mercredi 24 février 2016

Jour quatre de Sarah Lotz

Fleuve noir, 10 mars 2016 - Grand Format 460 pages



Piscine, excursions, soirées spectacles, bar à cocktails, cours de fitness, et même un casino ! Le Rêveur Magnifique portait bien son nom, et promettait une croisière paradisiaque aux heureux touristes embarqués à son bord. Mais le quatrième jour de la traversée, un incendie se déclare en salle des machines, et jette le paquebot à la dérive. Les communications avec l’extérieur sont rompues – aurait-on dérivé jusqu’au triangle des Bermudes ? Un meurtre, une épidémie, puis l’apparition chronique de fantômes dans les couloirs inférieurs achèvent de transformer le rêve en cauchemar. S’agit-il seulement du délire d’un médium halluciné, dont les prêches galvanisent les passagers ? Ou ces spectres surgis du néant ont-ils une autre origine ? Livrée au hasard et à la panique, la croisière sombre dans le chaos.


**Merci à Fleuve Éditions pour cette lecture en avant-première**

Mon ressenti à chaud à la fermeture de ce roman ? 
Je suis en vrac, encore choquée et hébétée par ce que j'ai lu.
C'est un roman incroyable, qui monte crescendo dans l'horreur

Tout commence par une magnifique croisière. 
Qui n'a pas rêvé de fêter le nouvel an à bord d'un somptueux paquebot au large des côtes hawaïennes ? 
Au programme : cocktails, petits fours, shows animés, casino, détente au bord de la piscine, ou encore visites de petites îles pittoresques, etc, etc...

Le rêveur magnifique, paquebot de la compagnie Foveros, promet tout ça... et bien plus encore !
Près de 3000 passagers et membres d'équipage à son bord ! Une petite ville sur la mer...

Trois jours de vacances merveilleuses, au goût de paradis.
Puis vient le quatrième jour, jour de réveillon... jour où le cauchemar commence, où le paradis devient l'enfer...
Et si le diable s'était invité à bord ?

Tout démarre par un petit incendie, sans conséquence dit-on, en salle des machines. Une avarie de rien du tout qui, certes, met le paquebot aux arrêts, mais sera vite réglée.
Malheureusement, les heures passent et le navire ne bouge toujours pas. Pire, la panne du moteur engendre de nombreux problèmes sanitaires créant ainsi une sévère épidémie de gastro-entérite.
Mais aucun secours à l'horizon...
Les passagers mécontents s'insurgent, la tension monte rapidement dans cet espace confiné, dans cette prison de métal encerclée par la mer.
Puis viennent, quasiment simultanément, d'étranges phénomènes...
Hystérie collective due à l'enfermement ? Crise de panique ? Peut-être. Mais nombre de passagers pensent avoir vu des fantômes. Pour certains il s'agit d'un grand homme de peau noire, pour d'autres, une femme de blanc vêtu, et d'autres encore, un petit garçon aux pieds nus.  Bref, beaucoup pensent le paquebot hanté. Ce qui alimente la paranoïa et cette tension qui ne cesse de croître.
Il y a aussi à bord une médium venue sur le paquebot pour donner des séances privées à un groupe de fidèles qui l'accompagnent. Peu de temps après l'incident stoppant la course du Rêveur magnifique, cette dernière a changé. Ses paroles devenant de plus en plus délirantes (ou pas ?), avec des propos troublants et surtout, étrangement justes...
Et comme si cela ne suffisait pas, il y a aussi parmi les passagers, un "prédateur" en quête de sa prochaine victime...

Nous suivons dans ce roman sept personnages, ce qui peut être déroutant au départ (pas facile de s'y retrouver au début), avec :
- Maddie, qui est l'assistante de Céline, une médium odieuse et peu scrupuleuse, venue avec ses "Amis", un groupe de fan-atiques qui boit littéralement ses paroles.  Maddie est en première loge pour voir les changements d'attitudes inexplicables de sa patronne.
- Xavier, un blogueur qui  a dans le collimateur la célèbre médium et s'est donné pour mission de révéler au grand public ses supercheries.
- Gary, l'assassin du Rêveur magnifique. Un homme d'apparence quelconque, mais aux penchants vicieux et pervers.
- Althea,  une femme de ménage dans la section VIP du paquebot. Son truc ? Sourires et faux semblants.
- Helen, une passagère venue en croisière avec son amie, Élise, dans un but très particulier.
- Jesse, le médecin de bord. Il a accepté de travailler sur ce paquebot pour fuir un souvenir culpabilisant et douloureux.
- Devi, agent de sécurité sur le navire, il enquête sur la mort tragique d'une jeune passagère.

Au début, comme je le disais, c'est assez déstabilisant, car il faut retenir tous les noms, fonctions etc.. mais finalement, là où j'appréhendais de me perdre, cela s'est fait très vite et naturellement.

Ce livre est un petit bijou ! Un quasi coup de cœur pour moi. 

Dès les premiers chapitres, nous sommes pris dans cette histoire, et plus les pages défilent, plus nous sommes accros, et plus nous dévorons le roman à un rythme effréné.
Je n'ai même pas vu passer les 200 dernières pages !! Incroyable !
J'ai été complètement bluffée... d'une part, par la plume de l'auteure et son style de narration bien particulier (surtout dans les dernières 100 pages), d'autre part, par l'intrigue époustouflante ! Les frissons  et sueurs froides sont garantis !

En bref ? Les croisières pour moi... c'est fini !! Je ne mettrai plus jamais les pieds sur un paquebot, aussi beau soit-il ! (bon en même temps, je n'ai jamais mis les pieds sur un paquebot, mais c'est pour dire quoi :p)


4 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL, tu me donnes trop envie de le découvrir :D !!

    RépondreSupprimer
  2. Je te remercie vivement pour cette chronique qui m'aura fait découvrir un nouveau roman et qui plus est, qui me tente énormément ! Dans l'intrigue, je trouve que ça ressemble beaucoup au Titanic (paquebot qui promet que de belles choses et qui finit par une catastrophe) et ça m'intrigue beaucoup ! Si la plume de l'auteure et son style sont beaux, je ne peux que tenter de me plonger dans cette histoire à mon tour ! Merci pour cette belle chronique :)

    RépondreSupprimer
  3. coucou
    il m'a l'air génial ce livre.. J'en ai jamais entendu parler mais à la vue de ton résumé j'ai très envie de le lire.. :)

    RépondreSupprimer
  4. Wahou il a l'air génial ce livre :o

    RépondreSupprimer