mardi 7 juin 2016

Avant j'étais juste immortel de Juliette Bouchet

Robert Laffont éditions, 7 avril 2016, 198 pages, disponible au format papier et numérique ici






Raphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d'Albâtre, et n'aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes. Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l'humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le " transforme ", sans lui demander son accord, pour s'en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d'humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l'arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s'emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse.



 Merci aux éditions Robert Laffont pour ce service presse.

Raphaël est un des derniers vampires pure souche ! Comprenez par là qu'il est né vampire ! 
Quadragénaire toujours puceau (Hé oui ! Ca existe encore !) il décide un jour de mettre fin à sa solitude en transformant Roberts - Heu ... Sorry ! SIR Roberts, un british, vrai de vrai !
Mais voilà, la modernisation a fait de nous, pauvre humains amateurs de mal bouffe, des victimes au sang pas très, très comestible pour les vampires.
Pas évident pour eux de trouver des proies 100% bio et clean; à part les futures nonnes (et encore !) et les vieux paysans, les temps sont durs.
Mais lorsqu'en plus, l'amour s'en mêle sous les traits d'une séduisante doctoresse, la vie de Raphaël part en vrille.
Et ne parlons pas de l'arrivée de ses parents, de son frère Otto (très gentil mais complètement attardé et perpétuellement en rut !) et de Spip, le premier écureuil vampire tout du moins à ma connaissance !

Il a l'air tout mimi mais méfiez-vous ! Ses dents ne lui servent pas qu'à casser les noisettes ! 
   

Ce roman est très bien écrit. L'auteur a une plume recherchée, fluide, riche et par moment, je l'ai même trouvée poétique !
Les personnages sont truculents et savoureux.
Raphaël, en quarantenaire toujours puceau, manie avec brio l'ironie, le second degré et l'humour.
Sir Roberts a parfois de ces petites répliques qui tuent et qui font mouche mais il est nécessaire de connaitre un minimum d'anglais pour en savourer parfois tout le piquant !
Alma, la doctoresse, est une femme au caractère bien trempé, que plus rien ne peut surprendre.
Elle va vivre une belle histoire avec Raphaël (mais je n'en dit pas plus)
Otto, quant à lui, est moche, défiguré, perpétuellement prêt à l'action, le petit soldat toujours au garde à vous (si vous voyez ce que je veux dire), simple d'esprit mais on ne peut s'empêcher de le trouver attendrissant.
Tout ce petit monde nous offre une histoire bien loin du traditionnel roman de vampires que ce soit Twilight ou autres où les vampires sont très cruels et très méchants et c'est ce qui fait l'originalité de ce roman.

Ce roman est un petit OVNI dans son genre !!!

 Une lecture tout à fait originale et innovante, un vrai plaisir de lecture !



http://www.laffont.fr/site/page_accueil_site_editions_robert_laffont_&1.html