jeudi 11 août 2016

Émancipés de M.G Reyes

Éditions Mosaïc, 06 juillet 2016 - Grand format 336 pages
Disponible en eBook
Vous ne résisterez pas à l’appel de la coloc de Venice Beach.
Pas d’adultes. Pas de limites. Pas d’alibis.
Ils sont six. Jeunes. Libres. Emancipés. Pas d’adultes, pas de limites.
Ils ne se sont jamais rencontrés. Le hasard les réunit en coloc dans une somptueuse villa de Venice Beach. On pourrait croire à une vie de rêve…
Mais chacun a ses ambitions.
Chacun a ses secrets.
Chacun cache quelque chose aux autres. 
Sans compter ce qu’ils ignorent : à leur insu, quelqu’un les espionne à distance. Mais qui, et dans quel but ? 
Entre spring break et suspense sous le soleil, une intrigue haletante.


**Merci aux Éditions Mosaïc pour ce roman**


Dans Émancipés, nous suivons un groupe de jeune adolescents (âgé entre 15 et 18 ans) tous émancipés pour diverses raisons, qui se réunit en colocation dans une grande et belle maison de Venise Beach, en Californie.  
Il y a tout d'abord Grace, la bonne copine, intelligente et sympa, et sa demi-sœur, Candice qui enchaîne les castings et rêve de devenir une actrice reconnue. Il y a aussi la jolie Lucy, qui joue dans un groupe de musique et la plus jeune du groupe, Maya, une solitaire, très discrète, qui passe ses nuits devant son ordi à créer de nouvelles applications. Et  les deux garçons : Paolo, un bogoss, sportif et sûr de lui et John-Michel, orphelin depuis peu (son père vient tout juste de décéder) mais cela fait des années qu'il vivait dans la rue, rejeté par son paternel qui n'a pas supporté son homosexualité

Nous avons donc là un petit groupe hétéroclite, mais qui finalement se complète assez bien. 

L'émancipation est statut qui fait rêver beaucoup d'adolescents, car synonyme d'indépendance et donc de liberté. On s'attend à ce que nos jeunes en profitent au max et se lâchent en enchaînant les fêtes etc... sauf que pas du tout. Ils sont tous plus ou moins matures et responsables, mais surtout, nous découvrons, au fil des pages, qu'ils sont bien plus que cette façade qu'ils montrent à tous ! 
Chacun d'eux a des secrets !
Plus l'on progresse dans cette histoire, plus l'on se pose des questions sur les personnages ! On les sait surveiller, mais par qui ? pour quelles raisons ? Aucune idée. 
On sait que l'un d'entre eux n'est pas ce qu'il prétend être et n'est là que pour les espionner. Si l'on devine très vite de qui il s'agit, encore une fois, on se demande POURQUOI ? Que se passe-t-il ?
L'on sait que certains mentent ou taisent leur passé, que d'autres magouillent dans le dos des autres... mais, encore une fois, POURQUOI ?? 

L'auteur nous donne le minimum d'indices, juste suffisamment pour se poser un milliard de questions, sans pour autant pouvoir élaborer des théories. On reste dans le vague et ça ÉNERVE ! BEAUCOUP !
Mes nerfs ont été mis à rude épreuve dans ce récit. J'ai pris sur moi durant une bonne partie, mais la patience n'étant pas mon truc, j'ai fini par craquer !!

Heureusement, vers la fin, les éléments commencent à se rassembler et l'on comprend (enfin !) les raisons de tous ses mystères et les nouveaux enjeux pour ces adolescents qui, sans adultes pour les aider, ne sont pas à l'abri du danger.

Alors je devrais être contente, j'ai enfin compris ce qui se tramait... SAUF QUE !! Cette histoire finie en eau de boudin... Probablement parce qu'il y a UNE SUITE.

Grrr, que c'est rageant quand on ne s'y attend pas

En bref ? Une lecture étonnante, dont l'intrigue nous tient captifs de bout en bout et dont les personnages énigmatiques sont bien plus complexes qu'ils n'y paraissent au premier abord.