mardi 7 juin 2016

The Scorpion Rules [Tome 1] d'Erin Bow

Lumen Éditions, 07 avril 2016 - Grand Format 408 pages
Disponible en eBook

La première règle, pour assurer la paix ? Faites-en une affaire personnelle... Très personnelle.
Autrefois régnait la guerre, mais une intelligence artificielle nommée Talis a pris le pouvoir. Quatre cent ans plus tard, le monde est en paix. Le prix à payer ? Le sang d'enfants innocents. Si un gouvernement entre en conflit, l héritier du trône, élevé dans l'une des nombreuses prisons-monastères de Talis, est mis à mort. Greta, princesse de la Confédération panpolaire, installée au Nord de ce qui était autrefois les États-Unis, est l'une de ces Enfants de la Paix. Si elle parvient à atteindre son dix-huitième anniversaire, elle est sauvée.
Mais lorsqu elle rencontre Elián, otage tout juste débarqué de la toute nouvelle Alliance du Cumberland, tout change. Chargé de chaînes, le jeune homme ne cesse de défier l'intelligence artificielle qui contrôle leur vie dans ses moindres détails et son audace est sévèrement punie. Son esprit de révolte, son complet mépris des règles contaminent peu à peu la jeune fille, qui découvre que la résistance est possible. Jusqu'au jour où le pays natal d Elián déclare la guerre à celui de Greta et envahit le petit havre de paix où vivaient jusque-là les jeunes otages, qu il fait, à son tour, prisonniers. La réaction de Talis promet d être terrible... à moins que Greta ne trouve un moyen de sauver sa vie et celle d Elian.

**Merci à Emily et aux Éditions Lumen pour ce roman**

Maxime de Talis : "Toute résistance est inutile."

Alors que la terre était sans cesse ravagée par de nombreuses guerres ; une intelligence artificielle, nommée Talis, prit le contrôle de la planète et des hommes. 
Cela fait 400 ans maintenant que Talis a la mainmise sur la terre et la dirige d’une poigne d’acier. Afin d’éviter de nouveaux conflits qui risqueraient de mener la terre à sa perte, Talis a pris des mesures : Chaque Confédération doit donner son héritier à Talis. À partir de ses 5 ans, ce dernier sera un Enfant de la Paix, ou en d’autres termes, un otage. Il sera éduqué dans un préceptorat sous la tutelle des IA. 
Si une guerre éclate entre deux nations, les otages correspondants aux pays en guerre seront tout simplement exécutés. Si l’otage atteint l’âge de 18 ans, il sera alors libéré et prendra sa place qu’il lui revient de droit sur le trône et engendra au plus vite également, comme la loi de Talis l’exige, un héritier qui pendra sa place en tant « qu’enfant de la paix ». 

Greta Gustafen Stuart, Duchesse de Halifax et princesse héritière de la Confédération de Panpolaire, est une de ces otages. C’est aussi la narratrice de ce roman, où nous la suivons par une narration à la première personne. 
Greta, à seize ans, est une élève disciplinée. Un exemplaire pour ses pairs. Studieuse et obéissante, elle s’est toujours pliée aux ordres et à son sort incertain. Malgré l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête, elle accepte la tête haute son destin. Pourtant les rapports avec les pays voisins n’ont jamais été aussi tendus et son pays s’apprête, d’un jour à l’autre, à rentrer en guerre. Chaque jour, Greta s’attend à ce qu’un « Cygne » vienne la chercher pour l’exécuter, telle la volonté de Talis. 

Or, ce n’est pas un Cygne (exécuteur) qui va bouleverser le destin de Greta, mais un jeune garçon de seize également : Eliàn Palnik, issu de l’Alliance de Cumberland, un État nouvellement fondé. Petit fils caché de la dirigeante du pays, il a toujours vécu loin des machinations de celle-ci. Eliàn est un fermier avide de liberté. 
Alors quand il débarque au Préceptorat, avec ses règles si strictes et son conditionnement d’otage qu’il trouve inacceptable, injuste et absurde… Il ne va évidemment pas se laisser faire. Eliàn est le mouton noir de la bergerie, amenant avec lui la rébellion et la révolte

Cet univers est tellement original que, de suite, j’ai été séduite et emportée par le récit. 
Si l’idéologie de Greta est au départ quelque peu agaçante, on comprend quand même aisément qu’elle est formatée et, qu’aussi intelligence soit-elle, elle n’a pas beaucoup d’opinion propre
Heureusement l’arrivée d'Eliàn va tout changer. Il est taquin, rebelle, désobéissant. Il aime rire, s’amuser et énerver les I.A qu’il rend coupables de son enfermement. Ce personnage est une bouffée de fraîcheur. J’ai beaucoup apprécié son caractère, sa détermination et sa gentillesse envers Greta (qui ne le mérite pas toujours). 

Par contre, au fil des pages, et surtout vers la fin du récit, j’ai trouvé que l’histoire partait un peu dans tous les sens. Que ce soit côté romance où c’est un peu du grand n’importe quoi entre Greta, Eliàn et Da-Xia, ou que ce soit dans les derniers événements, surtout concernant le choix final de Greta, qui, j’avoue, m’a laissée perplexe. Après, comme je ne m’attendais pas du tout à ça, j’ai hâte de voir où l’auteur va nous emmener dans le tome suivant. Ce qui est sûr, c’est qu’avec ce genre de roman, rien n’est prévisible ! Ce qui est quand même très grisant ;)