jeudi 14 janvier 2016

The Mortal Instruments T6, La cité du feu sacré de Cassandra Clare

PKJ, 04 juin 2015 - Grand Format 790 pages 
(disponible en eBook)


Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais...

**Merci à Marie et aux Éditions Pocket Jeunesse pour ce roman**

Avec ce tome 6, nous disons adieu à Clary et Jace... eh oui, c'est le dernier volet de la saga ! C'est donc avec un certain pincement au cœur que j'ai refermé ce roman. 
Suivre nos héros tout au long de cette série et ce, pendant des années, a été un véritable plaisir. L'univers de Mortal Instruments est magique ! Cassandra Clare a un don pour créer des univers incroyablement riches et splendides. Elle a une imagination folle, qu'elle nous retranscrit à travers une plume envoûtante. 

Comme pour le tome précédent, il m'a fallu tout de même un petit temps d'adaptation, histoire de retrouver mes marques (Qui a fait quoi ? Comment et pourquoi ?). Puis, une fois mes repères pris, je me suis laissée griser par cette histoire. 
Elle se compose en deux parties. Et si la première est déjà assez riche en rebondissements, ce n'est rien à côté de la seconde partie ! Un festival d'actions, de révélations et de rebondissements en tous genres. Une tension qui monte crescendo et nous fait frissonner de peur pour nos héros. Des émotions qui nous serrent le cœur et nous compriment la gorge... bref, ce tome est explosif !!

Pour autant, ce n'est toujours pas un coup de cœur, même si j'adore cette série. Mon cœur va pour Mortal Instruments - Les origines  avec  Will, James et Tessa. D'ailleurs, les moments dans le récit où mes yeux m'ont vraiment piquée, c'est quand on parle d'eux. Notamment avec le Frère Zachariah (ce passage est magnifique !
Autres personnages qui ont su me toucher profondément : Alec et Magnus. Ils sont trop, trop, trop mignons tous les deux. Quel beau couple ! J'en ai encore des frissons. 
Ainsi que Simon. J'aime sa relation avec Clary, car elle est pure et sincère. Une amitié comme celle-là est rare et précieuse ! Par contre, je ne suis pas super fan du couple Jace/Clary qui a fini, au fil des pages, par me lasser. 
J'ai aussi - bizarrement - eu beaucoup d'empathie pour Sébastien. Déjà dans le tome 5, il ne m'avait pas laissée indifférente. Oui, il est méchant, affreux et tout et tout, mais... Il a ce petit quelque chose qui m'attendrit et me bouleverse. Je ne sais pas si je suis normale, mais moi, à la fin du récit, j'avais envie de lui faire un gros câlin ;). 

En bref ? Une série incontournable, tout simplement. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente 

Ce livre est un service-presse de :