vendredi 15 janvier 2016

Philippine Drich T1 Les mystères du Phoenix de Jean-Jacques Dumonceau

éditions Islo, 23 août 2011, 144 pages, disponible ici en format numérique



Philippine Drich est le genre de femme qui vit hors du temps, un peu maladroite et souvent dans la lune.
Dans une région qu'elle ne connaît pas, avec une langue qu'elle ne maîtrise pas complètement, Philippine va être entraînée malgré elle dans une course pour sauver le produit de la société C'Tech : "Le Projet Phoenix"
Mais qu'est donc ce projet?
Pourquoi tant de personnes le convoitent-elles autant?
Qu'est-ce qui pousse Philippine à risquer sa vie pour ce programme ?


Philippine est une charmante jeune femme, maladroite comme pas deux. Une Miss catastrophe en quelque sorte !
Chef d'une société d'informatique, elle est invitée au Canada, par son principal client, Mr Carpenter, à la présentation de leur dernière création : "Le projet Phoenix"
Elle s'y rend en compagnie de sa secrétaire Julie. Lors de la réception, elle fait connaissance d'Hervé, le fils de Mr Carpenter. Et entre le deux, c'est un véritable coup de foudre !
Mais à peine se sont-ils rencontrés qu'ils sont brutalement séparés.
Et voilà notre Philippine embarquée dans une aventure, bien malgré elle, dans laquelle, elle risquera, plus d'une fois, sa vie.
Pourquoi ? Quel est ce mystérieux "Projet Phoenix" ? Telles sont les questions auxquelles Philippine va tenter de trouver une réponse.

Il faut reconnaitre que dès le départ, j'ai été happée par l'histoire. Tout s'enchaîne très rapidement !
Action, rebondissements en tout genre, humour, mystère, danger, tentatives d'assassinat, amour... Tout cela forme un cocktail explosif.
Tout aurait été parfait si, car il y a un si, il n'y avait pas eu cette fin. Je l'ai trouvée trop abrupte, incomplète. Bien sûr, je peux comprendre que sur une centaine de page, l'auteur a dû quelque peu hâter la fin mais je trouve cela dommage.
Je pense qu'il y avait moyen, bien sûr en allongeant le nombre de pages, de donner plus de volume à l'histoire afin de la rendre encore plus passionnante.

Attention, cela ne veut absolument pas dire que je n'ai pas apprécié ma lecture, loin de là !
Le style de l'auteur, le rythme endiablé du récit m'ont charmée mais la fin m'a laissée un sentiment de... comment dire ?... De manque, je suis restée (sans mauvais jeu de mot) sur ma faim.
J'en aurai voulu plus, beaucoup plus... (Je sais, je suis trop gourmande !)