mercredi 1 juin 2016

Remember Tome 2 d'Alexandra Gonzalez

Auto-édition, 21 avril 2016 - Grand Format 522 pages
Disponible en eBook

Vous avez assisté à leurs retrouvailles d’un œil extérieur, venez découvrir leurs faces cachées, leurs secrets en pénétrant leurs esprits. « Il n’a rien fait ! Il a fui ! Je ne supporte pas cette putain de compassion que les gens ont envers mon frère. Il n’est qu’une belle gueule désespérément vide, un homme faible, un lâche et un bon à rien.» — Lucas. « Ce que je ressens pour Reed dépasse la normalité, je m’en rends compte un peu plus chaque jour. Cet homme aux multiples blessures et au caractère brut et affranchi est à moi. Fiancée à lui, j’éprouve une vive fierté et aurais tendance à le crier sur tous les toits. » — Cara. « Le chemin est encore long, j’en suis conscient, mais avec elle, tout est possible. Elle tient ma vie entre ses mains. Elle est ma force autant que ma faiblesse, et même si je suis encore en train de me chercher, je suis en proie à l’espoir qu’un jour, je trouverai cette lumière à laquelle j’aspire. » — Reed. À Cornfield la vie suit son cours. Cara et Reed progressent tous deux dans leur couple en bâtissant des projets pour l’avenir tandis que Lucas évolue d’une manière inquiétante. Son comportement n’échappe à personne. Tels deux faces d’une pièce de monnaie, il alterne côté empathique, côté sombre. Quels sont les desseins réels de Lucas ? Ceux-ci risquent-ils de mettre en balance l’amour de Cara et Reed, mais aussi, la sérénité de Cornfield ?

**Merci à Alexandra pour son roman**


La grande nouveauté dans ce deuxième volet est à la narration à plusieurs voix (qu'il n'y avait pas dans le tome 1) nous pouvons plus aisément comprendre les sentiments de nos héros... les décisions, actions et réactions etc... tout nous paraît plus juste, car justifié. 

Ainsi on découvre un tout autre Reed, du moins pour ma part ! J'avais eu du mal à m'attacher à lui, car son passé (affreux, il faut le reconnaître) ternissait vraiment son image. Sans être dans sa tête, il était difficile de comprendre et de réaliser ce par quoi il était passé et ce qu'il a dû traverser. Dans quelles conditions émotionnelles il a fait telle ou telle chose. Avec son point de vue, l'on connait sa nature profonde, son amour et attachement pour Cara et même pour Lucas, qu'il adore et protège malgré tout. 
Ce que  j'ai découvert sur lui m'a chamboulée. Touchée. Émue. Bouleversée. 
Et plus j'en découvrais, plus j'en venais à l'aimer...

Concernant Lucas, que je détestais déjà profondément dans le tome 1 (comme beaucoup je pense !) car nous avions déjà eu un aperçu de son caractère sournois et dérangé... ici nous le découvrons réellement !! Est étalée sous nos yeux toute l'étendue de sa folie meurtrière et psychotique.
Lucas montre son vrai visage, et ça fait peur !!

Pour Cara, puisqu'elle était déjà la narratrice du premier volet, nous n'apprenons pas grand chose de nouveau sur elle. Elle est toujours égale à elle-même. Douce, patiente et aimante. Même si la naïve Cara n'est plus, elle reste foncièrement gentille et c'est tant mieux, car c'est comme ça qu'on l'aime. 

Après, afin de donner plus de profondeur au récit et d'appréhender les scènes et situations sous tous les angles, nous avons aussi quelques chapitres du point de vue de Matt Johnson (le maire de Cornfield) et Méridith Dayle, la "fiancée" de Lucas. Sans rentrer dans les détails pour éviter de spoiler au maximum ce tome et le tome précédent, cela apporte un vrai plus à l'histoire. Nous sommes sur tous les fronts et comprenons - sans pouvoir agir, malheureusement - en temps réel, les sentiments (et événements) que chacun des personnages traverse. 

Ainsi l'on voit venir le mur. On sent l'impact avant même qu'il n'arrive. 
Nous sommes lancés dans un train à grande vitesse tout en sachant que la destination finale nous sera fatale. 
Ce sentiment d'impuissance qui nous submerge, il n'y a rien de pire ! C'est rageur, destructeur. 
J'ai essayé - en vain - de contenir mes larmes, mais le dernier chapitre et l'épilogue ont eu raison de mon self-contrôle.

Les émotions, bonnes et mauvaises, se bousculent, se mélangent. La tristesse  a voulu remporter la partie, mais c'est l'espoir pour ma part qui a gagné. 

En bref ? Remember est un de ces romans qui laisse une empreinte indélébile dans nos cœurs. Une romance qui reste gravée à jamais. 
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente