lundi 10 octobre 2016

La fille en rouge de Kate Hamer

 Denoël éditions, 8 septembre 2016, 432 pages, disponible au format papier
Traduit de l'anglais par Pierre Ménard






Mère célibataire, Beth est tenaillée par une hantise qui l'empêche de dormir : que sa fille Carmel, enfant de huit ans rêveuse et étrange, vienne à disparaître, d'autant plus que celle-ci a une fâcheuse tendance à s'égarer à tout bout de champ. Et son pire cauchemar ne tarde pas à se réaliser. Un samedi matin brumeux, alors que mère et fille sont à un festival local, Beth perd Carmel de vue dans la foule. L'instant d'après, la petite a disparu. Anéantie, Beth se lance alors dans une quête solitaire afin de retrouver sa fille. Peu importe ce que lui disent les autorités, elle n'en démord pas : elle sait que Carmel finira par revenir. Pendant ce temps, Carmel entreprend un bien étrange voyage qui va la conduire dans un endroit des plus inattendus où elle ne pourra compter que sur ses propres ressources. Elle s'efforcera de ne jamais oublier le visage de sa mère. 



Imaginez-vous :
vous êtes avec votre enfant à une fête locale, il y a foule, le brouillard s'installe, vous vous réfugiez dans une tente (comme toutes les autres personnes) la main de votre fille bien serrée dans la vôtre et puis - tout à coup - un mouvement de foule, sa main qui se détache inexorablement de la vôtre, vous la cherchez du regard au milieu de cette foule qui donne l'impression de croitre sans cesse, vous apercevez un éclair rouge - car elle porte son petit manteau rouge - vous dirigez vers elle mais CE N'EST PAS ELLE !
La panique s'installe peu à peu, s'insinue dans la moindre parcelle de votre esprit et vous voilà devant l'évidence, devant l'intolérable et cruelle évidence : votre enfant a disparu !!!

C'est l'atroce situation dans laquelle se retrouve Beth, mère divorcée de Carmel, 8 ans. Une petite fille lunatique, différente avec un petit quelque chose de spécial.
Va commencer alors une longue descente aux enfers pour Beth, Paul son ex-mari et Carmel.
Mais qui est donc cet inconnu qui se présente à Carmel comme étant son grand-père et qui l'enlève ? Dans quels buts inavouables ?
Questions que nous nous posons tout le long du récit et dont les réponses sont ahurissantes !

J'ai été frappée de plein fouet dans mon esprit, dans ce qui nous fait le plus peur à nous, parents, la disparition d'un enfant.
J'avoue qu'il m'est déjà arrivé de perdre de vue quelques instants ma fille dans un magasin et je ne vous décris pas la panique qui m'a envahie jusqu'au moment où je l'ai retrouvée, cachée, pour faire une farce à maman. J'ai eu envie tout à la fois de la serrer très fort dans mes bras et de lui donner une fessée !!!
Mais ici, pas question d'une farce, Beth ne retrouve malheureusement pas Carmel.
Nous vivons ce récit la peur au ventre, l'angoisse vrillée au corps.
Comment continuer à vivre lorsque l'on ne sait absolument pas ce qu'est devenu notre enfant ? Est-elle toujours vivante, son petit corps git-il dans un quelconque fossé ?
Autant de questions sans réponses.
Nous suivons l'histoire tantôt racontée du point de vue de Beth, tantôt de celui de Carmel.
Nous avons une chance que Beth n'a pas, nous savons ce que vit Carmel et ce qu'elle devient, pas Beth.
j'ai été touchée par la détresse de Beth, son sentiment de culpabilité, ses tentatives de retrouver Carmel, son désespoir.


J'ai trouvé Carmel particulièrement courageuse, elle ne baisse jamais les bras et fait tout pour garder sa propre identité malgré les tentatives de son "grand-père" pour tenter de lui faire oublier ses parents et son passé, n'hésitant pas à recourir au pire des mensonges !

 En bref, une lecture bouleversante qui vous tient en haleine du début à la fin !!!

 



http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Suspense/La-Fille-en-rouge





http://amzn.to/2dTGD82