vendredi 11 décembre 2015

Riders T2, Chevauchée ardente de James Lorelei

Milady Romance, 04 décembre 2015, Grand Format 320 pages
(disponible en eBook)


Après la mort de son mari, Gemma Jansen s'occupe seule de son ranch dont viennent les plus belles bêtes de rodéo. Mais les affaires ne sont pas bonnes, et Gemma embauche un ancien champion de rodéo pour lui venir en aide. Cash accepte cette proposition à condition que leur relation ne soit pas strictement professionnelle. Le jour, c'est elle qui tient les rênes, la nuit, c'est lui. Gemma est attirée par cet homme plus jeune qu'elle dont les désirs sont indomptables... Le cowboy farouche a trouvé la femme de sa vie. Mais acceptera-t-elle de ne pas être la seule ?

J'ai encore fait une entrave à mon programme de lecture pour lire ce roman. Après avoir eu quelques lectures éprouvantes émotionnellement ou nerveusement... Je voulais une lecture détente, sans prise de tête, avec du sexe... beaucoup de sexe. Riders T2, c'est donc imposé à moi comme une évidence. 

Dans ce deuxième opus, nous suivons l'histoire de deux couples (qui prennent chacun une place identique dans le roman) : Gemma & Cash et Macie & Carter

Gemma Jansen est une veuve de 48 ans. Son mari était un cowboy, c'est donc tout naturellement qu'elle a suivi sa trace, devenant, elle aussi, une cowgirl. Même après son décès, elle a poursuivi dans cette voie. Seulement voilà, ce milieu est un circuit fermé, sexiste au possible, et par ce fait, elle n'est pas toujours prise au sérieux. 
C'est là qu'intervient Cash Big Crow, un cowboy de 38 ans. Cela fait plus d'un an maintenant qu'ils ne sont pas revus tous les deux - depuis qu'elle l'a éconduit - mais s'il y a bien un homme en qui elle a confiance, c'est lui. Elle lui propose donc de travailler pour elle en tant que responsable du Bar 9. 
Cash accepte, mais ce n'est pas sans conditions : après le travail, elle doit partager son lit ! Et si au travail, c'est elle qui dirige, au lit, ce sera lui, et lui seul, qui prendra les commandes. Et Cash est exigeant et... insatiable...
Voilà pour la base de notre premier couple. Une trame banale, rien de bien extraordinaire - nous sommes d'accord. 

Macie Honeycutt est la fille de Cash. Ce dernier l'ayant eu à 16 ans, il n'a pas été un père modèle, plutôt du genre "père absent". Mais depuis peu, ils essayent de renouer leur lien. Voilà pourquoi, à 22 ans, Macy est sur les routes avec son père. Quand ce dernier accepte le poste proposé par Gemma, Macie n'a d'autre choix que de le suivre au Bar 9 (le ranch de Gemma). 
C'est là qu'elle va faire la connaissance de Carter Mckay - le frère de Colby, oui - un artiste peintre de 26 ans, au tempérament d'apparence calme mais qui se révèle en fait être imprévisible et fougueux.. 

Là aussi la trame est basique. 
D'ailleurs, ne vous attendez pas à une romance extraordinaire avec papillons dans le ventre et émotions en pagaille, car ce n'est pas le cas. La romance ou plutôt les romances, puisqu'il y en a deux, sont franchement bof, pas de quoi s'extasier. C'est assez creux et plat comme histoire. J'en suis consciente et pourtant, j'ai aimé ! 

Je voulais me changer les idées avec une romance sans prise de tête, je voulais du sexe, je voulais un livre qui se lit tout seul... et j'ai eu tout ça. Donc, je suis satisfaite !
C'est hot, doublement hot puisqu'il y a deux couples (donc deux fois plus de sexe lol), avec des scènes crues, très explicites et très bien écrites. 
Si je n'ai pas eu de palpitations pour nos héros, la plume de James Lorelei - très agréable, soi dit en passant - m'a fait rougir de plaisir. De plus, j'aime beaucoup l'univers et l'ambiance de Riders (les cowboys... toussa toussa ;) ). 

En bref ? Si vous cherchez une romance simple, très hot et sans prise de tête... Riders est pour vous. 
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente