vendredi 27 novembre 2015

La Société T3, À votre service ! d'Angela Behelle

La Bourdonnaye, Grand Format 279 pages
(disponible en eBook)


Les jeunes femmes d’aujourd’hui croient-elles encore aux contes de fées ?

C’est peu probable pour ce qui concerne Pascaline Villers.
À vingt-six ans, celle que tout le monde surnomme Cali a cessé de rêver au prince charmant. Elle se contente d’un job pas franchement à la hauteur de ses espérances dans un hôtel parisien poussiéreux et tue le temps comme elle peut.
Aussi, quand sa meilleure amie, la pétillante et dévergondée Daphné lui propose de la remplacer incognito comme serveuse dans une partie fine donnée par un notable libertin et membre de La Société, elle y voit une excellente occasion de se distraire tout en arrondissant substantiellement sa fin de mois.
Pascaline va alors découvrir à ses dépens qu’on ne badine pas avec les règles strictes de l’organisation secrète et qu’on ne défie pas Alexis Duivel sans en payer chèrement les conséquences.
Acculée par le troublant vice-président de la Société à honorer sa dette et défendre la cause de son amie, la loyale Cali s’attend à tout sauf à trouver beaucoup d’intérêt et de plaisir dans le travail d’un genre très très particulier qui s’impose à elle, et pourtant...

Après Qui de nous deux ? et Mission Azerty, ce troisième opus de la série va vous éclairer davantage sur certaines valeurs fondamentales régissant la Société qui sait se montrer tout aussi implacable envers ceux qui la menacent que généreuse envers ceux qui la servent, jusqu’à faire croire parfois, aux contes de fées.

**Merci à Jennifer et aux Éditions La Bourdonnaye pour ce roman**

Me voici à nouveau avec la série de la Société. Je n'aurai pas mis longtemps à céder à la tentation de ce troisième opus. Si ma note est égale au précédents tomes, ce troisième volet est pourtant mon chouchou (enfin pour l'instant). Mon petit cœur de midinette a complètement fondu pour le personnage masculin, Daniel, qui est juste à tomber ! 

Pascaline Villiers (dit Cali), notre héroïne et narratrice de ce récit, a 26 ans. Elle travaille dans un hôtel miteux, bien loin de son idéal... mais à défaut de trouver mieux, c'est toujours ça de pris. 
Sa meilleure amie Daphné prend "pitié" de son manque d'épanouissement, elle veut que Cali s'éclate le temps d'une soirée. Et c'est donc tout naturellement, sans arrière-pensée, et surtout sans penser aux conséquences, qu'elle lui propose de prendre sa place de serveuse et plus, lors d'une soirée organisée par la Société. Elle lui explique dans les grandes lignes ce qu'est la Société, son fonctionnement, et comment se déroulent ces soirées coquines. Comme cette soirée est masquée, elle pourra très facilement se faire passer pour elle sans que personne ne s'en aperçoive. 

Sauf que, bien évidemment... peut-on berner aussi facilement Alexis Duviel ? On ne se moque pas impunément de lui en transgressant les règles ! Cali s'est introduite sans permission dans la soirée, usurpant l'identité d'une autre, et maintenant qu'elle s'est fait prendre, elle en doit en assumer les conséquences ! Elle a une dette envers Alexis et doit payer pour son forfait. Après avoir cerné le caractère de Cali, il la pense parfaite pour une mission au sein de la Société. Son rôle : elle devra être au service Mr Daniel Strange, un homme d'affaires français, à la réputation de requin, aussi bien dans son travail que dans sa vie privée...et ainsi satisfaire toutes ses exigences pour une durée d'un mois.

Dans ce troisième tome, pas de chocs, pas de cris, pas de yeux exorbités ou de bouches grandes ouvertes... Non, ici, sans être plus soft (c'est toujours très hot ! miam !), il n'y a pas de scènes-chocs, du moins, je n'ai pas trouvé (ou alors je m'habitue lol). 
Mais alors, quelle belle histoire ! Je suis tombée complètement sous le charme de ce couple et c'est vrai, plus particulièrement de Daniel. À la différence des autres personnages rencontrés lors des précédents opus, Daniel n'est pas un manipulateur. Il est rustre, bougon, autoritaire, terriblement exigeant  mais il n'est pas manipulateur, au contraire même, il est cash et entier. Et pfiou, j'ai adoré son personnage qui m'a mise sens dessus-dessous. 
Quant à Pascaline, elle a vraiment l'âme d'une soumise, on peut dire qu'Alexis l'a bien cernée. (D'ailleurs il m'a encore semblé que c'était lui en coulisses qui tirait une nouvelle fois les ficelles, non ?) Personnellement, je l'ai trouvée un peu fade, trop lisse, à tout accepter comme ça, sans broncher.

En bref ? Ce troisième volet est pour l'instant mon tome préféré, cette histoire, toute en sensualité, m'a pris aux tripes et mon cœur a chaviré pour notre ténébreux Daniel. 


Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes


 Ce livre est un service-presse de :