mardi 19 avril 2016

Orages de Estelle Tharreau

Taurnada éditions, 21 mars 2016, 268 pages, 
disponible en version papier ici et numérique ici


Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort ! Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.


Béatrice élève seule sa fille qu'elle a eue alors qu'elle était elle-même adolescente. Pour tenter de combler le vide de sa vie sentimentale, elle a collectionné les aventures mais a toujours mal choisi ses partenaires. Pour échapper à son dernier amant devenu un peu collant, elle accepte de quitter la ville et de partir à la campagne, dans un charmant petit village : Sauveur.
Suite au décès accidentel de la précédente expert comptable, elle hérite de son poste et de sa maison de fonction.
Accueillie par les habitants du village, elle se sent entourée et soutenue mais Flairelle, le boucher du village est loin d'apprécier son arrivée et celle de sa fille de 16 ans.
Et la découverte d'un mystérieux carnet va réveiller d'anciennes haines et mettre en danger la vie de plusieurs personnes dont Béatrice et sa fille.


Tout commence bien à l'arrivée de Béatrice dans le village de Sauveur (qui n'a de sauveur que le nom) mais très rapidement d'anciens drames vont refaire surface et la curiosité et l'opiniâtreté de Célia, la fille de Béatrice, de Mandy, la fille du maire et Yann, le fils de Flairelle vont les mettre en danger et précipiter les événements.
Ils vont mettre à jour, avec l'aide de Béatrice, un immense complot et une sombre histoire de vengeance remontant au siècle dernier.
Un siècle aux les femmes n'avaient qu'un seul droit : se taire. Les maris, les employeurs avaient tous les droits, ils pouvaient  les brutaliser, les frapper et les violer. Et gare à celles qui se retrouvaient enceintes suite à un viol, elles étaient tout simplement chassées et abandonnées à leur triste sort.
Sauveur était à ce moment là, un village assujetti à Albert, un fermier riche, tyrannique et brutal qui avait la mainmise sur tout le village. C'est d'ailleurs par sa faute et celle des habitants que tout va commencer.

 J'ai été scotchée par l'intrigue et le suspense contenus dans ce roman !!!

Lorsque j'ai commencé la lecture, je ne m'attendais pas à être aussi captivée !
Impossible de m'en détacher et j'ai eu bien du mal à résister à l'envie d'aller directement à la fin pour mettre un terme à ce terrible suspense et à cette tension qui va crescendo. Les révélations qui émaillent le récit nous laissent pantois. Tellement de haine, de cruauté, de morts et quel dénouement !!  
Jusqu'au bout, on n'arrive tout simplement pas à déterminer qui, comment et pourquoi mais je peux vous dire que l'auteur nous tient avec beaucoup d'habilité au bout de sa plume jusqu'au final. 

En bref, un thriller haletant, qui vous prend aux tripes et qui vous tient dans ses pages jusqu'au bout !

http://www.taurnada.fr/