elle vit dans la peur que son agresseur ne la retrouve (chose qu'il lui a promise). 
De plus, maintenant, son rapport avec les hommes est "corrompu", elle n'envisage les relations et le sexe qu'en dominant, son plaisir étant de faire souffrir - physiquement - les hommes. 
Heureusement, dans toute cette noirceur qui l'entoure, elle a Hugo, son ami gay. Rencontré lors d'une thérapie de groupe il y a 9 ans, ils sont depuis inséparables. 
Lors d'un cocktail où Hugo présente ses toiles dans une galerie, Emily fait la connaissance d'Ethan Reed, un homme énigmatique, au regard hypnotique. L'attirance entre eux est aussi soudaine que fulgurante, hors de contrôle même. Pourtant, entre le passé d'Emily, son "goût particulier" en matière de sexe, son besoin de dominer et les exigences d'Ethan qui aime également avoir tout contrôle... Les choses s'annoncent compliquées. 

Cette histoire est un condensé de la trilogie Stark, 50 nuances et Crossfire. J'ai eu l'impression que l'auteur s'était fortement inspirée de ces trois séries pour faire son roman. Il y a beaucoup, beaucoup de similitudes, et comme j'ai déjà lu ces 3 séries, il n'y a donc aucune originalité, pour moi, dans cette histoire. 
C'est malheureusement du réchauffé

Autre chose qui m'a gênée : comme je le disais, tous les clichés de certaines séries sont réunis (L'homme de pouvoir, l'ami gay, les scarifications, la méchante mère, l'ex jalouse, la domination, etc...) sauf qu'ici, au lieu d'avoir une série de trois romans (ou plus), nous avons un roman d'un peu moins de 300 pages. Autant vous dire que ça va vite. Très vite. Trop vite. 
Tout est survolé. Les sentiments de nos héros se développent bien trop rapidement pour être crédibles. Sans compter les rebondissements qui, s'ils sont nombreux, manquent cruellement d'approfondissement.

Le manque d'originalité et la rapidité de ce récit sont, pour moi, les deux grosses zones d'ombre de ce récit.
Mais malgré tout ça, il se crée une certaine forme d'addiction. Je n'ai pas stoppé ma lecture, comme j'en ai l'habitude quand un livre ne me convient pas, tout simplement parce que je n'en avais pas envie. Cette romance, malgré ses défauts, m'a captivée. 
De plus, l'écriture de l'auteure est entraînante, le rythme est intense et prenant. Et, si je n'ai pas pris le plaisir espéré avec l'histoire, j'ai tout de même apprécié la plume de Christie Bronn. 

Maintenant j'aimerais beaucoup lire cette auteure avec son univers propre et non des pièces rapportées d'autres récits, car elle a, sans conteste, beaucoup de talent. 


Ce livre est un service-presse de :